Mondial de l'automobile : entretien avec Carlos Tavares, PDG PSA Peugeot Citroën

PSA Peugeot-Citroën a été sauvé de la faillite il y a 6 mois. Deux nouveaux actionnaires sont entrés au capital du groupe, le chinois Dongfeng et l'Etat français. Comment son nouveau PDG, Carlos Tavares compte-t-il remettre le constructeur dans la course?

Sauvé de la faillite par l'Etat et un groupe chinois il y a 6 mois, le groupe PSA Peugeot Citroën commence enfin à voir le bout du tunnel bien que celui-ci soit long. Son PDG, Carlos Tavares compte mettre en place un plan de redressement rigoureux, intitulé "Back in the race", pour un groupe qui perdait 7 milliards d'euros en cumulé. Il souhaite redonner confiance à l'entreprise en son expertise dans la construction automobile pour relancer la machine et enfin sortir de la crise. Le groupe pourrait profiter d'un contexte européen favorable pour atteindre ses objectifs mais devra obligatoirement miser sur le marché chinois où il ambitionne de vendre 700 000 voitures. L'un des paris pris par Tavares est de faire dans le luxe avec la gamme DS qui tentera de concurrencer les marques allemandes avec sa touche de sophistication à la française.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.