Une histoire de gangster... Les voleurs sont-ils réellement ceux qui ont les armes ? Notre ordissinaute Oderay nous raconte une histoire avec beaucoup d'humour et de philosophie.

Banquiers et gansters et sagesse

Une histoire de gangster... Les voleurs sont-ils réellement ceux qui ont les armes ? Notre ordissinaute Oderay nous raconte une histoire avec beaucoup d'humour et de philosophie.

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay

Des cambrioleurs braquent une banque d'une petite ville.

L'un deux crie:
"Plus personne ne bouge! L'argent appartient à la banque,
vos vies vous appartiennent."
Immédiatement, toutes les personnes présentes, se couchent sur le sol,
calmement et sans panique.

Ceci est un exemple de la façon dont le bon choix des mots
d'un énoncé, peut conduire toute personne, à modifier sa vision du monde.


L'une des femmes est allongée sur le sol, dans une pose provocante.
L'un des voleurs s'approche d'elle et lui dit:
"Madame, ceci est un cambriolage, ce n'est pas un viol!
Veuillez s'il vous plaît vous comporter de façon appropriée."

Ceci est un exemple de la façon de se conduire professionnellement
et de se focaliser sur son objectif.

Alors qu'ils fuient la banque, le plus jeune voleur, diplômé universitaire,
dit au plus vieux, qui avait au mieux, fréquenté l'école primaire:
"Hé, nous devrions peut-être compter combien nous avons volé?"
Le vieux lui répond:
"Ne sois pas stupide, on a un gros paquet d'argent, et il suffit d'attendre
les prochaines infos à la télé pour savoir combien on a volé."

Ceci démontre que l'expérience est plus importante
qu'un diplôme universitaire.

Après le braquage, le directeur de la banque dit au comptable:
"Il faut appeler la police et leur dire combien on nous a dérobé."
"Attendez, lui dit le comptable. Avant de l'appeler, ajoutons-y tout ce que nous avons pris nous-même
au cours des derniers mois, ainsi que les divers détournements, et déclarons que le tout
nous a été volé".

Ceci est un exemple, de la façon de tirer avantage d'une opportunité.

Le lendemain, on apprend par les infos, que le montant volé à la banque est de trois millions d'euros. Les voleurs se mettent alors à compter leur butin, et n'en trouvent qu'un, ce qui les fait râler: "nous avons risqué nos vies pour un million d'euros, alors que la direction de la banque, en a dérobé deux, sans le moindre risque! Nous devrions peut-être apprendre le système, plutôt que de rester de bêtes voleurs!"
Ceci démontre que le savoir peut être plus efficace que la brutalité.

Moralité:

Avec un révolver, on peut voler une banque,
à l'aide d'une banque, on peut voler tout le monde...

"Sapientia est ars vivendi. La sagesse est l'art de vivre"
Cicéron

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay
Le 24/09/2016 à 19:31

être honnète dans certaines proffessions n'est pas forcement facile!!!!!

Le 24/09/2016 à 19:16

Doris, je ne sais si je fais bien , mais quand mon ordissimo "saute" ou se bloque , je passe ma main de gauche à droite sur toutes les touches en appuyant, et très souvent , tout se remet en ordre . Mais bon...je donne peut-être de mauvais conseils....

Le 24/09/2016 à 19:05

ben voyons !!  je n'arrivais plus à ecrire de commentaires et qu'ça saute ..,,j'ai bien aimé cette "embrouillamini ,

Le 24/09/2016 à 18:03

Les mots banquiers et voleurs : à mon avis ce sont des synonymes, surtout lorsque l'on voit les divers scandales attachés à cette profession !

Le 24/09/2016 à 18:00

Bonjour Oderay, les voleurs sont-ils réellement ceux qui ont les armes ? Là est la question.

Le 24/09/2016 à 17:49

J'assiste à un braquage en "direct" , quelle aventure'!!!

 le doigt sur la gâchette' de votre pistolet' . La gorge serrée, avec ce sac d'embrouilles!!!.Perplexe'! Chère Ôderay' de cette supercherie "amusante.

   "la gaieté est un talent" 'vivons au présent' Merci pour ce bel instant d'amitié et de fraternité....... bonne soirée. ....

Le 24/09/2016 à 17:28

Chére oderay , j'admire votre subtilité sur votre thème " banquiers gansters et sagesse ce qui revient a dire "bien mal acquis ne profite jamais" et pourtant

parfois être honnête et sincère peu causer des tas d'ennuis, malgré tout  moi je continue de l'être

ODERAY très bon week-end  bisous

Le 24/09/2016 à 16:02

Bien vu Oderay !

Les plus voleurs ne sont pas toujours ceux que l'on croit !!!

Bon week-end.

Le 24/09/2016 à 14:07

Bonjour Oderay,

IL y peu on a flatté mon égo en m'assurant que, j'aurais pû être un bon critique littéraire ,je vais donc éssayer de mériter cet éloge.  .IL  me   faut d'abord  préciser que   je suis un mordu de PHILO(18/20) au bac ...que je n'ai pas eu note éliminatoire en Math...

Votre publication croyez-moi est un véritable thème à développer je vais le faire et me régaler mais ,pour l'heure je ne vais pas enquiquiner nos têtes blanches alors disons simplement que la morale de cette histoire immorale est morale .

gros poutous amie Oderay

Le 24/09/2016 à 13:31

Bonjour Oderay,

Belle  démonstration (hélas)! .Il y a peu je dégustais la blague gastronomique , là je lis la blague sagesse. Super ce mélange des genres! C'est génial.

Bisou et bon week-end!  

Le 24/09/2016 à 13:19

Avec l'âge vient la sagesse c'est ce que je pensais lorsque je suis tombée su la morale de votre hitoire, de voleurs et de bandits.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.