La ville d’Agde lutte contre la désertification de son centre-ville

La ville d’Agde prend des mesures pour redynamiser son centre ville

Depuis quelques temps, le centre ville de la ville d'Agde dans le sud de la France est victime d'une véritable désertification de la part des touristes : les volets fermés et les panneaux " à louer " se multiplient sur les vitrines des anciens commerces.


La ville compte en tout 25 000 habitants et ont assisté peu à peu à la transformation de ce quartier avec désolation. En cause de cette désertification, la concurrence directe des grandes zones commerciales en périphérie de la ville en est la première cause, mais au note aussi la proximité avec d'autres grandes villes.

Petit à petit, les commerces disparaissent et rares sont ceux à encore subsister. Cela pénalise la population qui se disent désemparés.

Pour faire face à ce phénomène, la ville et son conseil municipal ont décidé de prendre les choses en main et de mettre en avant sa distinction avec les métiers artistiques. L'objectif est de faire venir 5 créateurs pour qu'ils installent leur boutique au centre ville. Ils auront à leur disposition des locaux qui seront rachetés ou loués à par la mairie à des propriétaires privés pour les aider à commencer leur activité avec plus de facilité. Pour cela, des locations locatives très favorables seront mises en place.

En ce qui concerne le trafic, des réflexions sont en cours sur la circulation et l'aménagement de promenade afin de rendre le centre ville plus attractif et plus touristique.

 

Monique Ruiz
Le 25/09/2016 à 18:06

Nous sommes presque voisines, Anne Marie, j'habite Narbonne.

Anne Marie Gabriel
Le 25/09/2016 à 07:49

beaucoup de villes sont dans le meme cas ;j'habite castelnaudary et c'est pareil..mais je suis agée je n'ai plus de vehicule et je ne peux pas me rendre au centre commercial..il n'y a pas de navette urbaine...çà deevient tres compliqué

Monique Ruiz
Le 23/09/2016 à 15:44

Nous, consommateurs, sommes attirés vers les périphéries par les vastes parkings gratuits qui s'y trouvent. En ville pas de places de stationnement et de plus tout est payant.Pour avoir oublié ( juste pour prendre le pain) de poser le disque sur son pare brise pour bénéficier de 40 mn de stationnement gratuit ( prendre le pain a pris mettons 5mn) mon mari vient de recevoir une contravention de 17 euros, la baguette m'est restée en travers! S'il était allé à carrefour ou intermarché, il n'aurait pas eu ce problème.

Christine
Le 23/09/2016 à 07:27

Les villes du Biterrois  :Agde ,Béziers ...connaissent depuis des années ce phénomène.Les habitants , achètent ou font construire dans les lotissements de la périphérie  au lieu de rénover les vieilles maisons.Ils ne viennent dans les villes que pour le travail.nAutour , des zones commerciales immenses avec parkings très pratiques , font fermer les petits commerces de proximité. A Agde comme à Béziers , les populations défavorisées s'installent trouvant là une alternative aux logements sociaux parfois durs à vivre.Quand on habite dans ces vieux quartiers, on est isolé , et stigmatisé .Habitant depuis 20 ans en centre ville , je m'entends dire :"quoi , tu habites dans cet endroit , mais c'est dangereux !" ( pas plus qu'ailleurs , je vous rassure).L'on n'arrive pas à trouver de solution. Agde a la proximité de la mer et du Cap d 'Agde. Pour Béziers la solution est d'essayer d'implanter des structures de luxe , de rénover les façades et se tourner vers le tourisme .Mais la route est longue.  

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.