Beau poème de notre ordissinaute Poupette !

Pour un bébé que je n'aurais jamais

Beau poème de notre ordissinaute Poupette !

Ecrit par l'Ordissinaute Poupette


Comme je t'aurais désiré
Comme je t'aurais aimé
Mon enfant que je n'aurais jamais...
Et  que déjà j aimais...

Je t'imaginais battre dans mon cœur

Cela me remplissait de bonheur
J e t'imaginais joues douces comme pétales de rose
Avec des yeux bleus bordés de cils noir
De douces boucles de cheveux blonds

Je te voyais contre mon sein
J 'imaginais ton destin
Petit enfant que je n aurais jamais
J'aurais voulu guider tes premiers pas

Tu aurais été l'enfant du bonheur
Le bâton de ma vieillesse!
Tu n'aurais rendue ma jeunesse
Mais hélas ce n est plus l heure

Ainsi est le destin
Ma fille devenue femme
N'est pas lion de me quitter
Et je me sens près de la fin

 Enfant que j'aurais voulu
Enfant de l Homme de ma vie
Dont j'avais tellement envie
Je rêvais de ce don absolu..

Bébé, enfant, fille ou fils adorés
Comme je t'aurais aimé
je t'aurais dorloté, caressé
Tu m'aurais rendu ma gaîté

Je rêve et reverrais encore de toi
Ou es tu si loin de moi?
Ange blond au regard profond
Loin de toi je me morfonds

Ainsi va la vie et ma tristesse
J' ai le cœur rempli de tristesse
Car jamais je ne verrais ton sourire

Qui pourtant m'aurais fait revivre.

Qui peut aujourd’hui me comprendre
Angélique ou Alexandre
Ça me rends mélancolique
 la douleur me prend au ventre.
Ainsi va mon désespoir, de ne jamais t avoir,

Alors que dans mon cœur il y avait beaucoup de bonheur à te donner...
Adieu mon espoir,adieu petit bébé
 Tu ne quittera jamais ma pensée
Je penserais à toi en silence .....
Pour atténuer ma souffrance


Écrit par Poupette en 1980....





 

Ecrit par l'Ordissinaute Poupette
Blandine
Le 12/06/2015 à 18:54

Très touchant Poupette mais plein de nostalgie....

Continuer à rêver, cela aide....

Gerard du 24
Le 12/06/2015 à 15:09

Émouvant, parfois la vie est dure.

 

Gérard.

Poupette
Le 12/06/2015 à 12:59

merci à vous toutes et tous.....je sais que certaines ont connues ce même destin....ainsi va la vie et ses regrets....mais on continue de avancer...gros bisous à vous....

Minilotte
Le 12/06/2015 à 12:15

votre texte me touche beaucoup et c'est exactement ce que j aurai voulu ecrire et faire comprendre

merci pour ce texte

 

Louisette
Le 12/06/2015 à 11:52

Chère Poupette

Votre poème reflète les regrets et beaucoup de nostalgie.

La vie est ainsi faite,  nous ne pouvons rien changer.

Il faut aller de l'avant.

HAUT LES COEURS.

 

JO7FA
Le 12/06/2015 à 10:20

Que dire, que faire , qu'attendre? Rien que garder les souvenirs heureux et le sourire de vos petits enfants, placez en eux votre Espoir.

Doris
Le 12/06/2015 à 09:50

mes pensées avec toi..bises .

mafala29
Le 12/06/2015 à 08:39

Ce poême bien triste ravive en moi de douloureux souvenirs

celui....ou celle que j'attendais et qui n'est pas venu...parti avant de naître

celui mon cher fiston parti trop tôt

ce n'est pas aux parents d'enterrer leurs enfants........trop cruel ....

me voici seule dans l'attente de les retrouver.

de tout coeur avec vous

Mafala

danyss.
Le 12/06/2015 à 07:14

Poupette,bonjour,je partage votre tristesse ,,et ce joli poeme est touchant..,la vie est

comme les roses,belle ,avec des epines   ..certaines restent  piquées dans notre coeur.

bien à vous ,  

Oderay
Le 12/06/2015 à 01:30

POur ce que, je n'aurai jamais....

pour les regrets, que toujours j'aurai,

pour ce que j'eus un jour,

un rêve, a bercer, toujours..........

Poupette, je n'ai que des mots,

en(vers) et contre_tout............

Oderay

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.