Une excellente nouvelle...

Par landais 40 il y a 8 mois 3 semaines
J'apprend, ce jour, NON SANS UNE CERTAINE SATISFACTION, la démission de notre  (SIC) ministre de l'économie...
Le FOSSOYEUR des conditions de travail de nombreux salariés français s'en va en"laissant un goût amer..."
Le 13/02/2017 à 21:10
Sondage présidentielle : Macron commence à perdre du terrain Par  Jérémy Jeantet  Publié le 13/02/2017  à 18:00
Emmanuel Macron marque le pas dans le sondage présidentiel quotidien Ifop-Fiducial pour Sud Radio, I-Télé et Paris Match. Il perd 1 point d'intentions de vote et est de nouveau talonné par
François Fillon, mais surtout, les électeurs qui déclarent vouloir voter
pour lui sont beaucoup moins nombreux à être sûrs de leur choix.
 

Est-ce la fin de la belle dynamique ? Emmanuel Macron, en progression constante dans les sondages depuis plusieurs semaines, connait une légère baisse dans le dernier sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Sud Radio, I-Télé et Paris Match. Le président du mouvement En Marche ! recule de 1 point dans les intentions de vote, à 19.5 %. Une évolution qui reste anecdotique, même si cela le rapproche de François Fillon qui, dans le même temps, progresse de 0,5 point, à 18 %. Les deux candidats semblent en duel pour la deuxième place, derrière Marine Le Pen qui reste stable, à 26 %. Mais là où la dynamique semble véritablement s'enrayer pour l'ancien ministre de l'Economie, c'est sur le niveau de certitude des électeurs. 36 % des sondés qui déclarent vouloir voter pour Emmanuel Macron se disent sûrs de leur choix. C'est 8 points de moins que vendredi dernier, lors du précédent pointage, et même 12 points de moins que jeudi.Dans le même temps, ce chiffre monte à 70 % pour François Fillon, qui, lui, progresse de 6 points par rapport à vendredi dernier. Les affaires qui touchent l'ancien Premier ministre et sont susceptibles de jeter le trouble dans l'électorat (au point qu'il a perdu 3 points d'intentions de vote vote depuis le 1er février), n'ont semble-t-il pas d'effet sur sa base qui apparaît remobilisée par la défense de François Fillon, qui accuse les médias de lynchage.Derrière, Benoît Hamon perd encore 0,5 point et baisse à 14,5 % d'intentions de vote. Le vainqueur de la primaire de la gauche réalise à nouveau un score insuffisant pour prétendre à figurer au 2nd tour. Tout comme Jean-Luc Mélenchon, même si le candidat de la France insoumise bénéficie d'une évolution positive depuis le début de ces sondages quotidiens. En 12 jours, il a progressé de 2,5 points, à 11,5 % d'intentions de vote. Au 2e tour, Emmanuel Macron l'emporterait devant Marine Le Pen, avec 62 % des suffrages, contre 38 % pour Marine Le Pen. Toutefois, il faut noter que l'écart se réduit et, surtout, que cette participation au 2nd tour est très hypothétique puisque l'écart avec François Fillon au 1er tour est inférieur à la marge d'erreur.
Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 29 janvier au 1er février auprès d'un échantillon de 1409 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1500 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Un "rolling" est un baromètre en continu réalisé chaque jour sur le principe d'un cumul de vagues d'enquêtes quotidiennes. 500 personnes sont interrogées en ligne quotidiennement et trois vagues sont agrégées pour prendre en compte un échantillon de 1500 personnes.
























































Le 19/01/2017 à 20:35
CE QUE JE M'ÉVERTUE À FAIRE AVEC MES (TROP???) NOMBREUX COMMENTAIRES SUR LE SUJET; C'EST UNE PRISE DE CONSCIENCE QUE SON"PETIT CONFORT PERSONNEL (AUX CLIENTS) A DES CONSÉQUENCES SUR CELLES & CEUX QUI LE SUBISSENT (LES SALARIÉS)...
Si les gens, un peu à votre image Christine,"cessaient DE NE REGARDER QUE LEUR NOMBRIL"& regardaient autour d'eux...
Je crains que ce ne soient que des...voeux pieux...
Le 19/01/2017 à 20:12
Je rajoute une expression qui existe dans mon travail. Parfois nos supérieurs demandent des volontaires pour faire des taches , surtout de manutention, bien sur sans  compensation financière ni  horaire. L'état n'a pas d'argent pour ses employés , c'est bien connu.

