Lyon, les traboules et le Dragon

Source :

Lyon, les traboules et le Dragon

Comme évoqué lors d’un récent « édito », les grandes migrations vers la Méditerranée n’induisent pas de se désintéresser du patrimoine foisonnant disséminé sur le chemin de l’autoroute du Soleil. Après Auxerre, je vous conseille de marquer un arrêt à Lyon.

Ruines lyonnaises © Ana Rey - CC BY-NC-ND 2.0
Ruines lyonnaises sur la colline de Fourvières

La capitale des Gaules au passé doublement millénaire mérite mieux qu’une simple étape de routine mais si le temps vous est compté, limitez-vous à la découverte des traboules !

Ce mot inventé par Nizier du Puitspelu, recouvre un ensemble de passages piétonniers dont l’originalité est de traverser une série d’immeubles pour rejoindre une rue ou une place. L’enchevêtrement de ces étroits couloirs peut se comparer à un jeu de piste que seuls les initiés déchiffrent avec succès !

Traboule rue des Feuillants © digitalcosmonaut - CC BY-NC-ND 2.0
Perspective dans une traboule lyonnaise

Dans le quartier de la Croix-Rousse, les traboules relatent l’histoire des canuts, ces ouvriers de la soie qui forgèrent l’âme de la cité lyonnaise au XIXème siècle. Les bâtiments qui jalonnent les rues de ce lieu pittoresque furent construits pour les accueillir au moment où la cité connut un véritable « âge d’or » de l’industrie textile.

Traboule © Goulven Champenois - CC BY-NC-ND 2.0
Traboule lyonnaise

Aujourd’hui, si la sériciculture et le tissage ne sont plus des enjeux économiques, l’héritage qu’ils représentent est un atout majeur pour la ville. Lors de sa visite en 2014 le Président Chinois a rappelé l’importance des échanges qui unissaient les deux cultures par le biais de la route de la soie.

Vieux Lyon © Dimitry B. - CC BY-NC-ND 2.0
Vieux Lyon

J’ai eu pour ma part le plaisir de participer à un colloque Franco-Chinois à Pékin en mai dernier. J’ai découvert l’intérêt que l’Empire du milieu porte à la cité lyonnaise. Si la troisième ville de France est entrée de plain-pied dans le troisième millénaire, elle tient à valoriser sa tradition « soyeuse ».
En 2017 le maire de Lyon recevra ses homologues chinois pour renouer les fils d’une longue histoire. Le patrimoine, l’art, la littérature et la philosophie y seront à l’honneur sous le signe bienveillant du dragon.

Patrick de Carolis

 

Copyright ©2016 J'aime mon patrimoine
Vidéos, articles, jeux… J’aime mon patrimoine, c’est votre lieu de découverte, de partage et de détente autour du patrimoine culturel français et de ceux qui le font vivre.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.