Poème de l'autre, poème sur l'autre. La femme tant aimée qui devient un si mystérieux objet de désir. Le poème de notre ordissinaute Ratiordissimus nous ramène à l'envie physique et puissante que déclenche l'acte amoureux. Il parle de repos et d'absence comme une pause après l'amour.

Je dormais en toi...

Poème de l'autre, poème sur l'autre. La femme tant aimée qui devient un si mystérieux objet de désir. Le poème de notre ordissinaute Ratiordissimus nous ramène à l'envie physique et puissante que déclenche l'acte amoureux. Il parle de repos et d'absence comme une pause après l'amour.

Ecrit par l'Ordissinaute Ratiordissimus

Le visage pressé
contre l' angle élargi
de tes cuisses,
je pleurais sur une absence,
mais aussi sur ce mystère
que nous sommes aux autres,
et plus encore à nous-mêmes,
qui longeons des chenaux
improbables ou sans balises....
Et tu chantais pour mon repos,
apaisante et fraternelle,
la messe des morts sur ma tête de confiance étourdie....

Je voguais sur la nef
d'un ventre matriciel:
tu me ramenais
par un puissant vent-arrière de tendresse
vers ce port originel situé
au-delà de toutes les larmes,
au-delà de toutes les absences,
en ce haut-lieu que ne hantent
ni questions ni angoisses....
Je dormais en toi
d'un sommeil sans rêves,
attendant que le brise pour nous
la généreuse violence d'un Soleil ami.

Gérard

Le 28/11/2014 à 18:27

c'est beau....un peu melancolique....

Le 27/11/2014 à 18:52

Trés beau partage de tendresse.

Le 27/11/2014 à 17:58

cest tres beau mais un peu triiste merci quand meme   

Le 26/11/2014 à 05:49

Distance et proximité...Réquiem d'une "petite mort"?

D'avantage de mots,?.....pourraient rompre le charme ...du mystére évoqué  , sous le voile de la poésie particuliére , la vôtre.

Merci.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.