L'introduction en bourse de Facebook le 18 mai devait être historique. Elle l'a été, mais l'histoire a pris un tour inattendu.

Facebook en Bourse déçoit. Faut-il acheter ?

L'introduction en bourse de Facebook le 18 mai devait être historique. Elle l'a été, mais l'histoire a pris un tour inattendu.

L'introduction en bourse de Facebook le 18 mai devait être historique. Elle l'a été, mais l'histoire a pris un tour inattendu.



Valorisée  100 milliards de dollars (80 fois plus qu'Air France par exemple !), l'entreprise dirigée par son emblématique fondateur de 27 ans, a connu une baisse de son cours dès les premières séances.


Une valeur sûre, vraiment ?
Tout le monde s'attendait au scénario inverse, à une flambée du cours. Même les plus sceptiques, même ceux qui annoncent une nouvelle bulle,  anticipaient une hausse et reconnaissaient que le réseau social, 8 ans seulement après sa création, faisait tout de même près d'un milliard de bénéfices, du jamais vu.

Que s'est-il passé ?
Mal conseillée par ses banques, l'entreprise a bien évidement été valorisée trop haut. Parallèlement les premiers détenteurs d'actions, à savoir les salariés de Facebook, n'ont pas voulu rater l'occasion de leur vie de devenir (multi) millionnaires. Ils ont donc été tentés de vendre leurs actions qu'ils s'étaient vus attribués pour presque rien.

Pouvez-vous et devez-vous en acheter ?
Au lancement, l'achat d'actions Facebook était réservé aux clients de quelques banques américaines.
Aujourd'hui, tout le monde peut en acheter.
Deux possibilités pour ceux qui seraient tentés  :
- acheter : avec l'idée que Facebook est une valeur sûre et profiter de la baisse
- ne pas acheter : en anticipant que le cours va encore baisser et mettre longtemps à se redresser.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.