Parents-enfants fâchés : qui doit faire le premier pas ?

Si les réveillons de Noël sont généralement très attendus par les plus jeunes, ces repas sont également la source de tourment pour les parents fâchés avec leurs enfants devenus adultes. Qui doit faire le premier pas lorsque le conflit est latent ?


Chaque année, les repas de fêtes de fin d'année permettent aux familles de se retrouver autour d'un bon repas et d'un moment convivial. Seulement, en cas de conflit familial avec un enfant ou un parent, ces repas sont aussi synonymes de douleur et d'incompréhension. Les enfants reprochent des situations à leurs parents, qui eux, n'ont pas la même vision de la situation. Là où un parent estime avoir fait son maximum pour élever son enfant, l'enfant, lui, peut penser que cela n'a pas été le cas. Les préférences familiales d'un frère ou d'une sœur sont généralement le sujet de discorde principal des enfants avec leurs parents, même si cette préférence n'est pas réelle.


Selon Sabrina Philippe, psychologue depuis plusieurs années, ce sont aux parents de profiter de ses fêtes de fin d'année pour faire le premier pas vers un enfant avec lequel ils sont en conflit. Le parent doit davantage se remettre en question, et doit prendre en compte les souffrances de son enfant, qui même atteint l'âge adulte, peut garder une rancœur de son enfance avec ses parents, que ces derniers n'ont pas forcément compris sur l'instant.

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.