Entre cour et jardin, l’héritage de François Mansart

Source :

Entre cour et jardin, l’héritage de François Mansart

Les fins de semaine sont toujours propices à l’évasion.
Partir à la « recherche du temps perdu » est une belle occupation. Marcel Proust ne m’en voudra pas de m’inspirer du titre de son chef d’œuvre pour évoquer mes flâneries hebdomadaires dans le quartier du Marais à Paris.

Hôtel de Sully dans le Marais ©  Riggwelter - GFDL
Hôtel de Sully dans le Marais, siège du Centre des Monuments Nationaux

Rares sont les lieux qui peuvent s’enorgueillir de posséder dans un espace aussi confiné, autant de témoins d’une architecture classique si représentative de l’esprit français.
Combien de ces demeures, secrètement protégées par des portes cochères majestueuses, ont failli disparaître ? Sans l’intervention des monuments historiques et de la loi Malraux, cet héritage exceptionnel ne subsisterait plus.

Portrait d’André Malraux © Dutch National Archives, The Hague - CC BY-SA 3.0
Portrait d'André Malraux

C’est le cas du splendide Hôtel de Guénégaud voué à la destruction en 1959 pour cause d’insalubrité publique. Une ordonnance d’expropriation prononcée au profit de la ville de Paris le sauvera de cette mort annoncée.

Hôtel Guénégaud © Pline - Own work, CC BY-SA 3.0
Hôtel Guénégaud

En 1963 de généreux mécènes, François et Jacqueline Sommer, obtiendront par le biais de la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature, la garde de cet édifice délabré. Un bail emphytéotique de 99 ans leur sera alloué, à charge pour eux de faire réaliser les travaux de restauration. 

Salon de Compagnie © Sophie Lloyd – musée de la Chasse et de la Nature
Salon de Compagnie du musée de la Chasse et de la Nature

Une œuvre bienfaitrice car ce bâtiment, entièrement remanié entre 1651 et 1653 par François Mansart, est l’unique Hôtel particulier du célèbre architecte qui nous soit parvenu dans son écrin d’origine.

Portrait de François Mansart

Initialement occupé au milieu du XVIIème siècle par son commanditaire, Jean-François de Guénégaud, secrétaire du Roi, cette élégante bâtisse considérée par les historiens d’art comme « un modèle presque exemplaire de l’hôtel entre cour et jardin » abrite depuis 1967, le Musée de la Chasse et de la Nature. Depuis il s’est enrichi d’une annexe de prestige, l’Hôtel de Mongelas.

La cour du musée hotel de Mongelas (XVIIIe siècle) © Luc Boegly – musée de la Chasse et de la Nature -
Hôtel de Mongelas

Aujourd’hui à la fois Club privé et Musée, cet endroit d’exception dédié à la beauté de la faune et de la nature, est un exemple réussi d’un partenariat public–privé qui dès les années soixante a permis de sauvegarder un patrimoine emblématique de l’art de vivre à la française .

Patrick de Carolis

À voir également :

 Video Paris sous tous les angles           Album photos : les résidences des chefs d'état
Vidéo : Paris sous tous les angles     Photos : Résidences de chef-d'états

 Infographie Cathédrales            Article : le cresson or vert de l'Essonne
Infographies : les cathédrales             Article : l'or vert de l'Essonne

Copyright ©2016 J'aime mon patrimoine
Vidéos, articles, jeux… J’aime mon patrimoine, c’est votre lieu de découverte, de partage et de détente autour du patrimoine culturel français et de ceux qui le font vivre.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.