ruelle sombre

Banlieue un soir d'automne...

Aujourd'hui, notre ordissinaute Ratiordissimus nous partage un extrait de "SUR UNE PLUS HAUTE TOUR" (1997) (Maison Rhodanienne de Poésie) par Gérard MANTION. La scène se passe un soir d'automne, le brouillard s'épaissit...

Ecrit par l'Ordissinaute Ratiordissimus

Le brouillard. te souviens-tu,
explorait alors un labyrinthe
de banlieue, et passait ses doigts fins
à travers la grille des cinémas de quartier.

Les lumières en lumignons amoindries,
effleurant le déclin des platanes,
à ta recherche fouillaient
les aisselles fruités de l' automne.

La rousse envie de toi se prit
à bourgeonner, au coin des lampadaires,
et l' obsession anonyme à tournoyer
comme un manège qui s' emballerait.

Et la nuit répandait, juvénile,
sous le claquement des baskets.
une brume de sexe poussée au cramoisi
par le hurlement d' un saxo qu'on élonge

Ecrit par l'Ordissinaute Ratiordissimus
Ratiordissimus
Le 25/05/2015 à 16:25

Bonjour,

J' ai été séduit par les merveilleux diapos de JP44. Les bêtes sont décidément plus

humaines que les hommes. A quand le gouvernement des hommes par les animaux?   Mes chaleureuses félicitations à l' auteur

Martin
Le 03/05/2015 à 07:46

Bonjour ,

je vous découvre....

Trés beau texte ,

et, comme Gérard 24 , j'irais lire vos autres poésies ;

je vous souhaite plein de "bonnes choses"......

 

Doris.
Le 25/04/2015 à 20:00

partager  avec les autres son savoir et toujours enrichissant,,

sinon nous serions tous incultes .. alors mr   Gerard ,revenez nous proposer vos textes

cela fera travailler nos meninges et decouvrir d'autres horizons...

Ratiordissimus
Le 25/04/2015 à 19:26

Merci de votre aimable commentaire. Peut-être reviendrai-je un jour, qui sait?

Cordialement

 

Gerard du 24
Le 25/04/2015 à 19:16

Bonsoir Ratiordissimus.

Je viens de lire que vous nous quitter, c'est grâce a Oderay si je découvre cette superbe poèsie.

J'irai lire les autres car votre plume est belle.

Bon week-end à vous.

Gérard.

Ratiordissimus
Le 24/04/2015 à 22:42

Merci de vos trois messages, en particulier le texte si poétique d' Oderay. Et au-revoir!

jeanneton
Le 24/04/2015 à 17:48

 Bonjour Ratiordissimus

" le fin du fin" va t'on dire" 'très éloquent' 

De beaux mots"  pour Ordissimo"

 un texte envoutant"

Poèsie Suprême,

en double avec celui de 'Oderay'!!!!!

Merci' éciture, très distinguèe"

                  'AU REVOIR'

Oderay
Le 24/04/2015 à 06:17

Bonjour Gérard,

Quand le poète, "du bout des doigts"

lève le voile de grisaille,

effleurant le mystère,

des ombres de la terre,

dansant dans la lumière

des lampadaires,

au son lointain,

de l'écho d'un adieu,

déchirant la corne de brume:

le jour s'en est allé..........

s'endormir dans les bras de la nuit.......

rêvant que le matin,

dissiperait les brumes,

de la banlieue,

et des mots malheureux....

 

Oderay

 

 

 

 

Doris.
Le 24/04/2015 à 06:06

merci à ordissimo d'avoir  edité ce  beau texte...meme si c'est le dernier. ainsi que vous l'aviez souhaité " Monsieur"  G.Mantion..  

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.