Pourtant ll ya a toujours des volontaires : les volontaires d'office!
Le 19/01/2017 à 19:48
Je connais une hôtesse de caisse. Je lui ai demandé, quand son hyper marché a décidé d'ouvrir le dimanche matin , si  elle était volontaire . Ma question l'a fait sourire tristement et un peu ironiquement .Voilà ,résumé , sa réponse:
Bien sur c'était sur la base du volontariat , mais il n'y avait que deux volontaires.Que faire alors qu'on a un emploi à temps partiel forcé et besoin d'argent? Nous avons toutes eu peur d'être mal vues et de perdre notre emploi pour un autre motif dans l'avenir . Donc nous avons accepté en fin de compte.Ce qu'il faut savoir c'est que beaucoup d’hôtesses ont des enfants en bas age ou des adolescents et pas forcément des compagnons ou des parents qui puissent les garder.Nous étions toutes dans la difficulté financière et nous nous sommes arrangées  entre nous selon nos possibilités pour faire les dimanches , en fonction de notre vie.Notre entourage a été mis à contribution   . Non ,nous n'étions pas volontaires, oui ,  nous avons accepté.





Le 18/01/2017 à 07:18
Peut-être CES salariés ont-ils RÉELLEMENT LE CHOIX & PERÇOIVENT-ILS UNE COMPENSATION SALARIALE DIGNE...
Ce que je demande, NON SEULEMENT pour moi-même mais également pour NOMBRE D'AUTRES SALARIÉS CONCERNÉS; C'EST D'AVOIR LE CHOIX DE POUVOIR REFUSER!!!
Pensez-vous, M. Lièvre, que les employés de la grande distribution sont VOLONTAIRES? Qu'il y a 2 équipes; 1 en semaine & 1 2nde en fin de semaine? Je ne parle pas de quelques mois MAIS BIEN DE L'ANNÉE ENTIÈRE!!!
Sachez que le dimanche n'est pas seul sacrifié; mais que le samedi  (TOUTE L'ANNÉE AUSSI) l'est aussi...En dépit de la description idillique que vous en faite, je vous prie de croire, Monsieur, QUE LA VIE DE FAMILLE EN PATIE SYSTÉMATIQUEMENT!!!
Je concède que ces QUELQUES VÉRITÉS soient désagréables à entendre car ELLES SONT SUSCEPTIBLES DE VOUS METTRE EN FACE DE VOS RESPONSABILITÉ VOIRE DE VOTRE...ÉGOÏSME...
Le 17/01/2017 à 22:45
Bonsoir Mr Spirou. Je viens de passer une semaine au ski dans une station alpine . 80 % des commerces sont ouverts surtout le dimanche matin. Télécabines, télésièges,hôtels ,restaurants ,réception de résidences,entreprises de nettoyage, office du tourisme,église, picines, salles de musculation, magasins alimentaires( carefour ,sherpa),les navettes de bus ( toute la journée), la police municipale, etc....J'ai vu des employés souriants, heureux de faire leur métier bien loin des salariés persécutés par leur patron dont vous nous parlez dans vos commentaires .Beaucoup de saisonniers travaillent le dimanche matin mais ont la possibilité de skier un jour dans la semaine.
Le 17/01/2017 à 20:53
Le prefet des Pyrénnées Atlantiques (mon département) a envoyé un courrier À TOUS les boulangers du 64 POUR LEUR RAPPELER LA LOI; à savoir qu'ils doivent FERMER UN JOUR PAR SEMAINE...
Il a également spécifié qu'il y aurait des contrôles &, si besoins étaient, des sanctions...
Le 10/01/2017 à 13:02
Nombre de"figaronautes"& accessoirement quelques"ordissinautes"appellent de leur voeux une liberté UNILATÉRALE:
-liberté des maire d'autoriser l'ouverture des commerces le dimanche,
-liberté des enseignes &/ou des commerçants d'ouvrir leur(s) commerce(s) le dimanche,
-en revanche, les salariés N'ONT LE CHOIX QUE D'ACCEPTER de se soumettre sous la menace de ne pas être embauchés &/ou d'être licenciés!!!
Pourquoi les salariés du commerce ne sont NI ÉCOUTÉS, NI ENTENDUS???
Pourquoi SEULS les clients sont-ils écoutés & entendus???

