Une histoire bien banale ..
qui arrive chaque jour..

Texte: REVE BRISÉ.

Une histoire bien banale .. qui arrive chaque jour..

Ecrit par l'Ordissinaute doris.

 

....REVE BRISÉ"....


Seule sur son fauteuil ,
Elle pleure son amour perdu
Piquée dans son orgueil,
Elle s'en est allée,déçue.
La vie pourtant continue,
Il faut relever la tête
Reprendre courage ,car là
Sous sa main ,il y a demain
Dans quelques semaines
Le petit ventre rond
S'arrondira encore et encore .
Son coeur est en fête
Inéspéré cadeau ,inattendu,!
!Pourquoi maintenant
Est ce un signe du ciel,
Ou une fois de plus
Une promesse non tenue ?
Le temps passe doucement
Le trésor se confirme
3mois ,4mois 5mois
Pour elle c'est l'allegresse
Sa vie devient magique
Tout cet amour gaché
Va pouvoir exister
Etre partagé,multiplié
Sans réserve,sans conditions .
Juste du bonheur ,simple .
Elle benit le ciel
De ce cadeau royal
Comme une recompense
Pour son coeur loyal
Elle va garder pour elle
Cette immense nouvelle
Avec qui partager ce precieux secret?
Personne dans cette ville
Loin de toute famille .
Seule sa dignité pour l'accompagner.
Et le temps passe ,6mois ,7mois
Les tourments s'effacent
Laissant place à la joie,
Non sans quelque crainte
"Le dire ou le taire ""
Elle préfère se taire
Attendre encore un peu
Ne garder que pour elle
Ce cadeau merveilleux..
Puis un soir ,la douleur
Etreint son corps, son coeur
Perdue au milieu de ses pleurs
Elle ne comprend pas
Elle n'accepte pas
Le destin qui la broie
Une fois de plus..
A la porte de paradis
Le trésor s'est enfuit..
Adieu petit enfant
Ange béni ,espéré,adulé
Avant d'être arrivé..
Elle doute de sa foi
De la vie ,de ses lois ,
Qui reprend ce quelle offre
Sans expliquer pourquoi.
Le temps passera ,froid,
Sans jamais rien effacer...
Quelque part aujourd'hui
Elle poursuit son destin
Sans savoir encore
Ce que sera demain
Acceptant aujourd'hui
Les peines d'avant hier
Sans jamais être amère.
Elle partage ce qu'elle peut
Sa joie,sa bonne humeur
Pour effacer ses peurs.
Advienne que pourra
Inch'allah...

Paris(1980)

Le 12/06/2015 à 19:01

C'est très dur, un drame! mais le mien est parti aussi! il allait avoir 20 ans....

Il faut des années pour aller mieux, mais il reste toujours une profonde blessure au

niveau du coeur...

Le 20/05/2015 à 19:17

                                 Incroyable de maladresse et de manque de coeur de la part de vos collègues qui osent banalisé votre chagrin ! 

                                 c'est un peu comme la phrase automatique que s'entendent dire les enfants qui viennent de se faire mal :

                                                        *   pleure pas ce n'est rien ! quoi ce n'est rien ? NON ! ce n'est pas rien , ça fait mal et dans la chair !

 

                               

Le 20/05/2015 à 18:37

C'est bien écri,cela résume bien votre soufrance,perdre un amour c'est dure.

Mais un bébé ce doit étre terrible,normale de ressentir ce vide de votre vie.

Je suis triste pour toute les mamans,et les couples qui vivent cette épreuve.

Heureusement maintenant les personnes sont mieux accompagnés dans cette épreuve.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 20/05/2015 à 17:57

le geniteur('ex mari ') ESCUT, je l'avais" rendu"à sa mere!! et j'avais consideré qu'il ne meritait pas d'etre au courrant..et que je me debrouillerais seule ..j'ai ma dignité et ,j'ai bien fait de ne rien dire puisque le reve fut brisé...c'est la vie..mais  elle vaut le coup d'etre vecue...

Le 20/05/2015 à 17:50

très" sensible' DORIS,

J'avais deviné dans votre histoire'

 qui n'est pas "banale", plûtot remarquable'

 par ce vécu tragique subi à cet âge!!!

                     --------------------

               «un cauchemar»

          cette perte qui vous accable;

               m'attriste, et cette cicatrice  est indélébile........

                              ---------------------

                 bouleversée par votre loyauté!

 et votre bonne humeur qui font le charme de votre personnalité......

                   chère  DORIS,  je vous embrasse'..........J  

Le 20/05/2015 à 16:48

Doris , vous partagez votre bonne humeur  comme cette collègue  qui a connu ,

elle aussi , une blessure . Je trouve dommage que le géniteur ne

ait pas soutenu pendant cette délicate période . Bonne soirée .

 

Le 20/05/2015 à 15:13

Ce sont des cicatrices

qui durent, toute une vie....

les écrire en poésie,

adoucit, le souvenir....

Le 20/05/2015 à 13:41

je suis triste....pauvre peitit ange parti trop vite et laissant un vide que ne sera jamais comblé....je pense à toutes ces mamans qui ont perdues leur bébé....et je les embrasse de tout mon coeur....

Le 20/05/2015 à 11:04

oui je comprends ces paroles dures que l'on vous a dites paroles de personne n'ayant pas connue ce drame que moi je comprends car je l'ai vécue et le vut toujours votre poeme est :joie ,souffrance et besoin de laisser faire le destin .

Le 20/05/2015 à 10:41

merci, Dyane ,j'ai survecu ,comme beaucoup..mais,lorsque cela est arrivé (à perpignan) à l'hôpital où je travaillais ,on m'a dit ""c'est une histoire banale..vous n'etes pas la seule " je crois que cette reflexion là,à ce moment là m'a fait le plus mal..pour chaque maman c'est son histoire bien à elle et jamais banale ''j'ai eu honte de mes 'collegues "ce jour là...et j'ai demissionné ,pour travailler en clinique ,en maternité ...ces mots m'ont longtemps poursuivie..

Le 20/05/2015 à 10:18

Toutes les mamans qui ont eu à vivre cela comprendront la douleur et la révolte de ces moments là...

Le 20/05/2015 à 10:14

Doris,

j'ai le coeur triste en vous lisant....

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.