Travail dominical.

Par Spirou40 il y a 1 année
Concené par le travail dominical, avant la loi Macron, ni volontaire (comme l'ensemble de mes collègues), ni mieux payé (+25%/ heures), nous sommes PRIS EN OTAGE (si personne ne venait : les enseignes n'ouvrieraient pas.) par celles et ceux qui continuent à fréquenter les commerces les dimanches, jours fériés et soirées.
Les salariés concernés, dans la plupart des cas, ne sont pas volontaires:
*soit insuffisamment rémunérés le reste de la semaine et donc dans l'obligation de travailler le dimanche pour avoir un complèment de salaire,
*soit ils n'ont pas le choix.
Je considère que celles et ceux qui consentent ce sacrifice devraient être réellement volontaires et percevoir une compensation salariale conséquente inscrite dans la loi et ce quel que soit leur secteur d'activité.
Cela impliquerait que SEULS les points de ventes RENTABLES ces jours là seraient ouverts ET SEULEMENT CEUX LÀ. Rien que de très normal à mes yeux...
Pensez-y la prochaine fois que vous ferez vos courses un dimanche, jour férié ou en soirée...
Spirou40
Le 22/02/2017 à 22:36
Cynthia, merci pour ce trait d'humour...
Néanmoins, je n'accepte pas"ce que je pourrais pas changer". Je n'envisage pas de renoncer à démontrer que le travail dominical N'APPORTE PAS les résultats économiques qui nous ont été vendus!!! J'attends qu'une étude étayée & INDÉPENDANTE ME PROUVE LE CONTRAIRE...Je persiste à dire que les salariés concernés SONT PRIVÉS D'UNE PART DE LEUR VIE SOCIALE & FAMILIALE...voire cultuelle (sans r) & que les clients, en majorité se promènent désoeuvrés SANS RÉELS BESOINS!!!
Pour finir, je persiste à dire que la plupart des personnes concernées NE SONT PAS VOLONTAIRES & PERÇOIVENT LES COMPENSATIONS SALARIALES MINIMALES POUR SUBIR LES CLIENTS CES JOURS LÀ!!! Si seuls les commerces RENTABLES & PAYANT LEUR PERSONNELS DÉCEMMENT ÉTAIENT OUVERT LE DIMANCHE; les clients auraient bien moins de lieux de...PROMENADE à leur disposition!!!
Cynthia
Le 22/02/2017 à 17:05



Spirou40
Le 20/02/2017 à 23:13
Pas de réactions ? Un semblant de mauvaise conscience?
"Cachez cette vérité que je ne saurai voir..." "IL N'Y A PAS PIRE AVEUGLE QUE CELLE OU CELUI QUI NE VEUT PAS VOIR..."
spirou 40
Le 19/02/2017 à 17:37
Pas de réactions ? Un semblant de mauvaise conscience?
"Cachez cette vérité que je ne saurai voir..." "IL N'Y A PAS PIRE AVEUGLE QUE CELLE OU CELUI QUI NE VEUT PAS VOIR..."
Spirou40
Le 18/02/2017 à 19:56
Travail dominicale: les marques tentées de contourner la loi
2 partages
2 réactions







Aux Galeries Lafayette à Paris, le 23 décembre 2015
1/2
© AFP, PATRICK KOVARIK


AFP, publié le samedi 18 février 2017 à 11h28

Commerce: les salariés des marques qui officient dans les grands magasins ne sont pas tous couverts par un accord sur le travail dominical. Maillons essentiels des grands magasins, les démonstrateurs, ces salariés des marques qui officient sur les stands, ne sont pas encore tous couverts par un accord sur le travail dominical. Pour contourner cet écueil, leurs employeurs sollicitent des dérogations. Un procédé illégal, selon les syndicats. Un an et demi après la loi Macron, tous les grands magasins parisiens sont désormais dotés d'un accord leur permettant d'ouvrir tous les dimanches. Mais ces textes ne couvrent que leurs propres salariés. Or les démonstrateurs peuvent représenter jusqu'à 80% du personnel présent, comme au Printemps Haussmann. Aux Galeries Lafayette, où le magasin amiral du boulevard Haussmann est ouvert chaque dimanche depuis le 8 janvier, la question se fait pressante. A tel point que des marques, à défaut d'avoir pour l'instant conclu un accord, sollicitent auprès de la préfecture des dérogations à la règle du repos dominical. Pour le Clic-P, collectif de syndicats du commerce parisiens opposés à la généralisation du travail dominical, elles essaient tout bonnement de "contourner la loi". Or celle-ci est claire, "pas d'accord, pas d'ouverture" le dimanche, rappelle le Clic-P (SUD Commerce, CGT, Seci-Unsa et SCID). En effet, selon la loi Macron d'août 2015, l'ouverture des magasins tous les dimanches et en soirée dans les zones touristiques internationales (ZTI), ce qui est le cas pour les grands magasins parisiens, est subordonnée à la conclusion d'un accord avec les organisations syndicales.  
- 'pression' des Galeries Lafayette sur les marques -
Pour résoudre la difficulté, la succursale française de la société Giorgio Armani Retail SRL, qui n'a pas trouvé de compromis avec la CGT, a demandé une dérogation temporaire au repos dominical pour ses huit corners des Galeries Lafayette Haussmann. Dans son courrier à la préfecture d'Ile-de-France, consulté par l'AFP, la société évoque la "pression" du grand magasin pour que des salariés Giorgio Armani soient présents. Les Galeries indiquent qu'elles "+fermeront+, +bâcheront+" les corners dans le cas contraire, explique la société, qui craint des conséquences sur ses "prochains accords commerciaux". Giorgio Armani Retail n'est pas la seule à solliciter une dérogation à la préfecture. Féraud (vêtements pour hommes), Sunglass Hut et Manbow (chaussures) ont récemment fait de même. Des demandes qui portent sur des périodes allant de quelques semaines jusqu'à... trois ans, et sur le fondement de l'article 3132-20 du code du travail. Ce dernier prévoit une dérogation lorsque "le repos simultané, le dimanche, de tous les salariés d'un établissement serait préjudiciable au public ou compromettrait le fonctionnement normal de cet établissement".  
Fin décembre, la préfecture d'Ile-de-France avait ainsi accordé à Burberry France, où des négociations sont en cours, une dérogation pour ses stands des Galeries Lafayette Haussmann jusqu'à fin février. Mais le 30 janvier, trois jours avant une audience au tribunal administratif, saisi par le Clic-P, la préfecture est revenue sur sa décision. Elle a reconnu que "malgré les circonstances particulières qui ont conduit à lui accorder une autorisation", Burberry France "ne peut être autorisée à donner le repos hebdomadaire par roulement (...) sur le fondement de l'article 3132-20 (...) dans l'attente de la conclusion d'un accord collectif". De leur côté, les Galeries Lafayette ont recruté des intérimaires pour pallier l'absence de démonstrateurs le dimanche sur certains stands: environ 200 à 300 "recrutés de toute urgence début février", selon le syndicat SCID. Des recrutements qui pourraient s'apparenter à du délit de marchandage ou du prêt de main-d'œuvre illicite, s'interroge le Clic-P. Interrogée, la direction des Galeries Lafayette ne fait "pas de commentaire".En janvier, 60% des marques présentes dans le grand magasin n'étaient pas encore couvertes par un accord, selon le SCID. Une chausse-trape que devront aussi résoudre le Bon Marché et le Printemps Haussmann, qui ouvriront à leur tour tous les dimanches dans les prochains mois.

