Le virus Zika pourrait aussi affecter le tourisme

Dans six mois, la ville de Rio, au brésil, accueillera les jeux olympiques : une euphorie altérée par le développement du virus Zika, qui fait de plus en plus parler de lui puisque le pays compte un million et demi de personnes contaminées sur l'espace d'une seule année.

Le pays ne dispose à ce jour que de la prévention pour faire face à cette épidémie,notamment en priorisant la santé des femmes enceintes. Elles doivent appliquer toutes les 20 minutes du produit répulsif contre les moustiques, porter des habits longs et couvrants. Des mesures pas toujours évidentes avec la chaleur et le soleil qui donnent de températures élevées.
Le gouvernement brésilien recommande fortement aux femmes enceintes des pays étrangers de ne pas se rendre au Brésil durant les mois qui suivent.

Alors que l'organisation mondiale de la santé, quant à elle, vient de déclarer le virus "urgence de santé publique mondiale", le comité organisateur des jeux olympiques déclare qu'il n'y a aucun risque en ce qui concerne la santé des athlètes.

Elle compte sur la période d'été, notamment du mois d'août, où le nombre de moustiques a tendance à diminuer considérablement.

Les compagnies aériennes proposent déjà un remboursement des billets aux femmes enceintes, dans le cas où elles avaient réservé un vol à destination d'un pays touché par le virus Zika.

Pour le moment, les voyageurs continuent d'affluer vers le Brésil mais les ventes d'assurance d'annulation de vols ont littéralement explosé, signe qu'ils prennent leur disposition au cas où la situation deviendrait plus grave.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.