Véritable star de ces derniers mois, l’e-cigarette est partout et fait de plus en plus parler d’elle. Adoptée par plus de 500.000 Français mais aussi très controversée, son avenir reste pour l’instant assez flou. Simple effet de mode ou réel concurrent de la cigarette traditionnelle ?

Cigarette électronique : comment ça marche ?

Véritable star de ces derniers mois, l’e-cigarette est partout et fait de plus en plus parler d’elle. Adoptée par plus de 500.000 Français mais aussi très controversée, son avenir reste pour l’instant assez flou. Simple effet de mode ou réel concurrent de la cigarette traditionnelle ?

1. Fonctionnement

La cigarette électronique permet à son utilisateur de retrouver toutes les sensations d’un fumeur lambda : même geste, goût très proche d’une cigarette classique. Seule particularité : il s’agit d’une fumée artificielle composée de vapeur. Qu’a-t-elle de plus ? Restaurant, bar, bureau : la cigarette électronique est pour le moment acceptée partout. Un argument de poids pour tous les accros.

Autre atout, la fumée artificielle de l’e-cigarette offre des dizaines d’arômes plus originaux les uns que les autres : fraise, menthe, noisette, mojito etc.

 

2. Composition de la cigarette électronique

L’e-cigarette se compose de trois parties : le bec, la tige dans laquelle se trouve la batterie, puis une cartouche contenant un atomiseur et un liquide aromatisé. A chaque aspiration du fumeur, le liquide est chauffé et produit de la vapeur d’eau d’où l’apparition de la fumée. Lorsque la cartouche ne contient plus de liquide, il faut alors la recharger avec un nouveau liquide parfumé ou bien acheter une autre recharge directement pré-remplie.

 

3. Pourquoi la cigarette électronique fait-elle débat ?

Tout simplement parce qu’il n’y a pas encore eu d’étude officielle et sérieuse, ce qui laisse planer un doute quant à sa potentielle nocivité notamment sur son utilisation à long terme. Principaux suspects : le propylène glycol que l’on retrouve dans la fumée artificielle et la nitrosamine (composante chimique). A contrario, l’e-cigarette ne contient aucun monoxyde de carbone ni goudrons contrairement à la vraie cigarette.

 

4. Peut-on devenir dépendant ?

Même si le taux de nicotine est assez bas, il est néanmoins suffisant pour rendre l’utilisateur dépendant selon certains tabacologues. Pour d’autres spécialistes, ce taux est aussi suffisant pour que les « vapoteurs » (non fumeurs à la base) soient poussés à passer à la véritable cigarette.

Il faut savoir qu’il existe aussi des recharges sans nicotine qui permettent de se désintoxiquer définitivement. Toutefois, la gestuel reste aussi une mauvaise habitude à combattre.

Pour celles et ceux qui souhaitent arrêter la cigarette classique, ne pensez pas que l’e-cigarette soit une aide au sevrage tabagique !

 

5. Combien ça coûte ?

Comptez une trentaine d’euros pour l’achat d’une cigarette électronique rechargeable et une dizaine d’euros par cartouche. Une cartouche équivaut en moyenne à 7 paquets de cigarettes. Les gros fumeurs vont rapidement faire de grosses économies : une personne fumant un paquet par jour dépensera par exemple trois fois moins.

A savoir que les flacons de liquide aromatisé restent beaucoup plus abordables que les recharges pré-remplies.

Malgré des prix bas et une utilisation pratique, l’e-cigarette reste très controversée et des mesures risquent bien d’être prises au cours des prochaines années comme une possible taxation… A suivre.

Et vous ? Avez-vous testé l’e-cigarette ?

 

Par Benjamin PREDEAU
Copyright @2013 Senior-Connectés

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.