LECTURE ÉDIFIANTE SUR LE VOLONTARIAT & LES CONDITIONS SALARIALES DE CELLES & CEUX QUI DIMANCHE APRÈS DIMANCHE SUBISSENT LES CLIENTS DOMINICAUX & LEUR ÉGOÏSME!!!
JE L'AI DIT, JE LE DIS & JE CONTINUERAI À LE DIRE: LES DIRIGEANTS QUI IMPOSENT À LEURS SALARIÉS DE TRAVAILLER LES DIMANCHES, LES JOURS FÉRIÉS &/OU EN SOIRÉE BÉNÉFICIENT DE LA COMPLICITÉ COMPLAISANTE DES CLIENTS!!!




 




 

Spirou40
Le 10/01/2017 à 12:59
Pourtant je croyais que le travail du dimanche devait être"l'alpha & l'oméga"de l'activité commerciale dans les villes AUTO-PROCLAMÉES"touristiques internationales"...(IRONIE)
Dans cet article, il n'est, à aucun moment question de l'impact du travail du dimanche, appelé de leur voeux par nombre de"figaronautes"...
Au vu de la ligne éditoriale du Figaro, si cet impact avait été positif, il"y a fort à parier"que vos lecteurs en auraient été informés...
"Qui ne dit mot, consent."

sur 2016, année noire pour les grands magasins parisiens/ Paru ce jour sur Figaro.fr
Spirou40
Le 10/01/2017 à 11:27
Carrefour : la CFDT appelle à des actions contre le travail dominical Par Elodie Tymen Publié le 10/01/2017 à 06:00




145 commentaires Facebook Twitter Google + Linkedin E-mail Imprimer

La CFDT de Carrefour organisera des actions de débrayage et de tractage dans les hypermarchés à partir de mardi pour s'opposer à la « banalisation du travail dominical». Le syndicat s'oppose au projet de Carrefour, qui propose l'ouverture le dimanche matin d'une grande partie de ses hypermarchés. La CFDT est bien décidée à faire entendre sa voix. Le syndicat va organiser «des actions de débrayage et de tractage dans les hypermarchés»Carrefour à partir de ce mardi 10 janvier, veille de l'ouverture des soldes, pour s'opposer à la «banalisation du travail dominical»,
a-t-elle annoncé dans un communiqué vendredi. Le groupe Carrefour a annoncé début décembre son intention de permettre aux clients de faire leurs courses le dimanche, une mini-révolution qui ferait sauter un verrou vieux de 17 ans. Dès lors, la CFDT s'était déjà mobilisée contre ce projet.
» Lire aussi - Ouverture dominicale: jour historique pour les Galeries Lafayette Haussmann
Le syndicat rappelle que Carrefour «ouvre déjà plus de 5.000 magasins de proximité le dimanche matin (Carrefour Market, Express, City...)», la loi autorisant les commerces alimentaires à ouvrir jusqu'à 13h00 ce jour-là. L'organisation syndicale dit avoir consulté «plus de 10.000 salariés», dont «près de 95% se sont prononcés contre le projet d'accord» pour faire modifier la convention collective d'entreprise. Pour la CFDT, une ouverture des hypermarchés le dimanche matin serait «un non-sens économique» car «la rentabilité de ce type de magasin le dimanche serait quasi-nulle». Ouvrir le dimanche matin, cela va se faire pour les salariés «au détriment de la vie de famille», «c'est un choix de société», tempêtait en décembre la CGT, qui avait appelé à une journée de mobilisation le 3 décembre. «On refuse la stratégie de dérégulation de l'entreprise (...) qui va entraîner toute la concurrence», disait aussi la CFDT. Des négociations en cours Un projet d'accord a été mis sur la table par le distributeur. «Pour les hypermarchés, des négociations ont lieu en ce moment avec les partenaires sociaux pour que nous puissions ouvrir le dimanche matin», a
indiqué à l'AFP une porte-parole de la direction. L'entreprise annonce dans son projet d'accord que s'est procuré Le Figaro, ne pas avoir la volonté d'ouvrir tous les hypermarchés tous les dimanches
matin. «Cela dépendra de l'environnement et de la demande des clients», explique l'entreprise. «La concurrence s'organise désormais sur le terrain des ouvertures dominicales, considérées comme une nouvelle source de parts de marché et destinées à répondre aux besoins des clients dont les habitudes de vie et de consommation sont en plein bouleversement(...)», précise le groupe dans le projet d'accord. Carrefour remet ainsi en cause un accord d'entreprise de 1999 qui, à la différence de concurrents comme Auchan ou Casino, verrouillait les ouvertures dominicales, exception faite des dimanches dits «du maire».
» Lire aussi - Fausse couche chez Auchan: El Khomri demande que «toute la lumière» soit faite
Pour parvenir à un accord, le groupe Carrefour a donc proposé une augmentation de salaire de 80% pour les salariés travaillant le septième jour de la semaine, sur la base du volontariat, et l'embauche d'équipes dédiés à l'activité dominicale. «Les ouvertures des magasins se feront après analyse du contexte économique, commercial et concurrentiel local (..) dans un objectif de conquête de nouvelles parts de marché et de nouveaux clients», précise le distributeur dans le projet d'accord. FO et CGC plutôt d'accord «Si la CFDT et la CGT sont opposées à cet accord, la CGC et surtout FO sont plutôt d'accord avec les mesures proposées par le groupe Carrefour. Ces derniers ont un poids plus important que la CFDT et la CGC en termes dereprésentation des salariés pour valider le projet d'accord», explique au Figaro Thierry Badot, Délégué Syndical National CFDT. «FO représente à elle seule 45% des suffrages aux élections des titulaires
du comité d'entreprise (CE). Associée à la CGC, son poids est plus important, que la CFDT et la CGT qui représentent à peine 45% à elles deux», conclut-il. Rappelons, qu'un accord d'entreprise peut être validé que s'il est signé par des syndicats représentatifs ayant recueilli au moins 30% des suffrages aux élections des titulaires au CE. De fait, si FO décide de signer l'accord, ce dernier pourrait être validé. Quant à FO, bien que le syndicat dise qu'il n'est pas favorable au travail dominical, il ne voit pas comment, «face à la concurrence, Carrefour pourra être la seule enseigne à rester fermée», explique son représentant Michel Enguelz. À ce jour, les possibles signataires ne se sont pas encore manifestés et aucune date pour la signature n'est fixée.



