amour mort

L'AMOUR - LA MORT (extrait de "SUR UNE PLUS HAUTE TOUR" , Maison Rhodanienne de Poésie 1997) par Gérard MANTION

Joli poème que nous partage notre ordissinaute Ratiordissimus !

Ecrit par l'Ordissinaute Ratiordissimus

   Ce fut comme un éclair d' azur dans le ciel hivernal, un coup de poignard du printemps en délire , un élancement orgiastique, que
l'homme , incrédule, presque amer, accueillait néanmoins avec gratitude , en dépit de toutes ses négations , au plus gris des limbes où l' enfermait son ennui     
                
   Et cela lui fit tellement mal que le mal, à force d' attention et de travail, pour la cause de l' art si bien employés, se changea inopinément en un fleuve de bonheur, sans mer pour l' avaler, mais remontant, méandre après méandre, à travers les contrées ambiguës  de la volupté ,jusqu'au violent prodige de sa source, et riant de couler comme une ample caresse de
conquérant au-dessus de la vase coexistante du danger d' aimer quand sonne l'heure du retrait.

   Mais cela devint comme une jeune, forte bête qui ne s' arrête pas de grandir, dévorant tout ceux qu'elle a choisi de terrasser, par nécessité ou par jeu, et dont la faim s' excite et s' enfle démesurément au feu de son implacable jeunesse.

   Et cela dérangeait l' homme dans ses plus vieilles habitudes, ses moindres automatismes, l' organisation de ses plus lointains souvenirs, et lui faisait trouver terribles les choses les plus anodines. Cependant la jeune et magnifique bête ne démordait pas de son œuvre de dévoration; mais  par un geste de charité spontané qu' on rencontre parfois, assez curieusement, à ce stade ultime de l' adolescence, le beau carnassier anoblissait
son œuvre en instillant , de la pointe de ses griffes bourrées de santé, des velléités de mort,  subtiles et veloutées, dans les plaies , la plupart encore inapparentes, de ce corps de vieillesse qui, par faiblesse d' amour, consentait à une telle manière de souffrance, mais qui avait également , murmurait-on dans son entourage, la courageuse indécence de se débattre,  sentant approcher le terme d' une course contre les années au-delà duquel   l' homme
ne serait plus qu' anormalement désirable.

Ecrit par l'Ordissinaute Ratiordissimus
Le 06/08/2015 à 23:07

Merci, chère Doris, pour cette magnifique revue  consacrée à MAGRITTE. J' ai toujours adoré l'imaginaire des surréalistes, dont  l'art

est souvent  teinté d' un humour véritablement décapant.

Le 06/08/2015 à 10:55

La poésie n'est pas ma tasse de thé.et personnellement

il y en a bien trop,même s'il y en a de trés beau.

Avec certain le morale tombe dans les chaussettes,dommage

dans cette période aussi noire .C'est pourquoi j'ai un un grand

faible pour la rubrique de( tout ),qui à disparue?

             Merci

Le 05/08/2015 à 16:50

merci MR Gerard d'avoir repondu à nos questions..c'est tres gentil de votre part .

Le 05/08/2015 à 15:44

Je tiens à rassurer les lecteurs de mon texte poétique: "L' AMOUR- LA MORT". Il  a été écrit il y a presque 20 ans, à une époque où je traversais une crise métaphysique et affective intense. Il doit donc être pris comme un flash existentiel.  A l' heure  qu'il est , je n' écris plus . Je lis et relis les autres, en particulier NIETZSCHE et SPINOZA mes philosophes de prédilection, et je suis devenu avec le temps un dévot  de l' ontologie à la fois matérialiste et vitaliste  de Michel  ONFRAY, qui m' a permis  d'évacuer la dimension quelque peu  pessimiste, voire nihiliste de ma philosophie de jadis.

 

Le 05/08/2015 à 09:27

L'art du poète n'est-il pas de rendre mystérieuse la réalité la plus banale ?

LRL

Le 04/08/2015 à 21:12

Well ,  j'ai  lu  le  texte  et  les  divers  commentaires , et  je ne pensait

pas m'exprimer  s'il  n y  avait  le  clin  d' oeil  d'  ODERAY  !!!!!

Une  blague  qui  circule  entre  philosophes  :

Après  une  causerie , un philosophe s'  est adressé  au  public  ":avez

vous  compris ? "   !!!Quelques  têtes  échauffées   se  mirent  à  crier

(par  ex.  on les  reconnait dans  quelques commentaires  ci  -

 dessous ) : oui !  oui ! "triste  et beau" ...)  !!!

