Au Pays Cathare un mystère peut en cacher un autre.


Source :

Au Pays Cathare un mystère peut en cacher un autre.

Bien que je connaisse Carcassonne pour y avoir tourné plusieurs émissions, je n’ai guère eu le temps de m’aventurer plus avant dans la haute vallée de l’Aude. Grâce aux rencontres de Serres ou j’étais invité pour une lecture poétique début Juillet, j’ai découvert une région fascinante par son histoire mais aussi les mystères qu’elle cache précieusement.

Comment ne pas s’émouvoir en pénétrant au cœur du Pays Cathare devant ces châteaux perchés sur des promontoires vertigineux, véritables nids d’aigle. Quéribus, Peyrepertuse, Puilaurens, Puivert, Arques, Aguilar… Impossible de tous les citer. Impressionnants par leur allure austère, ils le sont aussi par leur passé. Tous ont abrité en leur temps « les bons hommes et les bonnes femmes », ces dissidents de l’église catholique considérés à l’époque comme des hérétiques. Dénommés Cathares par leurs détracteurs,  en référence au mot grec kataros qui veut dire pur, ils furent persécutés pour ne pas avoir respecté les dogmes. C’était au XIIème siècle.

Mais d’autres mystères moins sombres attirent  encore une population en quête de sens et de renouveau.  Les initiés assurent que les paysages de la région diffusent une énergie susceptible de régénérer le corps et l’esprit. C’est le cas à Rennes–le–Château dont la seule vertu ne se limite pas à réconforter les âmes mais à nourrir la curiosité des chercheurs de trésor.
En effet selon la légende, Bérenger Saunière, curé de ce petit bourg,  « aurait eu connaissance au début du XXème siècle d'un terrible secret ». Enrichi grâce à la découverte d'un fabuleux trésor… « il aurait eu aussi des relations avec des sociétés occultes dont le prieuré de Sion. ». Des suppositions jamais vérifiées mais qui créent un véritable engouement auprès des adeptes, à tel point que toute fouille est désormais interdite dans cette charmante cité.

Enfin plus au sud, se situe Bugarach, destination très prisée par des croyants d’un nouveau type. Le New Age a investi les lieux dès le début du XXIème siècle. Là encore,  atmosphère étrange, propriétés telluriques inexpliquées et activités secrètes dont le survol d’OVNIs , exaltent les esprits. En 2012 le village fut un moment la coqueluche des medias puisqu’il devait recueillir les survivants d’une supposée Apocalypse. Si la fin du monde n’est pas pour demain, cette petite cité des Corbières mérite le détour.

Sur ces notes chargées d’énigmes et de rêves, je vous souhaite un bel été avec ou sans mystères. Je serais heureux de vous retrouver à la rentrée. Merci de votre fidélité. Et, puisque le thème de cet édito évoque des traditions occultes, je partagerai avec vous un secret : J’aime mon patrimoine !

Patrick de Carolis

Copyright ©2016 J'aime mon patrimoine
Vidéos, articles, jeux… J’aime mon patrimoine, c’est votre lieu de découverte, de partage et de détente autour du patrimoine culturel français et de ceux qui le font vivre.
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.