La rédaction vous conseille
Carrefour veut pouvoir ouvrir ses hypermarchés le dimancheTous les magasins parisiens autorisés à ouvrir douze dimanches par anLa loi Macron, symbole de la lenteur de la France à se réformerLa Ville de Paris part en guerre contre l'affichage sauvage
L'organisation syndicale dit avoir consulté «plus de 10.000 salariés», dont «près de 95% se sont prononcés contre le projet d'accord»
.
Si les salariés concernés étaient ÉCOUTÉS & SURTOUT ENTENDUS...
En dépit des affirmations de certain(e)s de mes détractrices/détracteurs; mes nombreux commentaires sur le sujet NE VISENT PAS À METTRE EN EXERGUE MON SEUL CAS PERSONNEL MAIS BIEN CELUI DE L'ENSEMBLE DES EMPLOYÉS D'UN SECTEUR D'ACTIVITÉ: le commerce en magasin!!!
Mais la"sphère politico-médiatique" & LE LOBBY DE CELLES & CEUX QUI SONT FAVORABLES À L'OUVERTURE DES MAGASINS LE DIMANCHE À CONDITIONS QU'ELLES/ILS NE SOIENT PAS CONCERNÉS ONT FAIT LE CHOIX DE N'ÉCOUTER & DE N'ENTENDRE QUE LE SEUL INTÉRÊT DES...CLIENTS...

