information douteuse reçue par mail ou internet

Vérifier une information douteuse reçue par mail ou Internet - Fiches pratiques Mac OS X, Ordissimo, Windows 10

Vous recevez des mails qui vous proposent de l'argent ou des mails qui vous demandent de cliquer sur un lien pour donner vos coordonnées personnelles ? Vous ne savez pas quoi faire ? Attention, il s'agit souvent de mails corrompus. Mais comment savoir quand on a affaire à un mail douteux ?

Compatibilité : Mac OS XOrdissimoWindows 10
Niveau : Initiation
Temps estimé : 15'

La technique de "l'hameçonnage" ou également appelé "filoutage" (en anglais, on appelle cela le « phishing ») fait référence aux emails qui essaient d’obtenir de manière frauduleuse des informations personnelles. En apparence, l’email semble provenir d’une société ou d’une personne sérieuse, mais ce n’est pas le cas.

 
 Ne communiquez jamais par email (à moins d'être sûr du destinataire) un mot de passe personnel ou un numéro de carte bancaire.  
 
Prenons l'exemple d'un mail douteux concernant les impôts. Il faut regarder différents points qui permettent de voir qu'on n'a pas affaire à un mail des Impôts...
 

1Regarder la mise en forme.

Je remarque que le mail n'a pas une structure alignée, une phrase est coupée en plein milieu pour aller à la ligne. Par ailleurs, je constate que le fameux remboursement dont on est bénéficiaire se trouve être en "Livre" or notre monnaie est l'Euro.
Étonnant que le service du Ministère des Finances fasse de telles erreurs ! Il faut également prêter attention aux fautes d'orthographe.

regarder un mail douteux

 Pour résumer, voici quelques éléments à contrôler :

  • alignement du texte
  • monnaie mentionnée
  • orthographe
  • différentes tailles de textes
     

2Vérifier l'adresse mail de l'expéditeur.

a. Trouver le détail surprenant.
Bien souvent, ces mails frauduleux utilisent le design et une adresse mail proche de celle d'un site internet ou d'une institution digne de confiance et vous invitent à vous connecter de toute urgence (exemple pour EDF : il se trouve qu'il y a un problème avec votre facture et vos coordonnées bancaires ne sont plus bonnes, on vous invite ainsi à cliquer sur un lien dans l’email). Au moment où vous cliquez sur le lien du mail frauduleux, vous voici sur le site internet qui ressemble fortement à celui qui est officiel (ex. de la page d'accueil des impôts). Vous rentrez vos identifiants personnels et vous voilà piégé, vous avez été hameçonné !

Nous allons apercevoir de fausses adresses mail qui ressembleront fortement à l'officielle comme par exemple :

  • @impots.gRouv.fr
  • @edff.fr
  • @operator-free.fr
     

b. Exemple d'un mail frauduleux.
Ici, on voit que l'adresse mail est "service@free.fr". Pourquoi Free enverrait-il un mail de la part du service des Impôts ?

verifier l'adresse mail 

 Il faut faire attention à l'orthographe et à regarder que la ponctuation est au bon endroit tant à la lettre qu'au point près.

A noter : une société chez qui vous êtes abonné ne vous demandera pas vos coordonnées bancaires ou des informations personnelles sur vous. De plus, un opérateur internet n'a pas besoin de quoique ce soit vous concernant car il a déjà  vos informations personnelles (communiquées lors de votre inscription). De plus, on ne vous contactera pas par mail mais plutôt par courrier postal ou lors d'un rendez-vous en tête à tête.
 

3Vérifier l'adresse URL du site internet.
 

a. Rechercher l'adresse URL via un moteur de recherche.

A tout moment, je peux vérifier l'adresse URL du site officiel en faisant une recherche du site en question sur un moteur de recherche (Ordissinaute.fr, Google, Yahoo).

Les sites internet qui sont les plus souvent usurpés sont :

  • eBay,
  • Paypal,
  • les fournisseurs de gaz/électricité,
  • la CAF,
  • les banques.


