Poème de notre ordissinaute Josiane !

LE CERF

Poème de notre ordissinaute Josiane !

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi


 Je ne peux détacher
Mes yeux de cet animal.
Fier et majestueux
Roi de la forêt
Prince des chasseurs
Les bois superbes
Travaillés avec art
Déformés sans pareil
Campé sur ses quatre pattes
L'oreille aux aguets
Des chasseurs qui le pourchassent
Sans répit,traqué
De toute part.
Il ne sait ou aller
Se cachant dans les fourrés profonds
Mais sachant bien ,
Que la meute des chiens
Le découvrira essoufflé
Pantelant et vulnérable
Au fusil du chasseur
Et des chiens pour la curée...            

  JOSIANE  GHELFI...

Le 26/05/2015 à 02:33

Trés beau texte pour un superbe animal , mais qui malheureusement se finit mal.....

Le 22/05/2015 à 00:36

ces si beaux animaux a l'allure douce et magestueuse pourquoi les tuer ,plaisir barbare dont j'ai horreur.

Le 22/05/2015 à 00:08

 Bonsoir JOSIANE

 "les mêmes pensées que CRICRI

              ET Poupette'

 je déteste ces pratiques....... devrait être interdit......

           votre révolte, JOSIANE,  se joint à la mienne.

                  POÈME d'une  certaine ovation'

                      je vous embrasse JOSIANE..... A BIENTÔT..........

Le 21/05/2015 à 20:14

trop cruel la chasse et comme Cricri.la corrida,je détesse....tout ce qui amène la mort...très beau poème pour une bête magnifique...

Le 21/05/2015 à 18:58

                                         Eh oui ODERAY CRUELS les HOMMES  !

                                         J'ai toujours du mal à penser que certains se régalent d'une telle pratique  comme celle de la CORRIDA  et tout cela pourquoi ? Pour se prouver qu'ils sont des sur-hommes ? 

                                           

Le 21/05/2015 à 17:15

dommage que son brame ne soit pas egal à son elegance ...magnifique animal

Le 21/05/2015 à 15:10

Je souhaiterai que les cerfs soient plus protégés que les

loups . Les bergers perdraient moins de brebis . Bonne soirée .

Le 21/05/2015 à 12:40

bravo ,josianne pour ce joli texte...et merci

Le 21/05/2015 à 11:24

Cruelles, ces chasses à courre

où  ce bel animal s'essouffle

quand seul, contre la meute

résonne au fond des bois

l'hallali, du sans espoir.......

Le 21/05/2015 à 10:59

Joli poême.Ici,dans les Landes,il est fréquent d'en croiser sur la route la nuit .Ça m'est arrivé à six reprises et je suis resté ébloui devant la beauté et la majesté de ces seigneurs. 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.