fleurs

Le sillon brûlant

Josiane nous parle de souffrance à travers son poème, la souffrance que l'on peut ressentir lorsque l'on perd quelqu'un brutalement...

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi

La souffrance est toujours là
Telle une deuxième peau
Elle se réveille tel un volcan
Et coule dans nos veines
Comme la lave lentement
Puis refroidit quelquefois
Pour réapparaître de plus belle
Détruit tout sur son passage
Elles creuse des sillons
Sur tous nos visages
Telle une charrue dans la plaine
Rien ne peut l'éteindre...

GHELFI JOSIANE...

Le 22/02/2015 à 21:40

bonsoir ,Josiane,

 nous sommes tou unis, & partageons votre  "poème

 inspiré de la souffrance de la peine,que vous supportez

                             le Mal en soi

 les pensées noires le souci, font partie de notre Quotidien

                        nécessitent beaucoup de résistance

A  ces douleurs qui refont surface'!!!! De tout cœur avec vous

                           Amicalement à vous, chère Josiane.

Le 22/02/2015 à 13:26

oui c est ce qu on ressent en ce moment.....je suis de tout coeur avec vous et vous comprend..bisous chère Josiane.

 

Le 22/02/2015 à 11:03

Bonjour Josiane, pouvons-nous de nos messages vous aider à supporter cette douleur, comme beaucoup d'Ordissinautes, je suis "virtuellement" près de vous.

 

Le 22/02/2015 à 08:55

tres beau poeme josiane ,transpirant de souffrances,qui helas laissent comme vous le dites si bien des traces indélébiles difficiles a cacher .courage ,je vous embrasse et surtout vous commprends

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.