Réforme des retraites : tout le monde sera touché


{tag}link rel=”canonical” href=”http://www.seniors-connectes.com/argent/reforme-des-retraites-tout-le-monde-sera-touche”{/tag}

Le rapport sur les réformes des retraites sera rendu au gouvernement la semaine prochaine. Or, des informations ont déjà fuitées dans la presse. Les pistes proposées vont inévitablement ébranler le système actuel et tous les Français seront mis à contribution.

 

Les retraités en première ligne

Dans les solutions envisagées, les retraités seront touchés par les réformes. De nombreux avantages risquent d’être réduits voire le cas échéant, supprimés.

Sont en projet,  l’exonération d’impôt de 10% pour frais professionnels dont bénéficient les retraités au même titre que les salariés,  la fiscalisation des majorations de pension de 10 % pour les parents ayant élevé au moins trois enfants et la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) des retraités aisés pour l’aligner à celle des actifs.

Le rapport prévoit aussi de désindexer les pensions de l’inflation. Celles-ci ne pourront plus progresser aussi vite qu’auparavant.

 

Les actifs, allongement de la durée de cotisation et désindexation en vue

Les actifs sont aussi concernés par les réformes, la commission prévoit un allongement de la durée de cotisation sans pour autant toucher à l’âge légal de départ à la retraite. Il évoque aussi la possibilité de désindexer les salaires portés au compte. Ce qui signifie qu’une partie des cotisations versées n’engendrerait pas de droits à la retraite. Par exemple, pour 1000 euros cotisés, ils ne produiraient que 900 euros de droits à la retraite.  Chaque année, le conseil d’orientation des retraites serait désigné comme autorité compétente pour déterminer le niveau de revalorisation des pensions des retraités et des salaires portés au compte des actifs.

De plus, pour que tout le monde puisse être sur un pied d’égalité, le rapport prévoit une réforme pour les familles ayant des enfants. Le système en place est actuellement plus favorable aux hommes qu’aux femmes.

 

Les patrons et fonctionnaires mis à contribution

Pour soutenir les réformes, le rapport prévoit une augmentation de la cotisation patronale de 0.3 point. Concernant les fonctionnaires, le calcul de leurs pensions se baserait sur les 6 derniers mois et non pas sur les 10 dernières années de salaires. Pour contrebalancer cette réforme, les primes  des fonctionnaires seraient mieux prises en considération dans le calcul des pensions.

Pour mieux faire passer la pilule des réformes, la pénibilité serait prise en compte. Le rapport prévoit la mise en place de temps partiels et de départs anticipés pour les salariés travaillant dans des conditions difficiles.

 

Face aux fuites dans les médias, le gouvernement Ayrault a souhaité précisé que la commission qui a travaillé sur les réformes de retraite n’avait émis que des hypothèses et qu’aucune décision définitive ne sera prise avant la concertation avec les partenaires sociaux.

 

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.