sur Carrefour : la CFDT appelle à des actions contre le travail dominical/ Paru ce jour sur Figaro.fr
Le 10/01/2017 à 11:44











Spirou40 Le 10/01/2017 à 11:27
Carrefour : la CFDT appelle à des actions contre le travail dominical Par Elodie Tymen Publié le 10/01/2017 à 06:00




 

145 commentaires Facebook Twitter Google + Linkedin E-mail Imprimer

La CFDT de Carrefour organisera des actions de débrayage et de tractage dans les hypermarchés à partir de mardi pour s'opposer à la « banalisation du travail dominical». Le syndicat s'oppose au projet de Carrefour, qui propose l'ouverture le dimanche matin d'une grande partie de ses hypermarchés. La CFDT est bien décidée à faire entendre sa voix. Le syndicat va organiser «des actions de débrayage et de tractage dans les hypermarchés»Carrefour à partir de ce mardi 10 janvier, veille de l'ouverture des soldes, pour s'opposer à la «banalisation du travail dominical», a-t-elle annoncé dans un communiqué vendredi. Le groupe Carrefour a annoncé début décembre son intention de permettre aux clients de faire leurs courses le dimanche, une mini-révolution qui ferait sauter un verrou vieux de 17 ans. Dès lors, la CFDT s'était déjà mobilisée contre ce projet.
» Lire aussi - Ouverture dominicale: jour historique pour les Galeries Lafayette Haussmann
Le syndicat rappelle que Carrefour «ouvre déjà plus de 5.000 magasins de proximité le dimanche matin (Carrefour Market, Express, City...)», la loi autorisant les commerces alimentaires à ouvrir jusqu'à 13h00 ce jour-là. L'organisation syndicale dit avoir consulté «plus de 10.000 salariés», dont «près de 95% se sont prononcés contre le projet d'accord» pour faire modifier la convention collective d'entreprise. Pour la CFDT, une ouverture des hypermarchés le dimanche matin serait «un non-sens économique» car «la rentabilité de ce type de magasin le dimanche serait quasi-nulle». Ouvrir le dimanche matin, cela va se faire pour les salariés «au détriment de la vie de famille», «c'est un choix de société», tempêtait en décembre la CGT, qui avait appelé à une journée de mobilisation le 3 décembre. «On refuse la stratégie de dérégulation de l'entreprise (...) qui va entraîner toute la concurrence», disait aussi la CFDT. Des négociations en cours Un projet d'accord a été mis sur la table par le distributeur. «Pour les hypermarchés, des négociations ont lieu en ce moment avec les partenaires sociaux pour que nous puissions ouvrir le dimanche matin», a
indiqué à l'AFP une porte-parole de la direction. L'entreprise annonce dans son projet d'accord que s'est procuré Le Figaro, ne pas avoir la volonté d'ouvrir tous les hypermarchés tous les dimanches
matin. «Cela dépendra de l'environnement et de la demande des clients», explique l'entreprise. «La concurrence s'organise désormais sur le terrain des ouvertures dominicales, considérées comme une nouvelle source de parts de marché et destinées à répondre aux besoins des clients dont les habitudes de vie et de consommation sont en plein bouleversement(...)», précise le groupe dans le projet d'accord. Carrefour remet ainsi en cause un accord d'entreprise de 1999 qui, à la différence de concurrents comme Auchan ou Casino, verrouillait les ouvertures dominicales, exception faite des dimanches dits «du maire».
» Lire aussi - Fausse couche chez Auchan: El Khomri demande que «toute la lumière» soit faite
Pour parvenir à un accord, le groupe Carrefour a donc proposé une augmentation de salaire de 80% pour les salariés travaillant le septième jour de la semaine, sur la base du volontariat, et l'embauche d'équipes dédiés à l'activité dominicale. «Les ouvertures des magasins se feront après analyse du contexte économique, commercial et concurrentiel local (..) dans un objectif de conquête de nouvelles parts de marché et de nouveaux clients», précise le distributeur dans le projet d'accord. FO et CGC plutôt d'accord «Si la CFDT et la CGT sont opposées à cet accord, la CGC et surtout FO sont plutôt d'accord avec les mesures proposées par le groupe Carrefour. Ces derniers ont un poids plus important que la CFDT et la CGC en termes dereprésentation des salariés
pour valider le projet d'accord», explique au Figaro Thierry Badot, Délégué Syndical National CFDT. «FO représente à elle seule 45% des suffrages aux élections des titulaires du comité d'entreprise (CE). Associée à la CGC, son poids est plus important, que la CFDT et la CGT qui représentent à peine 45% à elles deux», conclut-il. Rappelons, qu'un accord d'entreprise peut être validé que s'il est signé par des syndicats représentatifs ayant recueilli au moins 30% des suffrages aux élections des titulaires au CE. De fait, si FO décide de signer l'accord, ce dernier pourrait être validé. Quant à FO, bien que le syndicat dise qu'il n'est pas favorable au travail dominical, il ne voit pas comment, «face à la concurrence, Carrefour pourra être la seule enseigne à rester fermée», explique son
représentant Michel Enguelz. À ce jour, les possibles signataires ne se sont pas encore manifestés et aucune date pour la signature n'est fixée.