Spirou40
Le 26/12/2016 à 21:16
Mon propos a pour objet de faire prendre conscience de réalités qu'il est"si confortable"d'ignorer...Je parle essentiellement du commerce car nombre d'hotesse de caisse sont elles aussi contraintes de travailler le dimanche pour une rémunération HONTEUSE & SOUS LA MENACE DE LICENCIEMENT...Je comprend qu'il soit préférable de ne pas savoir & d'avoir"bonne conscience"en déambulant dans les commerces & en se plaignant de salariés"désagréables"...
La"liberté"que nombre de libéraux réclament"à corps & à cris"est unilatérale: je demande, tout simplement, à ce qu'un salarié puisse avoir la possibilité de refuser de travailler le dimanche SANS ÊTRE MENACÉ DE LICENCIEMENT &, de fait, en étant moins payé...
Je ne parle pas que de mon cas MAIS BIEN D'UNE CATÉGORIE de salariés QUI NE SONT NI ÉCOUTÉS, NI ENTENDUS!!!
Même si mes commentaires ont heurtés certain(e)s d'entre vous, peut-être la prise de conscience est-elle à ce prix...Si tel est le cas, je ne regrette rien & j'en assume l'intégralité!!!
christine
Le 26/12/2016 à 20:24
Sans doute faut-il que l'organisation  et la vie du couple ne soit pas perturbée par les vsd.Mais si un conjoint travaille tous les jours et l'autre a des horaires fixes , ça pose un problème.Ici , c'est souvent le cas , car nous avons beaucoup de couples viticulteurs + fonctionnaires et ils  ne le vivent pas très bien. Mon clin d'oeil sur les couples qui se croisent sans se voir est un pensée pour un oncle qui avait demandé à travailler de  nuit , à la poste , car ma tante était hyperactive il ne la supportait plus,Ils sont ensemble dans leur vieillesse et  rient de cette anecdote , ça a sauvé leur couple.  Changer de  travail pour Spirou n'est peut-être pas si facile que çà.Dans le privé , le travail est très tendu et on est isolé pour se défendre. On craint le licenciement . Le public est plus souple , car si çà  ne va pas , on peut demander à changer de service et fuir  . En fait souvent , on change de service pour ne pas tomber dans la maladie.Mais c'est mal vu de" mettre le feu à un service"c'est une longue procédure où l'on doit en référer à :la direction , le chs , la médecine du travail, le syndicat, il y a les pour, les contre....Et ne vous en faites pas, je ne suis pas du genre à dire aux retraités de se taire . Profitez bien de votre retraite et si vous pouvez nous aider avec votre expérience je vous en remercie!
Jawad 5944
Le 26/12/2016 à 19:55
Voyez vous Christine,lors de la mise en place du Vsd,j'ai discuté avec les volontaires,contrairement à ce que vous pensez,ce n'était pas pour fuir leurs foyers,pour beaucoup,leurs épouses exerçait une
profession où les contraintes les obligeaient à travailler le week-end.En travaillant en VSD,çà leur permettaient d'être ensemble plus souvent.Je suis d'accord avec Lièvre lorsqu'il explique les raisons
qui font que dans le nucléaire,les raffineries et autres ,je pense aux fonderies par exemple,il est hors de question de cesser toute activité le week-end,d'où cette façon de travailler en 2x2x2,qui avait
l'avantage d'être moins perturbant que les 3x8 traditionnels.Que dire des horaires dans l'administration,là on peut réouvrir un nouveau chapitre qui n'aura pas de fin.(Policiers,gardiens de prisons,nos
militaires....).Eux aussi aimeraient parfois passer plus de temps avec leurs damilles!!!Je sais je suis en retraite,merci,on me l'a assez ressassé,n'empêche que
Lièvre
Le 26/12/2016 à 17:51
Mr Spirou si vous n'aimez pas le travail du dimanche il vous faut essayer de trouver autre chose. A force de ruminer toujours la même chose vous allez faire une dépression ou avoir un ulcére à l'estomac.Dans le nucléaire je faisais partie des gens qui travaillaient deux jours le matin ,deux jours l'aprés-midi et deux jours la nuit ( 2 dimanches de libre par mois) car je faisais les 3x8.Nous travaillons parfois le jour de Noel ,de l'An, Pâques ,Toussaint et les jours fériés.250 personnes travaillaient à la production ,250 personnes travaillaient à la maintenance et tout le monde était d'accord pour ces horaires décalés .La personne qui ne voulait pas faire les 3x8 pouvait travailler en horaire normal mais perdait la prime de poste ( environ 630 € par mois pour un technicien en 2010). Nous gagnions un an de retraite tous les quatre ans si bien que les salariés  se battaient pour venir travailler en horaires décalés malgré les contraintes que cela posait.Contrairement à ce que vous dites  y a beaucoup de monde qui a envie de travailler le dimanche ou la nuit .Il suffit que le salaire soit élevé et que le salarié puisse partir plus tôt en retraite.
christine
Le 26/12/2016 à 14:48
Une fois de temps en temps ...
ps: si je vous disais  mon travail , vous me diriez de rester chez moi
christine
Le 26/12/2016 à 14:44
Dur , dur .Dans ma jeunesse , j'ai reçu  l' ordre par mon supérieur  hiérarchique de venir travailler un samedi car on déménageait de bureau . Il m'attend encore. J'ai eu des problèmes .Comme j'étais très bien notée et que c'était mon premier "couac" , je n'ai pas eu de blâme. Travailler le week end était , dans ma tête impossible . Je n'étais pas déménageuse  et le week end était sacré. Bon , je pense que si on me double mon salaire le week end , je ferai un effort.
?
@.fr
Le 26/12/2016 à 13:52
Ecoutez Monsieur Spirou .. vous me faites une nouvel fois un procès d'intention
restez sur vos certitudes....
une discussion est totalement impossible
rassurez vous je ne reviendrai plus sur ce site ni avec un autre pseudo
ADIEU....
Ne me repondez pas...c'est la deuxième fois que vous m'insultez ...
christine
Le 26/12/2016 à 13:39
Je fais partie des 82%  non concernés. Vous avez raison de nous remettre à notre place . Facile les bla bla quand on a son week -end de libre.
Spirou40
Le 26/12/2016 à 13:30
@ mes détracteurs; FAITES-VOUS PARTIE DES 18% QUI SUBISSENT  LES 82% D'ÉGOÏSTES QUI IMPOSENT AUX AUTRES CE QU'ILS NE VOUDRAIENT PAS POUR EUX-MÊMES???
OU DES 82% QUI IMPOSENT AUX AUTRES CE QU'ELLES/ILS NE VOUDRAIENT PAS POUR EUX-MÊMES??? (répétition volontaire)
C'est là le coeur du sujet AUQUEL VOUS NE RÉPONDEZ QUE PAR LES ÉTERNELS PONCIFS HABITUELS: que se passerait-il si tout été fermé le dimanche? L'économie souffrirait de l'arrêt un jour/semaine, etc... Ce à quoi je répond en disant qu'ils s'organiseraient pour acheter ce dont ils"auraient besoin"le...samedi...Par rapport à la santé; si les TROP nombreux cas de"bobologie", cas QUI N'ONT AUCUNE JUSTIFICATION d'urgence, ÉTAIENT FACTURÉS AVEC UN SUPPLÉMENT; les urgences seraient bien moins saturées!!! Quant aux métiers de bouche, les secteurs de la culture &/ou du loisir: à quand un véritable volontariat avec les créations d'emploi promis EN LIEU & PLACE de l'habituelle gestion du temps des personnels DÉJÀ PRÉSENTS dans l'entreprise???
J'ATTENDS QU'ENFIN VOUS AYEZ LE COURAGE DE RÉPONDRE AUX 2 QUESTIONS DU DÉBUT DE CETTE INTERVENSION EN LIEU DE VOS ETERNELLES STRATÉGIES...D'ÉVITEMENT...SANS ME FAIRE TROP D'ILLUSION...
christine
Le 26/12/2016 à 13:25
Ca alors! C'était mieux payé ou  fuyaient -ils leur foyer?
Jawad 5944
Le 26/12/2016 à 12:38
Dans notre société,la direction a décidé,il ya quelques années déjà,d'instaurer ce qu'on appelle le  VSD ( travail les vendredi,samedi,dimanche ).Ce au volontariat,en atelier,les organisations syndicales étaient sceptiques sur le nombres de personnes que trouverait la direction.Le résultat fût étonnant,il a fallu refuser du monde.Comme quoi????
christine
Le 26/12/2016 à 10:05
Il est des métiers qui , pour raison de santé ,d'  urgence , de nécessité vitale etc.. , demandent  à ce que le personnel travaille nuit et jour. En général , ces personnes ont choisi ce travail  car ce sont des métiers qui demandent de longues études spécifiques. Mais il en est d'autres où je ne vois pas d'urgence vitale . Demander à quelqu'un de travailler le dimanche sans compensation notable , c'est maltraiter la personne qui  le ressent mal et c'est normal.
@.fr
Le 26/12/2016 à 09:41
Fermons les hopitaux ...fermons les centrales nucléaires  et autres sites EDF...les restaurants ...les hotels ..la radio..la télevision ..les cinémas ...les théatres...les musées...et pourquoi pas les lieux de cultes au nom de la Laïcité - spécialité bien française;..les trains .. les stations services ..interdictions de rouler ..
et surtout les patisseries et autres salons de thé et bars ..marchands de journaux et ceux que j'ai oublié ..
mon père travaillait dans une acièrie et souvent le dimanche on ne peut pas arrêter les Hauts fourneaux
il est vrai que la France n'a pratiquement plus d'industrie ...
que les touristes viennent de moins en moins ..et pas seulement à cause des attentats ...les manifestations ont profondément choqués mes amis étrangers. s'attaquer à un hôpital .;
Qui paiera  les prestations sociales ;..
ARRIVEDERCI  !!
c'est plus joli en italien ..


