Laurent Lacaille nous partage ce magnifique sketch de Raymond Devos.

Le possédé du percepteur

Laurent Lacaille nous partage ce magnifique sketch de Raymond Devos.

Ecrit par l'Ordissinaute Laurent Lacaille

Un sketch de Raymond Devos

Je ne sais pas si vous croyez à la sorcellerie.
Moi, je ne voulais pas y croire
jusqu'au jour où je me suis aperçu
que j'étais possédé du percepteur .
Oui ! Possédé !
Envoûté par mon percepteur !
Depuis quelque temps , déjà,
je le voyais qui rôdait
autour de ma maison .
Il allait et venait...
Il semblait dessiner tout en marchant des figures
géométriques .
En fait , il prenait des mesures fiscales !
Et puis il disparaissait,
et puis il revenait.
J'avais observé aussi
que chaque fois qu'il revenait,
je payais un nouvel impôt sur le revenu!
C'est d'ailleurs en faisant mes comptes
que je me suis rendu compte
qu'il revenait souvent !
Et un soir, en rentant chez moi ,
je découvre une feuille d'impôt
clouée sur ma porte.
C'était un premier avertissement !
Je dois dire que je ne l'ai pas pris au sérieux .
Je me suis simplement un peu étonné!
J'ai dit :
_Tiens ? Au lieu de glisser la feuille
sous la porte, ils la clouent?
Méthode moderne ! Bon !
Quelque temps plus tard ,
en faisant le tour du propriétaire,
je découvre.
à chaque angle de ma propriété,
tracées sur le sol ,
des lettres cabalistiques
Il y avait un T ,
un V
et un A.
A vol d'oiseau , ça fait T.V.A.
Qui avait pu poser ces marques de terreur,
sinon mon percepteur ?
Ce n'était pas sorcier à comprendre !
Non content de me faire payer l'impôt direct,
il essayait encore de me le faire payer indirectement !
Par le truchement de la T.V.A.!
J'étais cerné par la T.V.A.!
Vous connaissez le sens secrert et fiscal
de ces trois lettres?
T.V.A.
Si vous prenez les deux premières lettres T.V ., cela veut dire en clair :
As-tu payé la taxe sur la T.V.?
Les lettres V.A. veulent dire :
Va ! Va payer la taxe sur la T.V.!
Puis T.A.: TA.
Traduire:
T'as payé la taxe sur la T.V.?...Ah...
Alors VA la payer !
C'est un rappel à l'ordre constant .
Même si vous lisez les lettres à l'envers ,
elles vous rappellent encore quelque chose.
A.V. Avez-vous payé...?
A.T. Hâtez-vous de payer !...
V.T. Vêtez-vous et hâtez-vous de payer la taxe sur la T.V.!
Là, j'ai manqué de sens civique !
J'aurais dû me vêtir et me hâter d'aller
payer la taxe sur la valeur ajoutée.
Au lien de quoi
je me suis rendu au siège
de la Sécurité sociale
pour me faire rembourser une somme
importante qui m'était due
depuis fort longtemps.
Naturellement , on m'a répondu
que mon dossier s'était égaré ...
Je dois dire que j'en fus presque soulagé .
Enfin , une chose qui se déroulait
normalement , comme prévu !
J'en avais presque oublié mon percepteur ...
Lorsque , dans la nuit qui suivit,
je suis réveillé par un
hululement de percepteur.
Je ne sais pas si vous avez déjà
entendu hululer un percepteur dans la nuit?
C'est sinistre ! Inhumain !
Je me précipite à la fenêtre
et je vois sous la lune argentée
Car dès que la lune est argentée,
mon percepteur rapplique
Je vois mon percepteur
qui se livrait à un étrange cérémonial .
Il ouvrait les bras,
les fermait.
Les rouvrait.
Je me dis : Il doit chercher à voler .
Et, tout à coup , je distingue dans le reflet de la vitre
quelque chose qui bougeait derrière moi .
Je me retourne et je vois ma  rente Pinay
que j'avais posée sur mon bureau se plier ,
se replier ,
et,par un sortilège, se transformer en une cocotte en papier .
Laquelle cocotte a pris son envol
et , à l'appel du percepteur ,
est allée se poser sur son épaule .
Mon percepteur s'en est saisi... l'a dépliée,
l'à repliée
et en a fait un petit avion
qu'il a lancé comme ça , en l'air,
comme on lancee un emprunt !
je me dis
«C'est un mirage ou quoi? »
Et le petit avion est venu se reposer sur
mon bureau en se dépliant .
Ah! dis donc !
Ce n'était plus la même rente !
Il avait changé ma rente Pinay
en rente Giscard !
Ah! il est diablement fort!
pour échapper à son emprise,
j'ai tout essayé
Je suis même allé voir un prêtre.
C'est vous dire
a quel point j'étais désespéré!
je lui ai dit :
Mon père, je suis possédé du percepteur.
Pouvez-vous pratiquer l'exorcisme?
Il m'a dit:
Mon fils... vous m'auriez parlé du Démon...
J'aurais pu tenter quelque chose...
Mais contre les puissances de l'argent...
Je lui dis:
Qu'est-ce que je peux faire?
Il m'a dit:
Payez!... Payer!... Payer pour nous!
Alors, je paye!
Et plus je paye mon percepteur,
plus il me le fait payer !
Il met ma faiblesse à contribution.
 Il me taxe sur ma valeur personnelle
Il m'impose sa volonté.
Il me tourmente .
Il me traque!
Tout ça parce que
j'ai eu la faiblesse de montrer
des signes extérieurs de richesse,
alors que ma richesse est tout intérieure!


