Médicaments : comment agir sur les prix ?

Les traitements médicaux spécifiques composés de molécules innovantes coûtent de plus en plus cher aux différents systèmes de sécurité sociale, qui peine à rembourser les patients. Les dirigeants des pays présents au G7 demandent un effort aux fabricants.

La santé doit être accessible à tous. C'est par ces mots que le chef de l'Etat Français incite les plus grands fabricants pharmaceutiques distribuant les molécules dites « innovantes », dans le sens ou elles permettent un traitement voire une guérison de graves maladies, à proposer les traitements à des coûts raisonnables, ce qui est loin d'être le cas à l'heure actuelle.

A titre d'exemple, on peut citer le traitement de l'hépatite C, qui coûte plus de 40 000 euros pour trois mois. Les traitements contre les différents cancers coûtent en moyenne 10% plus cher chaque année, imputant le budget de la Sécurité Sociale de près de 17 milliards d'euros en 2015.

Face à ces difficultés, plusieurs assurances européennes refusent de prendre en charge ces traitements, pourtant vitaux pour les patients. Les plus fortunés peuvent encore espérer financer eux-mêmes leur traitement, ce qui condamne davantage les personnes ayant des moyens insuffisants.

Plusieurs idées sur ce sujet ont été abordées durant la conférence du G7, proposant entres autres de demander aux industries pharmaceutiques un effort de coût de fabrication, sans grand espoir, car personne ne peut contraindre les fabricants à conserver la même qualité de traitement avec un coût plus faible.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.