Spirou40
Le 26/12/2016 à 06:50
Le travail du dimanche concerne 18% des salariés (paru le 23/12/2016 sur le Portail d'Orange.)
...& donc approximativement 82% qui vont continuer"à pousser à hue & à dia"pour que ces 18% continuent de travailler le dimanche À LEUR SERVICE & SURTOUT POUR QU'EUX (les 82%) NE SOIENT PAS...CONCERNÉS...
Le travail du dimanche; ce sont celles & ceux qui n'y sont pas confronté(e)s"qui en parlent le mieux...du moment que ce soient les autres qui le SUBISSENT"!!!
Merci M. Martinez pour tenter de remédier à cette INJUSTICE!!! Vous avez tout mon soutien!!!
Je fais MALHEUREUSEMENT partie des...18%...
christine
Le 23/12/2016 à 15:43
JOYEUX NOËL!
christine
Le 23/12/2016 à 15:39
LA LUTTE DES SALARIES DU PRINTEMPS PAYE .RESPECT !
Spirou40
Le 22/12/2016 à 09:17
BRAVO; C'EST UNE EXCELLENTE NOUVELLE!!!
NON AU TRAVAIL DOMINICAL & OUI À UNE RÉMUNÉRATION SUFFISANTE pour que les salariés NE SOIENT PAS DANS L'OBLIGATION D'ACCEPTER POUR SUBVENIR À LEURS BESOINS!!!
OUI À UNE VÉRITABLE LIBERTÉ & NON PAS À CELLE EN PLACE ACTUELLEMENT, UNILATÉRALE, qui est effective pour les maires & pour le patronat (qui ont le choix ou non d'ouvrir les commerces) MAIS QUI NE L'EST PAS POUR LES SALARIÉS QUI, EUX, N'ONT LE CHOIX QUE...D'ACCEPTER SOUS LA MENACE D'ÊTRE LICENCIÉS OU DE N'ÊTRE PAS EMBAUCHÉS!!!
sur Figaro ce jour : Ouverture dominicale : les négociations échouent à nouveau au Printemps
Spirou40
Le 20/12/2016 à 07:54
Courriel envoyé le 17/11/2016
-Bonsoir Monsieur Macron,

Voici une question qui me taraude:

        -Pensez-vous qu'il soit normal qu'un magasin ouvre le dimanche et
les jours fériés ( fermé 4 jours/an ) alors que ce n'est rentable
que parce que les salariés
perçoivent environ 20€ brut ( 35%) de"compensation salariale" ?
Information complémentaires:
Les salariés ne sont pas volontaires ( contraints sous peine de
licenciement ), ils étaient concernés avant la loi Macron et aucun
emploi supplémentaire n'a été généré ( emploi du temps annualisé
sur 7 jours au lieu de 6 ). Le secteur d'activité est la
jardinerie en zone thermale.
Je défends l'idée selon laquelle seuls les magasins rentables,
avec un
personnel volontaire qui percevrait une compensation salariale
(doublement du salaire ) inscrite dans la loi, devraient pouvoir
ouvrir ces jours là.
J'aimerais connaitre votre avis concernant ce sujet et notamment à

propos des salariés qui étaient déjà concernés avant que la loi
soit
promulguée et qui ont été oubliés par la dite loi.
Dans l'attente de votre réponse, sans trop y croire...

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'expression de mes sincères
salutations.

-Bonsoir Monsieur Macron,

Voici une question qui me taraude-
Pensez-vous qu'il soit normal qu'un magasin ouvre le dimanche et
les jours fériés ( fermé 4 jours/an ) alors que ce n'est rentable
que parce que les salariés
perçoivent environ 20€ brut ( 35%) de"compensation salariale" ?
Information complémentaires:
Les salariés ne sont pas volontaires ( contraints sous peine de
licenciement ), ils étaient concernés avant la loi Macron et aucun
emploi supplémentaire n'a été généré ( emploi du temps annualisé
sur 7 jours au lieu de 6 ). Le secteur d'activité est la
jardinerie en zone thermale.
Je défends l'idée selon laquelle seuls les magasins rentables,
avec un
personnel volontaire qui percevrait une compensation salariale
(doublement du salaire ) inscrite dans la loi, devraient pouvoir
ouvrir ces jours là.
J'aimerais connaitre votre avis concernant ce sujet et notamment à

propos des salariés qui étaient déjà concernés avant que la loi
soit
promulguée et qui ont été oubliés par la dite loi.
Dans l'attente de votre réponse, sans trop y croire...

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'expression de mes sincères
salutations.


Suite à la réponse d'En Marche du 06/12/2016 qu m'informait que le programme d'EM"était en cours d'élaboration...
                    Madame,Monsieur,

J'ai pris connaissance de votre réponse et, de toute évidence,
celle-ci ne me convient pas. En effet, je ne m'adressais pas au
candidat mais à l'auteur de la loi qui porte son nom et dont je
décrit une"faille"...
Votre candidat a suscité l'espoir de nombreux salariés qui
travaillaient DÉJÀ les dimanches et les jours fériés avant la
promulgation de la dite loi...Hors, nous avons été oubliés car
notre situation ne s'est pas améliorée!!! Nous vivons cet état de
fait comme une profonde injustice et avons peu d'espoir d'une
évolution plus...positive...

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'assurance de mes
sincères salutations.


PS: Assumer ses responsabilités à propos d'une loi qui porte son
nom et, éventuellement, chercher à apporter des corrections qui ne
seraient que justice, ne me semble pas être inconcevable...