Il est conseillé d'écrire le nom du site dans la barre de recherche internet afin de tomber sur le site officiel. Les liens qu'on nous propose dans le mail peuvent forcer l'ordinateur à télécharger un logiciel qui vous espionnera. On peut également nous demander d'écrire son identifiant et son mot de passe, de cette manière on piratera plus facilement vos comptes. Donc même si le site vous semble officiel avec un logo et une interface ressemblante, il y a de fortes chances pour qu'il soit faux.

b. Exemple d'un site frauduleux.
Si vous avez cliqué sur le lien dans l’email, vérifiez l'adresse URL qui s’affiche et comparez-la avec celle du site officiel. 
Exemple d'un mail reçu de la BNP qui me renvoie vers le lien "bnp-paribas.net". L'URL du site officiel de BNP est bnpparibas.net, sans tiret.

 Si jamais vous avez un doute sur un mail envoyé où l'on vous demande le paiement d'une facture, n'hésitez pas à contacter l’entreprise par téléphone.

 

4Signaler un site "d'hameçonnage".

Lorsque je reçois une tentative de "phishing", il m'est demandé de le signaler aux autorités compétentes. Cela permettra aux personnes non renseignées de ne pas tomber dans le "piège" de ces gens malveillants.

Voici trois liens pour signaler ces tentatives (gérés ou recommandés par le Ministère de l’Intérieur) :

 

Grâce à ces informations, vous êtes protégés de toutes menaces potentielles !

Evelyne Cop
Le 26/01/2017 à 16:38

Cette explication sur les mails douteux...........cela nous permettra de rester vigilants.merci

Domingo
Le 12/10/2016 à 15:39

Bonjour,

Merci pour ces bons conseils, c'est très rassurant.

A bientot

metayer claudine
Le 12/10/2016 à 10:25

merci pour vos commentaires qui nous rent bien service

Monique Vigouroux
Le 12/10/2016 à 09:52

Merci pour ces remarques pertinentes.

Il m'arrive d'être dans l'impossibilité d'ouvrir des pièces jointes ou même des emails.

J'en déduis toujours que c'est Ordissimo qui me protège.

Il faut se rappeler que les ordissinautes sont protégés des virus.

A ce jour, je n'ai subi aucun dommage.  

Minou
Le 11/10/2016 à 17:21

merci beaucoup pour ces renseignements trés utiles . personnellement si je connais pas c'est poubelle ,autrement mail douteux  banque éléctricité etc ,n'entiens pas compte et téléphone ou attends un courrier .merci ordissimo.

Ordissimo
Le 12/10/2016 à 11:04

Bonjour Jean Charles,

De quelle offre parlez-vous ?

A bientôt 

Brice

JeancharlesDiotannickjochmans
Le 11/10/2016 à 15:17

vérifié votre date vous mettez votre offre au 31 10 2014 hors nousw sommes en 2016 bien à vous vous ne voulez pas v eillir jean charles diot

Marmotte 5.9
Le 13/09/2016 à 16:00

bonjour BRICE ,note: tres bien pour cette mise en garde!!

bien sur j'ai toujours été tres méfiant sur ce «genre» de mail!! et surtout bien

conseillé par le beau-fils.. (un super-man!! en ordi!!) amicalement....

                Marmotte 5 9

Ordissimo
Le 14/09/2016 à 09:59

Bonjour Jojo,

Il n'est malheureusement pas de bloquer les mails frauduleux quelque soit le système d'exploitation (Windows, Linux Ordissimo....). Vous devez rester vigilant.

A bientôt,

Brice

jojo 40
Le 13/09/2016 à 13:33

bonjour je serais d,accord pour qu,on bloque les mails frauduleux se serais plus facile mais le peut,on? facebook est l,exemple meme que risque t,on avec ordissimo? qui je pense est preserver

 

Victoria
Le 12/09/2016 à 21:37

Bonsoir ,

oui , pourquoi pas en messagerie ?

Je rejoins le commentaire de Mr. Saudat

Merci pour" les trucs" : encore faut-il s'en rappeler , si besoin , le moment venu....., et , cela ne semble pas si facile !!

Mais, merci , quand même , à Vous

Ordissimo
Le 13/09/2016 à 10:14

Bonjour Léon,

C'est une trés bonne suggestion.

A bientôt 

Brice

leon saudat
Le 12/09/2016 à 17:10

Bonjour,

le fait de connaitre les petits trucs pour détecter les mails frauduleux est bien, mais ne serait il pas aussi bien de pouvoir bloquer à la réception des mails jugés à postériori indésirables tel que celui en question ou  parce que répétitif ou à vocation publicitaire. Cela marche pour le téléphone pourquoi pas en messagerie ???

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.