Plus que jamais, le livret A conforte son statut de placement préféré des Français.Il s'impose devant sons concurrent, l'assurance-vie, dont les rendements n'ont cessé de baisser ces dernières années et au-dessus de laquelle les nuages s'assombrissent.

Livret A : où en est-on ?

Plus que jamais, le livret A conforte son statut de placement préféré des Français.Il s'impose devant sons concurrent, l'assurance-vie, dont les rendements n'ont cessé de baisser ces dernières années et au-dessus de laquelle les nuages s'assombrissent.


Plus que jamais, le livret A conforte son statut de placement préféré des Français.
Il s'impose devant sons concurrent, l'assurance-vie, dont les rendements n'ont cessé de baisser ces dernières années et au-dessus de laquelle les nuages s'assombrissent.


En janvier 2012 le livret A a atteint un nouveau record de collecte, 3,96 milliards d'euros. C'est tout simplement le niveau de collecte le plus haut depuis depuis 3 ans.
Ce alors que le taux est maintenu à 2,25%, au lieu des 2,75% prévus, pour s'aligner sur l'inflation.
 


Rappelons que le livret A est une épargne entièrement défiscalisée dont le plafond est limité à 15 300 euros. Autrement dit, l'épargnant ne paie pas de d'impôt sur les intérêts placés. Un livret A peut être détenu par une personne ce qui permet à un couple d'en détenir deux. Les mineurs peuvent être titulaires d'un livret A, sous l'autorité de leur parent ou tuteur.
Résultat,  près de 60 millions de Français détiennent aujourd'hui une livret A!

 

Si l'on en croit les promesses de certains candidats à l'élection présidentielle, le destin du livret A pourrait être encore plus fabuleux : le plafond pourrait être doublé (si François Hollande était élu) ! L'assurance-vie, elle, pourrait encore pâtir de nouveaux prélèvements.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.