Insurrection Poétique

Insurrection Poétique

Notre ami Jean-Claude a souhaité nous partager le poème écrit de la main de Taslima Nasreen. Taslima Nasreen, ou Taslima Nasrin, née le 15 juillet 1962 à Mymensingh, est une femme de lettres féministe d'origine bangladaise. Elle se bat pour l'émancipation des femmes et la lutte contre ce qu'elle appelle l'obscurantisme religieux de son pays d'origine, le Bangladesh.

Ecrit par l'Ordissinaute Jeanclaude HIVERT 37

Face à l'obscurantisme, indignons-nous.

Shulekha

Les cheveux de Shulekha ne dansent pas dans le vent.
Son corps est recouvert des pieds à la tête.
Sous le voile, le corps se developpe,
Ses cheveux poussent librement,
Ses tétons s'épanouissent.

Cache-toi, Shulekha, cache vite cette honte,
Cache tes cheveux, tes yeux, ton menton,
Cache ton nez, tes lèvres et tes seins,
Cache tes orteils, cache toute cette indécence.
Tait-toi, surtout, ne fait pas de bruit,
Entre vite dans une cage,
Seule la cage peut sauver une femme.

Shulekha cache son corps,
Cache toutes les parties indignes de son corps.
Il émane d'elle une odeur de sang impur.
Honte, honte à toi, ne sors pas Shulekha,
Ne va pas dans la rue !
Tes seins pointent tels des tours, en te voyant,
Toi, ange du paradis venu en cette terre,
Ils éprouvent de la haine et de la peur,
Ils sentent leurs s'exciter.
Honte, honte à toi !
Tu t'égares,
Du calme, entre dans les rénèbres,
Entre dans la cage vérrouillée.
Seule la cage peut sauver une femme.
Shulekha n'a pas pu voir la beauté de la terre,
Ni la sentir, ni la goùter.
Elle n'a aucun droit aux droits d'un être humain.
Taslima Nasreen. (non daté)

Ecrit par l'Ordissinaute Jeanclaude HIVERT 37
Doris.
Le 13/03/2015 à 11:54

bravo ,TALISMA,votre courage  vous rend encore plus belle,

escut
Le 13/03/2015 à 09:17

Bonjour Jean-Claude .

Dommage qu'il n'y ai pas plus de femmes qui osent combatre cet

obscurantisme .

Bonne journée .

fayane
Le 13/03/2015 à 09:03

bravo de la part d'une féministe de longue date

et aussi pour la phrase de Maiakovski sur les affiches à Lyon en l'honneur du

printemps des poètes

tâchons d'arracher la joie.. malgré tout

monique.H
Le 13/03/2015 à 08:26

que c'est triste de traiter ainsi les femmes et cacher leur beauté bat toi tu est comme nous une femme entiere et pure contre ces inhumains.

Oderay
Le 13/03/2015 à 01:27

De la cage des mots,Talisma,

a libéré, le langage,avec courage,

pour mettre au grand jour,l'outrage

faite aux femmes de son pays

par des dangereux fanatiques,.....

Combien de temps, faudra t_il...

pour les exterminer,ou leur faire payer

tous leurs crimes?............impunis........

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.