Spirou40
Le 15/12/2016 à 16:45
L'ex 1er ministre & actuel candidat aux primaires de la"belle alliance"() n'est pas à un reniement près & déclare vouloir supprimer le 49.3 (sauf concernant le vote du budget)...
C'est comme si les prédateurs (à 4 &/ou à 2 pattes) voulaient devenir...herbivores... Que ne ferait-il pas pour"glaner"les voix de quelques naïfs???
Il A IMPOSÉ LA"LOI"MACRON À GRANDS COUPS DE 49.3 CAR IL N'AVAIT PAS LA MAJORITÉ POUR LA FAIRE VOTER!!!
Spirou40
Le 11/12/2016 à 18:26

Parlons du bilan de M. Macron:
Les"bus Macron"sont un véritable FIASCO!!! La société Mégabus a"fondu les plombs"& à licencié CENT SOIXANTE QUINZE SALALARIÉS!!! Quelle réussite pour l'ex conseiller du président & accessoirement son ancien ministre de l'économie & qui se proclame le"candidat du travail"... Qu'il le veuille ou non, il est CO-RESPONSABLE du NON bilan de F. Hollande!!!
Concernant le travail dominical (mon dada); il est extrêmement compliqué de trouver un quelconque bilan des"retombées"tant en terme d'emplois créés que d'évolution favorable OU PAS du pouvoir d'achat des salariés concernés... Néanmoins, il y a fort à parier qu'une communication intensive aurait été mise en oeuvre si la"courbe avait été inversée"(bilan positif)...
J'ai envoyé un courriel à"En marche"en indiquant que les salariés concernés par le travail dominical AVANT que la loi ne soit promulguée N'ONT VU NI LEUR SITUATION, NI LEUR POUVOIR D'ACHAT S'AMÉLIORER!!! Un"2nd couteau"m'a répondu que le programme d' E.M. était en cours d'élaboration... Je leur ai répondu que je remettais en cause, non pas son futur programme, mais bien son bilan en tant que ministre de l'économie...J'attend toujours une réponse...
N'en déplaise à celles & ceux qui y sont favorables; EN IMPOSANT AUX AUTRES CE QU'ILS NE VOUDRAIENT PAS POUR EUX MÊME, CETTE LOI N'AVAIT PAS DE MAJORITÉ POUR ÊTRE VOTÉE & A, PAR CONSÉQUENT, ÉTÉ IMPOSÉE À"GRANDS COUPS DE 49.3"!!!
Ce ne sont pas 10000 personnes assistant à un discours qui"inverseront la courbe"d'un bilan quelque peu...léger... Élève Macron:"peut mieux faire"!!!
christine
Le 13/11/2016 à 14:30
Concernant le travail ,les jours fériés , ce 11 novembre 2016, toutes les grandes surfaces étaient ouvertes. Personnellement je me suis arrangée le jeudi pour ne pas avoir à faire mes courses le lendemain.
Mais , j'ai été obligée de refuser un rendez -vous donné par un plombier. Les travaux n'étaient pas urgents ni graves , ce monsieur , micro-entrepreneur , avait le droit de travailler les jours fériés .
C'est moi  , en tant que cliente  qui ai réagi un peu dans la provocation : "comme çà " ai -je dit " vous ne respectez pas le 11 novembre ! !? Je suis habituée à ce que ces jours soient des jours où je  laisse de côté les tracas!".
Je sens que je vais l'attendre longtemps ce plombier ... Tant pis.
Spirou40
Le 11/11/2016 à 21:34
Une enseigne de grande surface, dont je suis détenteur de la carte de fidélité, m'a envoyé un courriel promotionnel (-10%) pour le 11 novembre...
Voici ma réponse:
-"Honte à vous d'ouvrir un jour férié (commémorant l'armistice de la 1ère GM) avec un personnel, qui majoritairement n'est ni volontaire, ni percevant une compensation salariale...correcte (menace de de licenciement), honte à vous de proposer des promotions pour ce jour là!!!
Les clients, eux aussi, ont une responsabilité certaine, idéniable, évidente,etc...car ils IMPOSENT à autrui (les salariés) ce qu'ils ne voudraient pas pour eux même!!!"
Je n'ai pas eu de réponse...
Spirou40
Le 04/11/2016 à 07:07
Macron??? C'est qui??? Ah oui; celui qui a mis en oeuvre les bus pour que les"sans dents"puissent se dépacer à moindre coût, c'est à dire selon leurs moyens financiers. Celui qui entérina, l'état de fait qui reconnait que nombre de salariés MAL PAYÉS la semaine, SERAIENT APPELÉS À ACCEPTER DE TRAVAILLER LE DIMANCHE afin de s'en sortir pécuniérement...
Spirou40
Le 01/11/2016 à 10:45
Annecdote sur le lieu de travail (2nd épisode):
Une cliente, découvrant que nous n'avons plus de chrysanthème à la vente, me demande:
-"Vous n'avez plus de chrysanthèmes?
-Non madame, nous avons tout vendu.(moi)
-Et demain?(la cliente)
-Ce sera la Toussaint; nous n'aurons plus de livraison cette année.(moi)
-J'ai bien le droit de venir le dernier jour.(la cliente)
-Encore faut-il qu'il nous en reste (des chrysanthèmes)..."
Jubilatoire...(mon état d'esprit)
Spirou40
Le 31/10/2016 à 23:24
