Deux histoires proposées par Doris et JB 44.

Un pt'it sourire... S.V.P (deux blagounettes)

Deux histoires proposées par Doris et JB 44.

Ecrit par l'Ordissinaute doris.

1****Dans le désert !  

François et Marine sont perdus dans le désert. Cela
fait 2 jours qu'ils n'ont
pas mangé. Soudain, ils aperçoivent une mosquée au
loin...

Marine :
- Nous sommes sauvés !

François :
- Mais non ! Nous ne sommes pas sauvés ! Qui dit
mosquée dit musulmans ! Ils
ne nous accepteront jamais ! Il faut faire semblant
d'être musulman.
À partir de maintenant, je m'appelle Hakim. Et toi ?

Marine :
- Je ne vois pas pourquoi je devrais changer de nom.
Je garde mon prénom et
s'ils ne veulent pas de moi, tant pis !

François :

- Tant pis pour toi mais tu ne viendras pas te
plaindre quand je serai en
train de me régaler et pas toi !

Les deux personnes arrivèrent dans la mosquée.

François :
- Salam ! Je suis Hakim et voici mon amie Marine. Nous
nous sommes perdus...

L'homme de la mosquée :
- Mes pauvres… Vous avez l’air affamé. Nous allons
vous servir à manger !

Une assiette remplie arriva pour Marine qui se régala.

François :
- Et moi ?
L’homme :
- Allons Hakim ! C'est le ramadan !



2***Le pasteur... 

La femme d'un pasteur attendait un bébé pour bientôt...
Le pasteur, devant l'assemblée des fidèles, leur demanda une
augmentation.
Après de longues discussions, ils adoptèrent la règle suivante :
chaque fois que la famille du pasteur s'élargirait, ils augmenteraient son écot.

Après 6 enfants, cette formule commençait à
coûter cher, aussi l'assemblée décida de tenir une autre réunion
pour rediscuter des augmentations de salaire.
Des débats très animés suivirent :
combien d'autres enfants le pasteur pourrait-il encore avoir et combien cela finirait par coûter ?
Après les avoir écoutés pendant près d'une heure, le pasteur se leva
de sa chaise et dit :
"Les enfants sont un don de Dieu, et nous en prendrons autant qu'il nous en donnera."
Et derrière ces paroles empruntées de cérémonial, le silence régna
dans l'assemblée.
Quand tout à coup, à l'arrière-banc une vieille dame, ayant du mal à se
tenir debout, se leva et dit de sa voix frêle :
"La pluie aussi est un don de Dieu, mais quand nous en recevons trop,
nous portons des "imperméables".

Toute l'assemblée répondit :"Amen !".

Ecrit par l'Ordissinaute doris.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.