Au travers de cet écrit, je voudrais rendre un hommage à une famille des gens du voyage des années 60/70, qui faisait halte quelques jours dans mon village, et dont le dernier survivant demeure à La Roque-Gageac, un village touristique situé sur les rives de la Dordogne. Entre autres, la vannerie était leur principal gagne-pain. Il a perpétué cette coutume pour survivre.

Les Gitans

Au travers de cet écrit, je voudrais rendre un hommage à une famille des gens du voyage des années 60/70, qui faisait halte quelques jours dans mon village, et dont le dernier survivant demeure à La Roque-Gageac, un village touristique situé sur les rives de la Dordogne. Entre autres, la vannerie était leur principal gagne-pain. Il a perpétué cette coutume pour survivre.

Ecrit par l'Ordissinaute Gerard_Hicés



Les gitans


Leurs vies sont faites de longs voyages
Allant de villes en villages
En hippomobile, point de bannière
Êtres de l'ombre et de la lumière.


Serpentant sur ces rubans pierreux
Poussés par le vent vers des lieux.
Disert1, le soleil est leur étoile
La liberté; leur patrie sans voile.


Marchants, les semelles au vent
Éreintés, ils traînent leur sang
Les visages hâlés, les yeux noirs
Espoir d'une halte près d'un lavoir.


Soleil déclinant, ils cherchent repos
Une aire calme prés d'un ilot
Réunis dans l'éphémère campement
Le voyage ne cesse aucunement.


En soirée,détente autour d'un feu
Aux chants et musiques mélodieux
Souvenirs d'un pays n'existant plus
Vibrent les cordes aux sons dévolus.2

1= spirituel. 2 = héritage de la lignée paternelle.


** * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Villefranche du Périgord * 07 Juin 2015 *
Tous droits réservés
* * * * * ** * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Le 26/06/2015 à 22:14

Merci à tous de vos visites dans ma mini-bulle.

Les menus travaux se rapportant à l'osier étaient leurs gagne-pain en faisant du porte à porte. La vie bohème tout simplement.

 

Gérard.

Le 23/06/2015 à 15:40

                         Merci d'honnorer les gens du voyage ! Dans ma région aussi c'est la vannerie qui était leur gagne-pain ! Le clissage des bonbonnes en verre ! Le rempaillage des chaises et fauteuils ! .....

Le 22/06/2015 à 19:56

merci de nous faire apprecier un thème que l'on aborde peu .j'ai habité pendant 10 ans tres prés d'un camp de gitans, et jamais aucun problème .

j'en profite pour dire que dans ma ville (mont de marsan)du 6 au 11 juillet ) le conseil général organise le 27eme festival arte flamenco. les connaisseurs apprecieront .

vamos baïlar !!  on va danser  !! merci gérard .

Le 22/06/2015 à 16:43

Excellent poème. Bien écrit et touchant. Merci et félicitations  

Le 22/06/2015 à 15:31

Bonjour à tous.

Tout d'abord merci de vos visites et commentaires dans ma bulle. De tous temps ils ont étaient plus ou moins craints, ce sont des gens d'une autre " planète...". Et pourtant si l'on cherche à mieux les connaîtres, ils ne sont guère différents de nous, mais sont étrangers par leurs coutumes, leurs héritages.

Mon rêves serait d'aller Aux Saintes Marie de la Mer pour mieux les découvrir, celà est une autre histoire..!

Un petit voyage dans le temps d'autrefois.

Belle journée aux ordissinautes..!

Gérard.

Le 22/06/2015 à 12:00

très juste,la vie pas facile actuellement rejetté de partout....se gare sur des parking de grandes surface....et chassé par les CRS......dure vie....merci de leur rendre un hommage.

Le 22/06/2015 à 10:04

Bonjour Gérard

Un sympathique poème sur la comunauté

des gens du voyage

Bonne journé à tous

Le 22/06/2015 à 08:26

Ce poème ravive en moi quelques souvenirs, un champ entier en plein village de roulottes, d'airs de guitare et de feux, des enfants qui venaient épisodiquement à l'école où ma maman était institutrice dans les années 50. merci Gérard.

Le 22/06/2015 à 07:41

il est magnifique ce poeme ,reflétant bien la vie et l'ame des gitans.dans ma jeunesse il y avait en lorraine un campement,ils vivaient de vannerie aussi rt n'ont jamais fait parler d'eux .ils vivaient chichement,pauvres vieux je les aient toujours respectés merci pour avoir si bien retransmis ces vers,car,ils sont pourchassés de partout.

Le 22/06/2015 à 07:33

Bonjour Gérard du 24 . Je n'ai pas , comme vous , gardé des bons souvenirs

des gitans ,fin des années 40 . Alors que je croisais un de leur jeune celui-ci

m'a donné un coup de poing au visage , comme cela sans raison . Cependant ,

j'ai eu des amis ,collègues de travail ,des années plus tard . Votre poème est

trés bon .Bonne journée . Un ancien périgourdin .

Le 22/06/2015 à 07:29

Oderay avait raison ...!! vous voici de retour   et votre poeme fait resurgir dans ma tete une ou 2 chansons"""d'où viens tu Gitan ...je viens de Boheme",,,,",

et mon Pote le gitan..c'est un gars curieux..".

plus jeune ,je revais de partir dans une caravane ...comme eux ..

merci pour ce  joli poeme ....decouvrir votre  dordogne  en roulotte  ...pourquoi pas ??

bonne journée .

 

 

 

 

Le 22/06/2015 à 05:36

Et voilà, Gérard a hissé les voiles,

sur les mots, à la belle étoile............

et dans les lignes de la main,

J'ai lu,qu'il y aura , des lendemains.........

(Un journal tres sûr, "ordicancan"

l'avait prévu, en son temps!).........

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.