fleurs

TCHERNOBYL FUJIYAMA

Ce poème de Josiane évoque l'horreur que les accidents nucléaires ont engendré. Véritables tragédies pour nos enfants...

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi

Enfants de nul part
Réunis dans la zone
Tous ces profonds regards
N'ayant plus l'air de mômes
Souffrances de tous les jours
Aux parents disparus
Et laissant sans amours
Leurs petits sans tribus
Nucléaire pour la vie
Mais aussi pour la mort
Souvenirs de l'enfance
A jamais disparus
De l'enfant si heureux
Jadis ici vécus
Dans son domaine a lui
Sans respecter la vie
De ces petits bonhommes
Fallait pas S'arrêter
Que les turbines explosent
Et adieu nos enfants
OH ! Que de souffrances horribles
PENSEZ-Y-DONC AVANT....

Ecrit par l'Ordissinaute Josiane ghelfi
Le 19/02/2015 à 18:31

                                Ce poème est terriblement beau !

Le 16/02/2015 à 13:20

c est vrai on oublie si vite....tant de morts ,de vies gachèes,d enfants orphelins...quelle tristesse... cela me rends bien triste toute cette souffrance au nom du profit....

Le 16/02/2015 à 11:50

Josiane  et Oderay ,  plus qu'une " minute"  de silence  !

Des "savants" , "tetes vides à l;'intérieur" ,nous gouvernent-elles ???

 

 

 ,

Le 16/02/2015 à 04:48

Que vaut une vie comparée au profit?

Le 16/02/2015 à 01:11

Bonjour Josiane,

De l'homme et de l'atome,

un destin, s'est tissé,

pour une fin, prédestinée,

à mourir, d'inanité,

s'il persévére,, encore,

préférer,son joujou,

aux enfants de chez nous...

c'est  là,que tout explose.......

dans la tête ,de l'homme........

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.