Une américaine chez les Impressionnistes

Source :

Une américaine chez les Impressionnistes

Le 14 juin, nous célébrons les 90 ans du décès de Mary Cassatt, la plus Française des artistes américains et la plus Américaine des impressionnistes.

Une rose à son nom sera dévoilée à cette occasion.

Rose Mary Cassatt

Moins connue que ses confrères et amis, Edgar Degas, Camille Pissarro ou Berthe Morisot, elle expose pourtant à quatre reprises avec le groupe des impressionnistes entre 1879 et 1886.
Le marchand d’art Paul Durand-Ruel, figure phare de ce mouvement pictural, soutient également la jeune américaine, tout comme Ambroise Vollard.

Edgar Degas avec Berthe Morisot et Camille Pissarro
Edgar Degas, Berthe Morisot et Camille Pissarro

Après avoir passé une partie de son enfance à Paris, elle revient, en 1865, dans la capitale française pour étudier la peinture. Suite à la guerre de 1870, elle voyage en Italie et dans les pays du Nord où elle étudie aussi bien le Corrège que Rubens.

Lydia dans une loge, portant un collier de perles, 1879, Philadelphia Museum of Art
Lydia dans une loge, portant un collier de perles, 1879, Philadelphia Museum of Art

Le Salon de 1874 accepte une de ses œuvres qui attire l’attention du peintre Edgar Degas. Ils deviennent amis quelques mois plus tard et ce dernier la présente au groupe des Impressionnistes.
Mary privilégie le portrait aux paysages, mais comme eux, elle affectionne la peinture en plein air, les couleurs claires et la recherche du réalisme.

Edgar Degas, Mary Cassatt assise, tenant des cartes, c. 1880–84, National Portrait Gallery, Washington DC
Portrair de Mary Cassatt par Edgar Degas

Elle exerce également l’activité de conseillère en peinture pour de riches collectionneurs américains et organise le voyage du marchand Durand-Ruel aux Etats-Unis. C’est donc grâce à elle que les Impressionnistes s’implantent sur le territoire américain.

Portrait de Paul Durand-Ruel par Renoir
Portrait de Paul Durand-Ruel par Pierre-Auguste Renoir

Mais Mary Cassat reste attachée à la France. Son atelier est à Paris, et en 1893, elle acquiert le château de Beaufresne situé dans la commune du Mesnil-Théribus dans l’Oise. 
Elle restaure et modernise cette demeure du XVIIIe siècle, notamment en faisant installer l’électricité.
L'artiste décède en ces lieux en 1926 et repose dans l’église du village. Aujourd’hui, le château est un centre de formation horticole.

Le château de Beaufresne © Association les amis de Mary Cassatt
Le château de Beaufresne

Retrouvez les œuvres de Mary Cassat dans les expositions du Festival Normandie Impressionniste jusqu’au 26 septembre 2016.

Affiche du Festival Normandie Impressionniste

Pour en savoir plus sur l'œuvre et la vie de Mary Cassatt.

À voir également :

Article châteaux de Picardie            Album photo : La France des Impressionnistes vol.1
Article : châteaux de Picardie        Photos : la France des impressionnistes

 

Copyright ©2016 J'aime mon patrimoine
Vidéos, articles, jeux… J’aime mon patrimoine, c’est votre lieu de découverte, de partage et de détente autour du patrimoine culturel français et de ceux qui le font vivre.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.