La rareté des choses

Par Monique Ruiz il y a 1 année 3 mois
Souvenez-vous,c'était il n'y a pas si longtemps nous vivions dans la rareté des choses.
Souvenez-vous comment, pulls ou gilets étaient détricotés et le fil enroulé sur le dossier de la chaise devant la cheminée, avant de redevenir pelote et à nouveau tricot et chaussettes.
Les cols de chemises qui étaient retournés passaient ainsi d'une génération à l'autre. Les habits du dimanche trop élimés ou blanchis par les lessives étaient destinés aux besognes quotidiennes.
Les casseroles trop cabossées devenaient dessous de pot ou gamelle pour le chien.
On faisait ferrer les chaussures pour les user moins vite.
On gardait les boîtes pour y ranger les vis, les clous, le nécessaire à couture , mais aussi des photos.
On donnait les épluchures aux poules et le pain sec aux lapins.
Le crotin des chevaux finissait au jardin.
A vélo, les pinces à linge tenaient le bas des pantalons pour ne pas froter les pignons et la chaîne.
Les chambres à air servaient de bouées à la rivière.
Et les lames qui servaient à tailler dans l'aubier ce jouet fabriqué par mon père que j'ai précieusement gardé, car pour moi, personne au monde n'aurait pu m'en fabriquer un plus beau.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Répondre au sujet