Pourquoi saigne-t-on du nez ?

L’épistaxis est le nom du mal populaire qu’on nomme saignement de nez. En effet, c’est un trouble ou une hémorragie qui fait saigner des narines.

En fait la muqueuse nasale est fragile et elle est composée de plusieurs verseaux sanguins. Ainsi, sa fragilité peut être à l’origine d’un saignement qui peut être abondant ou non. Toutefois la guérison de cette inflammation est généralement rapide, surtout si elle ne camouffle pas une pathologie.

Ainsi selon la fréquence et l’importance du saignement, l’épistaxis peut nécessiter des soins hospitaliers d’urgence. Toutefois, les causes de l’épistaxis sont d’origines diverses. Mais on peut les classifier selon deux catégories : les causes générales et les causes locales. D’abord on entend par cause locale, les saignements dus à un éternuement excessif ou à un choc nasal avec fracture ou non. Aussi, la présence d’un objet étranger dans les fosses nasales peut être une cause locale. Ensuite on entend par cause générale, la consommation de certains produits. En effet, une consommation peut contrôler de l’alcool et des médicaments contenant une dose élevée de drogue peuvent entrainer un saignement. Mais les causes liées à l’environnement peuvent être prises en compte dans cette catégorie. On peut également citer le fait qu’un effort violent et excessif peut aussi être à l’origine de mal.

Pour finir l’épistaxis est un malaise qui peut attaquer tout le monde. Mais généralement, il atteint plus les enfants et les personnes âgées. Dès que vous constatez un saignement abondant et répété, il est nécessaire de consulter un médecin.

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.