Plantes médicinales à l'honneur au Rendez-vous des Simples

Les plantes médicinales sont-elles une solution pour une vie sans produits chimiques ? Face à tous ces scandales alimentaires et débats sur les effets secondaires des médicaments chimiques, quelles seraient les issues possibles pour un avenir plus sûr?


L’herboristerie est une activité qui a vu ses commencements au début du XIXe siècle. Après une petite éclipse au cœur des diverses révolutions, elle revient en force depuis quelques décennies. Marie-Jo Foures est une ancienne infirmière qui a créé « L’école bretonne d’herboristerie ». Cet établissement a un but précis : donner de nouveaux métiers tout en développant la filière de la plante aromatique et médicinale.

Le travail de ses étudiants est remarquable. On y trouve par exemple le yaourt fabriqué à base de céréales. C’est, en effet, une préparation tirée d’une bouillie d’avoine fermentée.

À présent, les plantes médicinales et leurs vertus intéressent de plus en plus de personnalités. Il y a 20 ans encore, on pouvait compter sur les doigts les membres actifs de l’association Cap santé, se concentrant sur ce sujet. De nos jours, plus de 500 personnes sont en collaboration avec Jean-François Malgorn, Président de l’association Cap santé.

Bref, lorsqu’on voit toutes ces huiles essentielles, produits pharmaceutiques et alimentaires à base de plantes, on peut affirmer que cette activité d’herboristerie qui est en pleine croissance pourrait bien être une issue pour une vie sans produits chimiques.

Le 13/10/2015 à 12:34

avec les simples la vie est moins compliquée,,(je sais c'etait facile )!!

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.