C’est l’objectif de Robert RIBLET, retraité de 67 ans, qui a porté plainte contre la Française des Jeux et l’accuse d’avoir « illégalement manipulé la chance ». Il réclame 1 million d’euros de dommages et intérêts qu’il veut redistribuer à des associations de défense des joueurs.

La Française des Jeux condamnée pour tricherie ?

C’est l’objectif de Robert RIBLET, retraité de 67 ans, qui a porté plainte contre la Française des Jeux et l’accuse d’avoir « illégalement manipulé la chance ». Il réclame 1 million d’euros de dommages et intérêts qu’il veut redistribuer à des associations de défense des joueurs.


C’est l’objectif de Robert RIBLET, retraité de 67 ans, qui a porté plainte contre la Française des Jeux et l’accuse d’avoir « illégalement manipulé la chance ». Il réclame 1 million d’euros de dommages et intérêts qu’il veut redistribuer à des associations de défense des joueurs.

 

D’après lui, tous les joueurs ne sont pas égaux devant un ticket de grattage. Les tickets de grattage sont distribués par séries de 150 tickets, or sur chaque série seuls quelques tickets offrent un gain de quelques euros, et toujours un seul gros lot supérieur à 20 €. Si par exemple les tickets gagnants sortent au début de la série, toutes les personnes achetant un ticket jusqu’à la fin de la série sont sûres de perdre. Ceci va à l’encontre du principe de jeu de hasard ! Certains buralistes peuvent même en profiter : si les tickets gagnants ne sortent pas au début de la série, le buraliste peut acheter les derniers tickets et être sûr d’empocher un gain !

 

Dans son livre « 100 % des perdants ont tenté leur chance », sorti en 2008 aux Editions Seuil, Robert RIBLET dévoile les résultats de 7 ans de recherche. Tout a commencé en 2001, lorsque Robert RIBLET a assisté à l’étrange manie d’un joueur habitué. Ce dernier sortait un carnet de tickets à gratter, grattait un certain nombre de tickets et rangeait son carnet pour en sortir un autre dès qu’il tombait sur le gros lot de la série.

 

Depuis qu’il a commencé son enquête, Robert RIBLET a refusé une offre de 450 000 € de « dédommagement » de la FDJ en échange de son silence, et essuyé un procès pour diffamation. Il a également du faire face à des événements « bizarres » : sa voiture a été criblée de balles, et il a été kidnappé et menacé.

 

Mais il arrive au bout de ses peines : La 6e chambre civile du TGI de Nanterre rend son verdict le 23 août.


L’explication en détail en une interview de 8mn sur le figaro : http://video.lefigaro.fr/figaro/video/il-n-y-a-pas-de-hasard-dans-les-jeux-de-grattage/2411873865001/

Vous pouvez manifester votre soutien et signer sa pétition sur Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/pages/SOUTIEN-A-ROBERT-RIBLET/132425926798756

 

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.