Jawad, votre pirouette est certe habile, néanmoins vous avez esquivé d'évoquer le"cas des commerçants de la galerie marchande..."
Sachez, de plus, qu'en dépit que le magasin dans lequel je travaille soit MALHEUREUSEMENT OUVERT DEMAIN, TOUS les chrysanthèmes ont été vendus...
En conséquence, les"clients"vont repartir...FORT DÉCONFITS: CELÀ VA ÉGAYER MA JOURNÉE!!!
christine
Le 31/10/2016 à 20:37
Exact Jawad , j'ai honte , j'avais un grand oncle chanoine , mon oncle André , qui , en plus , a gardé la soutane après Vatican II , et je n'ai même pas pensé à lui .Mais je n'ai jamais considéré sa fonction comme un travail mais un sacerdoce , une vocation .Jamais je ne l'ai entendu se plaindre du travail qu'il faisait .Il n'oubliait  pas sa famille , on le voyait en coup de vent  ,mais il était toujours là aux moments terribles.
II n'est jamais parti à la retraite,  il a refusé . Il a choisit de devenir secrétaire de l'éveché de Montpellier  jusqu'à sa mort.
Merci d'avoir rappelé l'existence de tels hommes de foi.
Jawad 5944
Le 31/10/2016 à 17:44
Vous avez tous oublié une catégorie de gens qui travaillent tous les dimanches,sont corvéables à toutes heures de la jpounée,et qui à part en Alsace et Lorraine qui bénéficie d'un statut à part,
perçoivent moins que le SMIG.Ben oui çà existe,quoique le recrutement est ,parait-il,de plus en plus difficile.Qui sont-ils:Les Prêtres!!!
christine
Le 31/10/2016 à 09:29
Spirou40 et pas 44 , je rajoute que je prends le temps de discuter "rapidement" avec les caissières et que je suis scandalisée par la façons dont on  traite certaines. Manque de personnel , horaires fantaisistes et surtout beaucoup de CDD alors que ça fait des années que je les vois dans le même magasin. Mais prises uniquement  en remplacement  , et jamais recrutées en CDI alors qu'il s'agit de grands groupes commerciaux qui font fortune .
christine
Le 31/10/2016 à 09:11
Bonjour Spirou44,je ne fais pas partie de vos détracteurs, je ne mets jamais les pieds dans un magasin le dimanche et les jours fériés . J'ai conscience que c'est imposé .Ceux qui y vont feraient mieux d'aller prendre l'air à la campagne . Et faire comme beaucoup , s'organiser pour faire ses courses en semaine .Ceux qui encombrent les allées des grands magasins le dimanche sont incapables de se mettre à la place des autres.Mais c'est devenu , hélas très courant .En tout cas bravo pour votre combat et sens de l'analyse et je vous souhaite du courage. Sachez que je ne suis pas seule à respecter la pause dominicale.
Spirou40
Le 31/10/2016 à 08:29
Commentaire déjà envoyé le 14/08/2016, le 21/10/2016 + commentaires suivants (RÉALITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LE SECTEUR DU COMMERCE. À suivre...) Val d'Oise: razzia dans un supermarché près d'un lycée./ Marseille : un supermarché Carrefour interdit aux jeunes. & QUI N'A PAS SUCSITÉ LA MOINDRE RÉACTION DE LA PART DE MES DÉTRACTEURS:
Pour avoir refusé d'ouvrir le 14 juillet, les commerçants d'une galerie marchande ont éccopé d'une grosse amende...
Historiquement, la fréquentation de la galerie marchande ne permettait pas là rentabilité d'une ouverture...
Non seulement nombre de salariés ne sont ni volontaires, ni ne perçoivent
de compensation salariale correcte; mais quand un commerçant décide de
ne pas ouvrir, il est sanctionné par une forte amende...
Moralité: Un commerçant est"libre"d'ouvrir les dimanches et/ou jours fériés MAIS PAS DE LAISSER PORTE CLOSE...
De la même manière, un salarié est libre de travailler ces jours là MAIS PAS DE REFUSER DE LE FAIRE...
Spirou40
Le 21/10/2016 à 21:22
Pardon le 14...
Spirou40
Le 21/10/2016 à 21:20
Commentaire déjà envoyé le 16/08/2016 & QUI N'A PAS SUCSITÉ LA MOINDRE RÉACTION DE LA PART DE MES DÉTRACTEURS:
Pour avoir refusé d'ouvrir le 14 juillet, les commerçants d'une galerie marchande ont éccopé d'une grosse amende...
Historiquement, la fréquentation de la galerie marchande ne permettait pas là rentabilité d'une ouverture...
Non seulement nombre de salariés ne sont ni volontaires, ni ne perçoivent
de compensation salariale correcte; mais quand un commerçant décide de
ne pas ouvrir, il est sanctionné par une forte amende...
Moralité: Un commerçant est"libre"d'ouvrir les dimanches et/ou jours fériés MAIS PAS DE LAISSER PORTE CLOSE...
De la même manière, un salarié est libre de travailler ces jours là MAIS PAS DE REFUSER DE LE FAIRE...

