Le Général Charles de GAULLE

Le Général Charles de GAULLE (1890 - 1970)

Histoire, la saga des présidents de la Vème république par Jean-Pierre de Montrouge. Le Général Charles de GAULLE. (1890 - 1970)


  • 18 ème Président de la République Française,
  • 1er Président de la cinquième République de 1959 à 1969.
  • Instigateur et fondateur de la Vème République en 1958.
  • Il en devient le 1er Président de 1959 à 1969.
  • Il met fin à la guerre d'Algérie par les accords d'Evian en mars 1962.
  • Unique Grand Maître de l'Ordre de la Libération.
  • Il arborait cette distinction lors de cérémonies officielles, délaissant la distinction de Grand collier de la Légion d'Honneur dont il fut nomme Chevalier.


Charles de GAULLE : Issu d'une famille bourgeoise du nord de la France, résidant à Paris au 15 avenue de Breteuil, fils de Jeanne Maillot et d'Henri de GAULLE, professeur de lettres, d'histoire, et de mathématiques au collège de l'Immaculée-Conception de Paris, dirigé par les Jésuites.

Il fait ses études à Saint Cyr. Il participe à la Première Guerre mondiale comme officier. Il est plusieurs fois blessé et fait prisonnier. (il fera 5 tentatives d’évasions.)
Il enseigne à Saint-Cyr où il défend une stratégie nouvelle de guerre de mouvement. Sous-secrétaire d'État à la guerre en 1940, il est contre l'armistice et rejoint Londres dès le 17 juin 1940. Le 18 juin 1940, il lance , depuis la BBC son célèbre appel. Organisateur de la résistance, notamment grâce à Jean MOULIN il s'impose à la tête de la France libre malgré les Américains qui lui ont opposé en 1943 le général GIRAUD.

À la Libération, il devient chef du Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF). À ce poste de 1944 à 1946, il réorganise la France avec l'aide des forces politiques issues de la résistance. En 1958 il crée un parti, le RPF (Rassemblement du Peuple Français), et revient au pouvoir en mai, à l'occasion de la crise algérienne. Il devient président du Conseil, rédige une nouvelle Constitution qui fonde la Vème République, en devient le premier Président, met fin à la guerre d'Algérie par le traité des Accords d'Évian en mars 1962. Il modifie la Constitution pour permettre l'élection Présidentielle au suffrage universel masculin (octobre 1962). Président de 1959 à 1969, il mène une politique indépendante et de prestige extérieur.

Affaibli par les progrès de la gauche, des événements de mai 1968, du refus, en avril 1969, des français de le suivre par un ''non'' majoritaire au référendum où il soutient le« oui », il tire les conséquences de cet échec personnel et démissionne le 27 avril 1969 . Il se retire alors définitivement de la politique.
Il meurt le 9 novembre 1970, à ''La Boisserie'', sa résidence privée. Il est enterré dans le cimetière de Colombey les deux églises.

Charles de GAULLE en quelques dates
1890 : Naissance de Charles de GAULLE.
1914 : Il est fait prisonnier à Verdun, puis en Allemagne d'où il tentera plusieurs évasions.
1920 : Professeur à Saint-Cyr.
1921 : Il épouse Yvonne VENDROUX, avec laquelle il aura 3 enfants (Philippe, Élisabeth et Anne).
1940  : Il s’illustre avec ses chars en Mai/Juin,
          - le 5 juin il devient sous secrétaire d’état a la Défense
          - Le 17 juin devient sous secrétaire d'état à la guerre
          - Le 18 juin il lance sur les ondes de la BBC, un appel aux Français
1943 : Il est Président du Conseil national de la résistance,
1944 : Il est Président du Gouvernement provisoire de la République Française et participe à la libération de Paris le 25 août 1944.
1945 : En novembre il est élu à l’unanimité chef du gouvernement.
1946 : Il démissionne du gouvernement.
1947 : En avril 1947, il fonde le RPF (rassemblement du Peuple Français).
1953 : Il dissout le RPF.
1958 : René COTI fait appel à lui pour garder l' Algérie Françaises..
1958 : A son instigation, le 4 octobre est crée l'acte fondateur de la Ve République, adoptée par référendum le 28 septembre 1958.
1959 : Il est élu Président de la République Françaises.
1969 : Il démissionne de ses fonctions.
1970 : Il décède le 9 novembre dans sa demeure particulière ''La Boisserie''.
Il est enterré à Colombey les deux églises.

 

Ècrit par Jean-Pierre de Montrouge

Le 08/04/2016 à 09:59

Merci pour ce rappel de l'action de notre Général.Il y a eu De Gaulle et puis il y a eu les autres qui ne pensent qu'à leur carrière avant la France, portés par l'orgueil de se faire un nom dans l'Histoire, un nom qui ne peut atteindre celui du Général. Bonne journée.

Le 08/04/2016 à 07:36

bien d'accord avec mes collègue,je regrette cette FRANCE de notre GÉNÉRAL

Le 07/04/2016 à 18:59

Bonjour ,et un grand merci pour nous rappeller s'il en était besoin de notre regretté général. Ne rêvons pas ,le poignon est de nos jours le nerf de la guerre,la patrie ? Je n'ose pas le dire ,mais à quel rang la plaçons nous ?

Courage et confience en notre jeunesse .

Le 07/04/2016 à 18:50

Et pourtant les francais lui ont dit non au référendom,honte à eux!!!!

Le 07/04/2016 à 15:09

Pauvres Français,en 1945,le Général nous a évité le Socialo-Communisme lors de la

Libération du Pays:.Il penssait qjue l'union de tous les Français qui l'avaient suivi

pour la Libération et l'éviction du National-Socialiste germanique nous serait évité

hélas ,le germanique a été remplacé par le soviétique.Mais ceux qui le pronne ne

sont pas prét à se l'appliquer ils veulent seulement en profiter et le faire appliquer

aux autres.!!!

Le 07/04/2016 à 14:44

je n'avais pas vu ce sujet ,,tres beau travail de recherche ...merci JP '(de Montrouge )

Le 07/04/2016 à 14:23

Merci pour ce rappel , ce témoignage , à quand , un Personnage de cette trempe, viendra t-il mener notre 'barque' LA FRANCE ?

Le 05/04/2016 à 14:40

L ' époque ou le mot  "  France  " voulait dire quelque chose et avait un sens .

Merci à vous  pour votre  travail qui m 'apporte des connaissances avec toutes ces  précisions .

Le 31/03/2016 à 18:30

Si nous avions eu un second Général de Gaulle (ces hommes là il faudrait pouvoir les cloner !) nous n'en serions pas où nous en sommes actuellement.

A l'époque du Général, il n'y avait pas tous ces scandales politiques qui s'enchaînent  actuellement et la vie s'écoulait nettement plus douce pour la plupart d'entre nous.

Je ne veux pas dire que tout était parfait, mais franchement, tout allait nettement

mieux que maintenant !

Le 31/03/2016 à 15:20

Respect et Merci. Un grand homme, un grand absent. On dit "Nul n'est irremplaçable" et pourtant si, le Général de Gaulle est irremplaçable.

Il n'a même pas de successeur!! Hélas pour la France..et pour nous,

pauvres Français qui nous débattons  dans nos minables et sinistres histoires de religions...Imams, et tuti quanti! au 21ème siècle!!!Et au nom de ces croyances barbares, on égorge de malheureux animaux dans des souffrances inimaginables,pour plaire à un supposé Allah!!

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.