Tabagisme : La vente des cigarettes électroniques (Vendée)

Même si la fédération interprofessionnelle de la Vape (FIVAPE) annonce, en moyenne, par mois, une cinquantaine de fermeture de boutiques spécialisées dans la cigarette électronique, les opérateurs de la commune de La Roche-sur-Yon ne sont pas plus inquiets que cela.

 En effet, le marché local de l'e-cig a connu une belle progression, toutefois, à cause de la conjoncture économique générale d'aujourd'hui, il se tend à se stabiliser. Selon la FIVAPE, après avoir explosé en 2013, le marché de la cigarette électronique connait désormais une phase de consolidation, ce qui explique la stabilisation actuelle. Ce que reconnaissent d’ailleurs de nombreux professionnels de ce domaine, notamment Clotaire Brunet, gérant d'une boutique. Il pense en effet que le marché n’est pas en train de s’essouffler mais de se structurer. Une étape que beaucoup de marchés similaires ont déjà connue auparavant.

Aujourd’hui, les consommateurs sont déjà équipés. La fidélisation de la clientèle et l’expansion du marché sont donc devenues primordiales. D’après Daniel Santerre, qui vient seulement d’ouvrir sa boutique il y a deux mois, la clientèle cherche désormais de nouveaux produits, des produits plus efficaces que ce qu’ils ont déjà essayé. A noter que La Roche-sur-Yon dispose de 4 boutiques de cigarettes électroniques pour 60 000 habitants. Statistiquement, ce sont surtout les grandes villes qui se heurtent à de nombreuses fermetures, dues principalement à un manque d’objectivité de la part des opérateurs.

 

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.