Retour du virus du Chikungunya aux Antilles

Le chikungunya fait encore des victimes aux Antilles. Les chiffres ne sont pas trop divulgués en France. Les infrastructures touristiques ont peur de subir le même sort que celles de la Réunion en 2006.

Le Chikungunya frappe encore aux Antilles. Le virus, transmis par piqûres de moustique, touche presque 1 martiniquais sur 10. Des chiffres encore trop peu connus en France métropolitaine, qui risqueraient bien de freiner le tourisme sur l'île. Malgré tout, l'agence régionale de santé a mis en place une campagne de prévention contre le virus.

Il a suffit d’une seule piqûre du moustique tigre pour que la vie de Marie-Georges soit bouleversée. Cette martiniquaise est maintenant atteinte du virus du chikungunya et souffre d’une fatigue extrême.

Aux Antilles, le chikungunya a touché plus de 60 000 personnes en 6 mois. La communication, à ce sujet, a été très réduite et les touristes l’apprennent souvent dans l’avion. Les hôtels antillais ont, sans doute, freiné la publication de cette nouvelle. Ils ne veulent pas subir le même sort que des hôtels réunionnais en 2006 : la maladie avait complètement freiné le tourisme sur l’île.

Le 01/07/2014 à 14:08

j'me souviens de cette piqure de"Moustique" dont on s'étaient guère préoccupés, désarroi de la ministre de l'époque! "mal écoutée"s'évertuait à divulguer ' le Danger'...;

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.