La Chapelle Sixtine française


Source :

La Chapelle Sixtine française

Caché derrière les ruines sublimes de l’abbaye royale de Chaalis se trouve un écrin de pierre qui abrite un trésor pictural : les fresques renaissance du Primatice.
Il s’agit de la chapelle abbatiale Sainte-Marie, surnommée la Sixtine française.

À l’image de l’ensemble de l’abbaye, l’histoire de la chapelle est mouvementée !

Construite sous le règne de Saint Louis, vers 1255-1260, elle est emblématique du style gothique rayonnant avec ses grands vitraux baignant la nef de lumière.

Chapelle de Chaalis © CC BY-SA 3.0
Chapelle Sainte-Marie

En 1541, l’abbaye et son domaine sont offerts à Hippolyte d’Este, cardinal de Ferrare, archevêque de Milan et lié à la famille de France par le mariage de son frère. Il engage de nombreux travaux de restauration et d’embellissement des lieux, et tout particulièrement dans la chapelle.

Ses murs et voûtes offrent une large surface pour accueillir des décors somptueux. Ils sont commandés par le cardinal vers 1545, au célèbre peintre italien Le Primatice qui officie déjà au palais royal de Fontainebleau pour François Ier.

Annonciation de la chapelle Sainte-Marie de Chaalis © AG Laborde-Ceyrac
Annonciation de la chapelle Sainte-Marie

Le programme iconographique de la chapelle est très riche. Sur la contre-façade, dont la rose a été occultée, est figurée une grande scène de l’Annonciation surmontée par Dieu le Père et une nuée d’anges.
Les armes du cardinal et ses devises apparaissent au-dessus de la scène.

Blason Cardinalice d'Hippolyte d'Este © AG Laborde-Ceyrac
Blason Cardinalice d'Hippolyte d'Este

La voûte est ornée par les représentations des Pères de l’Église, les apôtres et les évangélistes. Tandis que dans les voutains qui surmontent le chœur, des angelots portent les instruments de la Passion du Christ.

Anges arborant les instruments de la Passion © AG Laborde-Ceyrac
Anges arborant les instruments de la Passion

Au cours des siècles ces peintures se sont dégradées à cause de l’humidité des lieux. Au XIXe siècle, madame de Vatry propriétaire, laïque, de tout le domaine fait restaurer les fresques par un élève d’Ingres : Paul Balze. C’est lui qui invente les décors de la partie basse des murs où sont figurés les blasons des abbés qui se sont succédé à Chaalis.

Autel et Blasons de la chapelle de Chaalis
Autel et Blasons de la chapelle de Chaalis

Nélie Jacquemart, dernière propriétaire des lieux, affectionnait tout particulièrement cette chapelle. Elle y a apporté quelques éléments de sa collection personnelle et y est enterrée selon sa volonté.

Tombeau de Nélie Jacquemart © AG_LC
Tombeau de Nélie Jacquemart

Actualité de l'Abbaye Royale de Chaalis :

Du 10 au 12 juin 2016, l'Abbaye Royale de Chaalis accueille les 15e journées de la Rose. Parrainées par l'actrice Mathilde Seigner, le thème de l'année est "La Rose, actrice au jardin".
Ces journées seront également l'occasion de rencontrer une partie de l'équipe de J'aime mon patrimoine qui y tiendra un stand.

Affiche Journées de la Rose 2016
Pour en savoir plus. 

 

À voir également :

Article : Nélie Jacquemart             Album photo : trésors de nos églises
Article : Nélie Jacquemart                     Photos : Trésors de nos églises

Copyright ©2016 J'aime mon patrimoine
Vidéos, articles, jeux… J’aime mon patrimoine, c’est votre lieu de découverte, de partage et de détente autour du patrimoine culturel français et de ceux qui le font vivre.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.