p.s  :  si vous pouvez ajouter la vidéo de
Raymond Devos Le possédé du percepteur,  ça serait sympa. merci

Ecrit par l'Ordissinaute Laurent Lacaille
Yves Leconte
Le 18/11/2015 à 22:14

Ce Raymond Devos était vraiment "impayable"... comme l'impôt !

Gerard du 24
Le 18/11/2015 à 21:25

Bonsoir Laurent.

Beau rappel sur l'impô...zable !

Devos a toujours eu le chic, que dis-je ?

La manière de tourner le sérieux en dérisoire

T V A... A T V...

As-Tu Vidé tes poches ?

 

Merci et bonne soirée.

Gérard.

Oderay
Le 18/11/2015 à 20:08

De nos jours, Devos auraient eu matiére , à disserter sur les impôts, qui se sont multiplier........il manque!

Cricri 1004
Le 18/11/2015 à 18:33

                        Le hullulement du percepteur j'ADOORE !... et me remémorre grâce à vous ?  ce cher DEVOS inimitable dans un grand échiquier de CHANCEL ! MERCI !

jeanneton
Le 18/11/2015 à 16:50

Bonjour Laurent

 ce sketch  de Raymond Devos

    persécuté" possèdé" envouté"'!

      toujours des paroles'

Qui sont  d'actualité"

 'un poète du mot, du verbe''!

     la perfection"

de tous ses "sketches"

     "Bravo l'Artiste"

      merci Laurent ,  de ce rappel'  

       Bonne Soirée....  

Andrée
Le 18/11/2015 à 14:37

Bonjour Laurent ,

Je m'en souvenais un peu de ce  sktech .

C'est qu'il fallait le suivre le Monsieur dans son humour pince sans rire , tout en finesse .Sympa de nous l'offrir car on ne parle plus de lui .

Bonne après midi .

fayane
Le 18/11/2015 à 14:17

vraiment génial ce Devos

Betty Boop
Le 18/11/2015 à 13:25

Intemporel Raymond Devos , il nous fera toujours rire et sourire !

Il me manque beaucoup. S'il était encore là aujourd'hui il aurait beaucoup de "grains à moudre" avec tous les nouveaux prélèvements instaurés depuis l'écriture de ce sketch désopilant !

Vivi
Le 18/11/2015 à 12:53

La persécution du percepteur avait longuement inspiré Raymond Devos.

Lucciolo
Le 18/11/2015 à 12:49

Bonjour, Laurent, comme dit JB44, c'été du grand Devos, bonne journée

danys
Le 18/11/2015 à 11:52

le genie n'est jamais trop long ...respect Mr DEVOS ..MERCI  

JB44
Le 18/11/2015 à 11:36

Du bon Devos, merci Laurent.

panorama dentaire
Le 18/11/2015 à 09:54

cool moi j avais oublie le mien il s est rappele a moi par une mise en demeure donc elle m avait loge et ne desirait pas vivre avec moi pour m aider a resoudre mes pbs mais juste pour me tirer les vers du nez sans ce devoiler et impossible de savoir de qu elle origine elle est un peu comme ma technicienne de chez ordissimo que me demande avec un bel accent d outre mer de patienter le depannage qu elle ne peut faire car marie galante  cest long c est lent c est la mer qui nous separe et nous laisse a part merci ordissimode de m avoir laisse au milieu d un ocean de detresse ordissinautes de tout pays levez vous et luttez  contre vents et marees

Madame X
Le 18/11/2015 à 08:52

un peu long...

mais ça ressemble bien à Devos!

escut
Le 18/11/2015 à 06:24

Bonjour Laurent . Je ne connaissais pas ce sketch . Je me demande si

Raymond Devos a eu autant de problême avec son percepteur qui lui

aurait inspiré ce long texte . Bonne journée ,

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.