L’assurance-vie a vu peu à peu, au cours des dernières années, perdre ses avantages fiscaux. Certaines annonces électorales ont annoncé sa fin certaine.

L'assurance-vie épargnée

L’assurance-vie a vu peu à peu, au cours des dernières années, perdre ses avantages fiscaux. Certaines annonces électorales ont annoncé sa fin certaine.



L’assurance-vie a vu peu à peu, au cours des dernières années, perdre ses avantages fiscaux. Certaines annonces électorales ont annoncé sa fin certaine.
 


Finalement, quel que soit le candidat sérieux à l'élection présidentielle, l'assurance-vie gardera ses attraits, au moins certains d'entre eux.
François Hollande, qui avait soulevé quelques inquiétudes en la matière,  a  finalement déclaré que les avantages fiscaux perdureraient pour des contrats de plus de 8 ans, de même que l'abattement des 4600 euros dans ce cas.
 
Pour les retraits sur des contrats détenus depuis moins de 8 ans, les barèmes seront ceux de l'impôt sur le revenu.
A noter que cette mesure ne s'appliquerait qu’aux contrats nouvellement signés.
 
 
La fiscalité de la transmission reste inchangée. Notamment, pour les montants versés sur des contrats souscrits après le 20 novembre 2011, l’abattement de 152 500 euros sur la capital transmis restera, le taux étant de 20% de prélèvements au-delà.
 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.