La rédaction vous conseille
Carrefour veut pouvoir ouvrir ses hypermarchés le dimancheTous les magasins parisiens autorisés à ouvrir douze dimanches par anLa loi Macron, symbole de la lenteur de la France à se réformerLa Ville de Paris part en guerre contre l'affichage sauvage
L'organisation syndicale dit avoir consulté «plus de 10.000
salariés», dont «près de 95% se sont prononcés contre le projet
d'accord».

Si les salariés concernés étaient ÉCOUTÉS & SURTOUT ENTENDUS...
En dépit des affirmations de certain(e)s de mes détractrices/détracteurs; mes nombreux commentaires sur le sujet NE VISENT PAS À METTRE EN EXERGUE MON SEUL CAS PERSONNEL MAIS BIEN CELUI DE L'ENSEMBLE DES EMPLOYÉS D'UN SECTEUR D'ACTIVITÉ: le commerce en magasin!!!
Mais la"sphère politico-médiatique" & LE LOBBY DE CELLES & CEUX QUI SONT FAVORABLES À L'OUVERTURE DES MAGASINS LE DIMANCHE À CONDITIONS QU'ELLES/ILS NE SOIENT PAS CONCERNÉS ONT FAIT LE CHOIX DE N'ÉCOUTER & DE N'ENTENDRE QUE LE SEUL INTÉRÊT DES...CLIENTS...
Le 06/01/2017 à 19:46
Bon , parfois on a l'air de donner des leçons. Prenez ,moi par exemple  , souvent on me dit que j'explique bien ,comme une institutrice. Je suis une bonne formatrice mais je n'ai jamais été enseignante .Par contre , je suis fille de prof .Donc , je peux vous dire ce que c'est que pontifier .Mon père me parle encore comme s'il était devant une classe, en faisant de grands discours où  l'on ne peut pas en placer une , en hurlant tellement il avait l'habitude de dire "taisez -vous!" aux enfants  . J'ai appris d'une manière mimétique la pédagogie . Tout ça pour dire , que parfois on ne se rend pas compte de la manière dont on s'exprime.Cela dit , j'ai l'impression de donner une leçon.

Répondre au sujet