Le 19/07/2015 à 22:07

Merci pour vos apprc!ations

Le 18/07/2015 à 11:02

Après avoir posté mon premier commentaire, j'ai tout de suite réalisé que je l'avais lu seulement en surface....les images ancrées en moi , images virtuelles puisque je ne suis jamais allée dans le désert de sable "en vrai", m'ont maintenue donc dans une bulle superficielle....A la relecture , bien sûr, j'en ai compris la profondeur et le message. J'ai bien des fois, dans ma vie, été confrontée au "désert" ses épines, mirages et oasis, et telle une caravanière je  chemine encore, de plus en plus persuadée que l'instant présent , et le vivre intensément recèle le joyau de la sagesse.

Une belle journée à vous

LRL

Le 17/07/2015 à 20:59

Mon âme est bouleversée! Merci pour ce poème qui ne demande rien que de nous pénétrer.  Maryse Loustalot.

Le 17/07/2015 à 13:16

Il est difficile pour un poète de commenter ses propres poèmes, surtout  plus de 18 ans après leur rédaction, mais je pense  que c'est Oderay qui a le mieux "compris" cette "Chanson de caravanier". SI  toutefois il peut être question de "comprendre"

lun poème...

Quoi qu'il en soit , merci à tous  pour vos appréciations. Bonne journée.

Le 17/07/2015 à 13:09

ce poème me pousse a refléchir sur la vie....fuite en avant....toujours avancer malgrè les épines...vers qui... vers quoi...ne jamais reculer...la vie est belle quand même....

Le 17/07/2015 à 12:10

 "Bien  au  fond  nous savons  que  nous n'arriverons jamais  au but". !

L'horizon bien sûr n' est  pas  un bût  ,pour  les  clairvoyants  une

ligne de fuite!

" plus élevé que la douleur

Plus élevé  que le  plaisir ,

sont  les  linteaux  de   l '  espérance  "

Admirable  ! Ratio  ,/   "par  delà  le  mal  et  le bien " cettte  note

de  Nietzsche    est  - elle    adaptable  ?

Excellente  comparaison  par  Oderay  avec  le  désert ou le sable   , le  temps ,  l' instant  se'  confondent !  Oderay ,  c'est là un brillant

thème de poème   !

Le 17/07/2015 à 10:02

Je ressens ce poème comme un extrait de récit qui aurait pu être en prose, il ne me fait pas vibrer comme vos autres poèmes (ceux que j'ai lu dernièrement). Quelque part il me laisse, si  je puis dire ! "sur ma faim"...

Une belle journée à vous ! :)

LRL

Le 17/07/2015 à 09:26

Touchant et pénétrant. J'en partage toute la symbolique. Merci, bonne joournée

Le 17/07/2015 à 08:20

Bonjour, Ratiordissimus,

Pour une traversée du désert,

voici,des mots rafraîchissants,

que l'oreille entend,

et que le coeur chante..........

même ,sans espoir d'arriver....

Dans toute vie du"désert", les traversées,

semblent, durer, une éternité.....

peut_être, se cache_elle,dans.l'instant?

fugitif,et tremblant?du présent?

Oderay

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.