Jawad 5944
Le 21/10/2016 à 17:19
Lièvre a en partie raison,si ces boutiques ferment,ne sommes nous pas tous responsables,si nous y faisions plus souvent nos achats,peut-être survivraient-ils,et les rues des villes seraient plus gaies,
qu'y at-il de plus triste que ces magasins côtes à côtes fermés.Il ya aussi un fait dénoncé par le Maire de cette ville de Loire -Atlantique ,dans sa commune,un commerçant s'installant aux abords d'une
zone ou dans une zone cmmerciale,obtient plus facilement des crédits auprés des banques.Ne nous étonnons pas si les centres villes perdent de plus en plus leurs attraits
Lièvre
Le 21/10/2016 à 13:45
Mr Spirou  bonjour. Je ne suis pas d'accord avec vous.Si les petits commerces ferment dans le centre des villes ce n'est pas à cause du travail du dimanche ( certains ouvrent le dimanche ).C'est à cause des maires qui multiplient l'installation de grandes surfaces non justifiées . C'est à cause des loyers exorbitants de la part de propriétaires peu scrupuleux. C'est à cause de l'absence de parkings en centre  ville ou de parkings payants  chers alors qu'ils sont gratuits pour les grandes surfaces.Ces grands magasins vendent aussi du carburant à prix coûtant voire à perte pour attirer les clients .C'est cela qu'il faut dénoncer.
Spirou40
Le 21/10/2016 à 10:30
À propos d'un article paru sur le portail Orange:"Commerces; comment les garder en ville?"
En cessant d'ouvrir"TOUT & N'IMPORTE QUOI"les dimanches, les jours fériés &/ou en soirée; la"loi"Macron ne fait qu'accélérer l'agonie
des petits commerces, qui faisaient l'essentiel de leur C.A ces jours
là...
En France,"il est de bon ton"d'affirmer ne pas aimer les"grandes
surfaces"tout en les privilégiant au...détriment des"commerces de
proximité..."
Spirou40
Le 18/10/2016 à 23:19
Jawad, je vais, une fois encore, ESSAYER de vous expliquer mon point de vue, en dépit du sempiternel"dialogue de sourds"entre nous...
1) Les soignants travaillent ces jours là ( dimanches, jours fériés, soirées) & LES AUTRES dans des conditions DÉPLORABLES: successions de gardes sans possibilité de prendre un repos salutaire & nécessaire, heures supplémentaires NI RÉCUPÉRABLES, NI PAYÉES, etc... De plus, les urgentistes SONT CONTRAINTS DE SUBIR les patients venus faire"soigner leur BOBOS (BOBOLOGIE) AU DÉTRIMENT DE CELLES & CEUX QUI ONT RÉELLEMENT BESOINS D'ÊTRE PRIS EN CHARGE!!! La gratuité en est responsable!!! Le paiement en cas de"bobologie"pourrait résoudre le problème...
2) Les personnels de santé, de sécurité, etc... DEVRAIENT,eux aussi avoir un traitement (salaire) PLUS AVANTAGEUX CES JOURS LÀ & pouvoir bénéficier de"rotations raisonnables"leur permettant d'avoir une vie de famille &/ou sociale moins impactée qu'actuellement.
3) Les métiers de bouche, les spectacles, les parcs d'attraction, les cinémas, les commerces, etc..( TOUT CE QUI N'EST PAS NÉCESSAIRE AU BON FONCTIONNEMENT DU PAYS) NE DEVRAIT OUVRIR ces jours là QU'AVEC UN PERSONNEL VOLONTAIRE & PERCEVANT UNE COMPENSATION SALARIALE D'AU MOINS 100% INSCRITE DANS LA LOI & À CONDITION D'ÊTRE RENTABLES. La rentabilité légitime l'ouverture & permet l'emploi d'un personnel VOLONTAIRE  & BÉNÉFICIANT D'UNE COMPENSATION SALARIALE DÉCENTE...
4) Ces dispositions permettraient D'ÉVITER LA BANALISATION DES DIMANCHES, JOURS FÉRIÉS & SOIRÉES...
5) L'autre solution serait que ces jours là DEVIENNENT DES JOURS"COMME LES AUTRES"impliquant que TOUS les secteurs d'activités (SANS EXCEPTION) TRAVAILLENT...
Jawad 5944
Le 18/10/2016 à 07:11
Autres questions .Trouveriez vous normal de trouver des hopitaux fermés le dimanche?Pourquoi les médecins se déplaceraient-ils le week-end?Pourquoi les pharmacies devraient âvoir des tours de
gardes?Pourquoi les cafés,les hotels,les restaurants sont ouverts le dimanche?Ben oui ,pourquoi toutes les personnes concernées par ces professions n'auraient-elles pas elles aussi droit au repos
dominical?
Ne mélangeons pas tout,ce qui se passe chez Dia est honteux,il y a des escrocs qui savent profiter de chaque situation.
Pour Amazon,travail jour et nuit,çà revient à ce qu'on appelait les"fours continus" dans les aciéries,ce travail doit se faire en équipes alternées,et les conditions devraient  être discutées avec les
organisations synndicales,et avoir l'accord de l'inspection du travail.
Mr Spirou,certes ,je suis retraité,j'ai été délégué ,je suis toujours syndiqué,militant avec des responsablités,je n'ai jamais attendu que des yaka,faut que me donnent ou croyent me donner des leçons,
pour prendre mes responsabilités.
Spirou40
Le 17/10/2016 à 21:39
Annecdote sur le lieu de travail:
Discussion entre une collègue & deux religieuses venues un dimanche:
Les 2 religieuses:
"Bonne journée madame..."
L'hotesse de caisse:
"Non mesdames; pas bonne journée, bon courage..."
Les 2 religeuses:
"Pourquoi dites-vous cela?"
L'hotesse de caisse:
"Je serais mieux auprès de ma famille aujourd'hui..."
Les 2 religieuses:
"Nous venons parce que vous êtes ouverts..."
L'hotesse de caisse:
"Nous ouvrons parce que vous venez... Si personne ne venait; nous serions fermés..."
Les 2 religieuses:
"Nous comprenons; nous ne viendront plus le dimanche..."
ÉDIFIANT...non???
À méditer...
Spirou40
Le 17/10/2016 à 21:23
Primaire à droite : et si vous posiez une question impertinente à un candidat?/Le Scan politique Mis à jour le 13/10/2016 à 18:03 & Publié le 10/10/2016 à 19:29
À l'attention de l'ensemble des candidats : pensez-vous qu'il soit normal qu'un magasin ouvre le dimanche et les jours fériés ( fermé 4
jours/an ) alors que ce n'est rentable que parce que les salariés
perçoivent environ 20€ brut ( 35%) de"compensation salariale" ?
Information complémentaires:
Les salariés ne sont pas volontaires ( contraints sous peine de
licenciement ), ils étaient concernés avant la loi Macron et aucun
emploi supplémentaire n'a été généré ( emploi du temps annualisé sur 7
jours au lieu de 6 ). Le secteur d'activité est la jardinerie en zone
thermale.
Je défends l'idée selon laquelle seuls les magasins rentables, avec un
personnel volontaire qui percevrait une compensation salariale
(doublement du salaire ) inscrite dans la loi, devraient pouvoir ouvrir
ces jours là.
J'aimerais connaitre votre avis concernant ce sujet et notamment à
propos des salariés qui étaient déjà concernés avant que la loi soit
promulguée et qui ont été oubliés par la dite loi.
spirou 40
Le 06/10/2016 à 15:02
Jawad? Allô Jawad??? Pas de leçons à donner á propos des salariés de dia???
@.fr
Le 06/10/2016 à 13:39
le sort des employés de cette enseigne dia ...est vraiment lamentable ...
travailler sans être payé est une honte ..je suis d'accord avec vous et on se donne encore une semaine avant une décision
dans ce pays on marche sur la tête quelques fois ..
spirou 40
Le 06/10/2016 à 12:53
@ Jawad,
Dites-vous alors que vous n'êtes plus actif :RETRAITÉ...
Exiger que les autres consentent des efforts/sacrifices que vous n'avez pas consenti vous même; ne s'agit-il pas là"d'égoïsme &/ou d'individualisme???
Quel est votre avis sur le cas de salariés de l'enseigne dia ( une majuscule se mérite) qui sont prisonniers de leur contrat de travail  (ne peuvent pas prétendre au chômage) & QUI NE SONT PLUS PAYÉS DEPUIS TROIS MOIS  (vu ce jour sur le JT national de France 3)???
N'ont-ilspas des BONNES "raisons de gémir sur LEUR sort"???
Jawad 5944
Le 06/10/2016 à 09:04
Mr Spirou,"égoïsme et individualisme sont les deux de  mamelles de ce type de comportement" c'est vous qui le dites!!!Reconnaissez qu'il doit y avoir beaucoup de vous même dans ce que vous
avez écrit.Bien souvent,vous rapportez tout à vous.Ouvrez les yeux,regardez autour de vous,et vous verrez que quoiqu'il advienne,il y a des personnes plus malheureuse que vous et qui ne passe
pas leur temps à gémir sur leur sort.Bien au contraire,nous les retrouvons dans des associations caritatives prêtes à aider ceux qui ont encore plus de besoins qu'elles.

Répondre au sujet