Mesdames, messieurs, vous ne verrez plus ce plat de la même manière ..
Un texte écrit avec un zeste de grivoiserie et épicé par Mr Jean Pierre COFFE, puis partagé avec nous par Doris. Bon appétit !

Une recette "Erotique" pour cuisiniers avertis...

Mesdames, messieurs, vous ne verrez plus ce plat de la même manière .. Un texte écrit avec un zeste de grivoiserie et épicé par Mr Jean Pierre COFFE, puis partagé avec nous par Doris. Bon appétit !

Ecrit par l'Ordissinaute doris.

Prenez quelques belles aubergines, brillantes, bien en chair, 
la peau tendue, couchées dans le lit d'une cocotte (en fonte).

Dès qu’une douce chaleur les envahit, elles s’alanguissent,
s’offrent.


Le poivron, aux aguets, approche, constate leur disponibilité,  
et sans même demander leur approbation, se glisse sur elles.
L’aubergine n’est pas raciste, rouges, verts ou jaunes, elle les accepte tous,
dès l’instant où ils sont déshabillés, épépinés.


Séduit, le poivron fond.
La courgette, pudique mais excitée, se tripote le pédoncule depuis un
moment, attend les premiers signes de fatigue pour s’introduire
auprès d’eux et ranimer les ardeurs.


Impatiente, elle n’a pas l’air comme ça la courgette,elle enjambe la cocotte et
très vite se mélange, une main sur l’aubergine, la bouche sur le poivron.
Elle est disponible, elle en veut, elle en a, partout et sauvagement.
La  tomate, grande prêtresse des mélanges, attend le moment propice.


Les soupirs de l’aubergine, les gémissements de la courgette, la
fougue du poivron la mettent au comble de l’excitation.
Elle veut du plaisir...
Sans tarder, elle pénètre dans la débauche des parfums déjà mêlés,
embrasse, étreint, ranime et se laisse enfin prendre par toutes les
turgescences.


Les odeurs s’unissent, les jus se mélangent.
L’orgie est à son comble...
L’ail a peur de ne pas en être, il se déshabille rapidement enlève sa
pelure et la gousse gonflée se précipite dans la bacchanale et
apporte sa note d’originalité…


Le laurier qui aime tout le monde et que tout le monde aime, sait se
montrer indispensable, posant sa feuille de l’un à l'autre.
Il se fait léger, superficiel, volatile, attentif à ne pas gâcher,
par son amertume, la suavité de ces ébats incestueux.


Le thym, fébrile, ne veut pas être en reste, il se précipite, impatient
de se répandre au milieu de toutes ces fragrances.
Quand  tous les participants commencent à se fatiguer, certains même à s’effondrer,
le piment fait son apparition, triomphant, volant comme un oiseau au
secours des défaillances des uns et des autre exaltant par son
énergie les plus indolents.

En langage Légume cela s'appelle faire  une "RATATOUILLE"                                                      
 écrit par monsieur Jean Pierre Coffe..qui savait manier les mots et mélanger les saveurs ..
 
(À VOS MARMITES ET BON APPÉTIT !!(D & J )

Ecrit par l'Ordissinaute doris.
Christine
Le 21/09/2016 à 22:44

Cà aloors! Je n'avais jamais lu de  recette de la ratatouille  pareille! Génial!  

Attila
Le 21/09/2016 à 18:43

    Bonjour Doris et merci de nous faire partager cette merveilleuse recette écrite avec finesse et tout le talent de Jean-Pierre Coffe.

            Bonne fin d'après-midi.

Vivi
Le 21/09/2016 à 14:11

a l'heure de la sieste j'irai bien me coucher, pourquoi pas faire des rêves, faire le tour du monde tendrement carresser de jolies peaux colorées, je serai la cocotte, comme jen pierre coffe la folie m'a effleuré.

mamybleue
Le 21/09/2016 à 13:38

 

Doris qu'elle merveilleuse recette, je suis fière de vous, et notre Jean-Pierre

Coffe doit bien rire la ou il se trouve avec tous ses amis je l'entend déja dire :" ma recette c'est pas de la merde"

Bravo et  merci bon après midi Doris. bisous

Poupette
Le 21/09/2016 à 13:21

il nous manque ce cher Jean Pierre et ses bonnes recettes!!!! merci  Doris

Louisette
Le 21/09/2016 à 11:04

Une cuisine érotique met du «piment» dans les plats.

Bon appétit!  

JB44
Le 21/09/2016 à 10:37

Nous penserons à vous en dégustant une bonne ratatouille. Bon appétit Doris.

ROLAND53
Le 21/09/2016 à 08:30

Bonjour et merci Doris,vous avez raison une bonne ratatouille des le matin,ça c'est bon,c'est pas d'la merde.Sur ce bon petit déjeuner;un p'tit croissant trempé dans la ratatouille??????????

Danys
Le 21/09/2016 à 07:59

il avait le verbe 'vert'  sans etre jamais vulgaire ,ni grossier ,,l'art de manier les mots avec  intelligence  et finesse...

 

Minou
Le 21/09/2016 à 07:32

je verrais la ratatouille d'un autre oeil a présent .sapré monsieur koffe et son humour pimenté.

castafiore44
Le 21/09/2016 à 07:20

personnellement j'adore la patatouille - pardon , ma langue a fourché- : la ratatouille.   Mais vous l'aviez deviné , je pense ! .Bonne journée et bonne cuisine .

Claude Lopez - 1
Le 21/09/2016 à 06:57

Merveilleux réveil ce matin..

Cette recette m'inspire bien des "choses" en somme...

****   Ma mie votre repas fut un délice accepteriez-vous que nous prenions le dessert dans votre chambre?

**** Très chère pour que cette recette soit réussie je vous invite àla  réviser sous la couette.

**** Tous ces ingrédients gente Dame éveille en moi des sentiments que je ne   puis exposer ici; accepteriez-vous que je vous les confie sur l'oreiller ?

****Jamais repas ne fut aussi """libidique""" je veux sans attendre chérie vous le démontrer....

Ma très chère Doris merci d'avoir extrait ma vieille carcasse de sa léthargie...Je crains que l'après-midi ne soit  chaud !!!

Poutous

Betty Boop
Le 21/09/2016 à 01:56

Magnifique ! Merci à vous d'avoir publié cette recette délicieusement humoristique.

Je reconnais là, la plume coquine du regretté J.P. Coffe.

Dorénavant, je ne regarderai plus ma ratatouille du même oeil ! 

Oderay
Le 21/09/2016 à 00:31

Il s'en passe des choses dans cette cocotte!

remettez vite le couvercle pour préserver l'intimité chaleureuse,des participants

et ne pas nous offrir un spectacle affligeant, trop "cru"en palais.

Je crois entendre la voix gourmande de Jean-pierre Kauf,

déclamer cette recette amusante en diable!

Merci Doris, pour ce bon moment!.....!

Sur, nous considérerons la ratatouille autrement désormais, en pensant au ..bon vivant qu'il était

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.