Entre le verbe Être et le verbe Avoir c'est une longue histoire... Oderay nous la raconte à travers cet écrit partagé.

Vive la langue française....

Entre le verbe Être et le verbe Avoir c'est une longue histoire... Oderay nous la raconte à travers cet écrit partagé.

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay

Ce texte, peut-être connu ? Par extraits, retrouvé par bonheur, en entier...

AVOIR ET ÊTRE.

Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez, comment un beau soir,
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être, étaient deux frères
Que j'ai connus, dès le berceau.

Bien qu'opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères, étaient rivaux.

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être, voulait toujours l'avoir.
A ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être, s'est fait avoir.

Son frère Avoir, était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu'Être, toujours en manque,
Souffrait beaucoup, dans son égo.

Pendant qu'Être, apprenait à lire
Et faisait, ses humanités,
De son côté, sans rien lui dire,
Avoir, apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu'Être, un peu dans la lune,
S'était laissé déposséder.

Avoir, était ostentatoire,
Lorsqu'il se montrait généreux,
Être, en revanche, et c'est notoire,
Est bien souvent, présomptueux.

Avoir, voyage, en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l'abri.
Alors, qu'Être, est plus débonnaire,
Il ne gardera rien, pour lui.

Sa richesse, est toute intérieure,
Ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être, est tout en pudeur,
Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour, à force de chimères,
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes, ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face.
Au milieu, des mots rassemblés
Ils se sont, répartis les tâches
Pour enfin, se réconcilier.

Le verbe Avoir, a besoin d’Être,
Parce qu'Être, c'est exister.
Le verbe Être, a besoin d'avoirs
Pour enrichir, ses bons côtés.

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables,
Ont pu être et avoir été.

J’espère que vous n'avez pas perdu le fil, de ce texte,tellement subtil,
Par Oderay, seulement, retranscrit.

Ecrit par l'Ordissinaute Oderay
Josiane ghelfi
Le 09/04/2015 à 18:54

très beau texte bien retranscrit par vous ODERAY merci de nous rappeler les beaux textes de nos chanteurs et poètes français  amitiè Josiane

nenette
Le 09/04/2015 à 17:11

Oderay

merci pour cette belle lecture,être à l'écoute et avoir du coeur.Bonne soirée.  

fayane
Le 09/04/2015 à 09:06

génial! je connaissais enn partie mais ne savais pas que c'était d'Y. Duteil. ç'aurait pu être de Devos...vive la langue française

Chipette .
Le 08/04/2015 à 21:47

Très riche et nuancée notre  langue  . Merci Oderay .

Cricri 1004
Le 08/04/2015 à 18:07

                                       AVOIR ou ËTRE serais presque   du sheakspeare !

                                      ODERAY  vous conjuguez à merveille !      

Poupette
Le 08/04/2015 à 18:06

Très beau texte je me suis fait avoir pour l avoir lu et je ne peux etre ignorante après !!!! merci Oderay

Blandine
Le 08/04/2015 à 16:00

Très fin! Et vous l'avez bien"raconté" car le texte était long! mais ça va, j'ai bien suivi!

Rien de tel qu'une réconciliation....

Gerard du 24
Le 08/04/2015 à 15:24

Subtilité Oderay; bravo.

jeanneton
Le 08/04/2015 à 13:51

Bonjour ODERAY,

"ravie de cette lecture,!"

   " de bonne augure"

       bonne rime"

 toujours de bons mots " 

sur Ordissimo"

                 bravo ODERAY

Bonne journée à tous,

                     avec le"Soleil"

manout39
Le 08/04/2015 à 11:03

Très bon. Merci

Josette FarrÃ
Le 08/04/2015 à 10:32

Ah, que la langue française est belle et c'est un plaisir de jouer avec les mots qui nous consolent de bien des maux.

escut
Le 08/04/2015 à 08:53

Bonjour Oderay . IL faut être et ne pas se faire avoir .

IL faut de l'avoir pour notre bien-être . Bonne journée .

Dyane
Le 08/04/2015 à 07:42

Oui mais" être ou ne pas être...."

Merci Oderay !

Doris.
Le 08/04/2015 à 06:35

elle est tres belle  lorsqu'elle est bien dite  "la langue de chez nous"..merci Oderay.

Lady Hawke
Le 08/04/2015 à 00:17

Magnifique texte de Yves Duteil! Il sait super bien "jouer "avec les mots de notre belle langue Francaise.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.