 

Réponse  du  philosophe  :  si  vous  m'avez  compris  , c'  est  que

je me suis  mal  exprimé  !!!

Faut-il  un  traducteur  ???

Le 04/08/2015 à 19:24

RE à LRL

Je précisais que je ne veux pas faire semblant de comprendre  un texte,quelqu'en soit l'auteur,,,et je pense  sincerement que votre niveau est plus elevé sur le plan litterraire ()en tous cas.

je lis et relis plusieurs fois certains textes  et j'essaie d'interpreter  selon ma sensibilité..

nous n'avons pas la même ,,ce n'est pas un problème pour moi ..bonne soirée .et merci pour l'echange .

 

Le 04/08/2015 à 16:50

Réponse à Doris

Chère Doris , mon Qi n'est sûrement pas plus élevé que le vôtre et même peut-être bien inférieur !....Je répond spontanément avec ma fibre de vie sans vouloir écraser qui que ce soit !!

je vous embrasse .

Bien sincèrement

LRL

Le 04/08/2015 à 15:53

Du coup, j'ai oublié le "s" à poèmes....

Le 04/08/2015 à 15:52

je n'arrive pas à atteindre le sommet sublime de vos poème...  

Le 04/08/2015 à 15:15

Oh la la...trop compliqué pour moi! mais continuez quand même pour les autres.A plus!

Le 04/08/2015 à 14:53

Bonjour Ratiordissimus

"intriguée"!!!

 tous vos poèmes sont divins!

        "excellente littérature "

je relis sans cesse votre poème

          afin d'analyser le sens de votre écriture

                      avec sensibilité',

mais ,j'imagine du tourment,mêlé à de l'amour.....

         qui rejoint un certain bonheur.....

                 sur un ton noble........

bonne journée à vous.;

Le 04/08/2015 à 12:09

Comme Doris et Lapin et beaucoup d'autres,je ne comprend pas toujours vos poèmes.Vos textes sont très beaux ,pas toujours faciles à lire et souvent sombres.Il est vrai que je n'ai pas fait d'études de philosophie.Mais continuez à nous faire connaitre vos poèsies .

Le 04/08/2015 à 10:21

Bonjour à tous.J'ai lu et relu ce texte et pour moi c'est du chinois .Il faut avoir bac +5 pour comprendre quelque chose .Il est vrai que le français et la philo c'était pas mon truc !!!!!!Le prof de philo devrait nous  faire une traduction( même pour ceux qui ont fait des études ).

Le 04/08/2015 à 09:55

je lis ...et je ne comprends pas tout....mais je trouve le texte beau .et triste....mais c'est agréable de lire de beaux textes malgré tout,merci Mr Ratiordissimus

Le 04/08/2015 à 09:41

Je faisais reference à tout ce que j'ai lu de Mr Gerard jusqu'à présent,,qui nous offre des textes tres particuliers ,que je l'avoue  humblement ,je ne percois pas toujours de suite..et c'est à lui que je pose la question car je n'ai pas  honte de  reconnaitre lorsque je ne comprends pas..sans doute il y a de la souffrance ,des regrets,de l'espoir dans ces textes ,mais je les trouve souvent sombres ..meme si tres beaux .

mais bien sur je n'ai certainement pas votre Q.I .. LRL   ...mais je  m'accepte comme je suis et ne cherche pas à  paraitre  autrement .

bonne journée .

Le 04/08/2015 à 09:17

Comme vous décrivez bien l'étrange combat de la vie, la mort , l'amour au coeur de votre incarnation ......comme vous êtes en communion avec les forces de l'univers !

Comme vos mots sont parlants, je ne vois pas d'être torturé là dedans mais une joie si profonde qu'elle en devient grâve .

Merci, je ne sais quelle a été votre vie mais vous avez dù marquer bien des gens .

Ecrivez vous encore ?

Belle journée de soleil ou de pluie ou de vent vous savez tout goûter également

LRL

Le 04/08/2015 à 07:41

beau texte ..mais pourquoi etes vous toujours aussi  triste ,voire torturé .?

Le 04/08/2015 à 06:03

Quel est le plus fort,

de l'amour, ou de la mort?

Il est trop tôt.pour le dire encore!......

Bonne journée, Ratiordissimus.

Oderay

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.