Plus rien ne l'arrête. Depuis l'élection de Trump, le dollar, poussé par les anticipations de hausse de taux et d'un grand programme de relance, flambe. Contre les monnaies émergentes, contre un euro qui est passé à 1.06 et pourrait rapidement aller à la parité, contre le yen et contre toutes les monnaies asiatiques, et en particulier le yuan chinois.

Morning du 18 Novembre, Le dollar flambe

Plus rien ne l'arrête. Depuis l'élection de Trump, le dollar, poussé par les anticipations de hausse de taux et d'un grand programme de relance, flambe. Contre les monnaies émergentes, contre un euro qui est passé à 1.06 et pourrait rapidement aller à la parité, contre le yen et contre toutes les monnaies asiatiques, et en particulier le yuan chinois.

Source :

DE RECORD EN RECORD
On n'avait pas vu une tel rythme de hausse du dollar contre le yen depuis 1980, le yuan est au plus bas depuis 8 ans, le peso mexicain est à un record absolu de baisse. Plus rien n'arrête le dollar. Si cette situation est favorable aux pays exportateurs, elle s'accompagne de sorties massives de capitaux. Les investisseurs institutionnels fuient, pour l'instant, les pays émergents. Ils fuient également la Chine.

TRUMP VERSUS CHINE
Dès son arrivée, Trump devra s’attaquer à un sujet sur lequel il s’est beaucoup exprimé pendant sa campagne : la Chine. Et en particulier les pratiques commerciales de la Chine. Il a surtout passé son temps à dénoncer la manipulation par la Chine de sa monnaie pour pouvoir inonder les États-Unis de produits à bas coûts. Et là, il va avoir de quoi faire. Le yuan n’en finit pas de baisser. La Banque centrale chinoise tente de contrôler son dérapage en intervenant régulièrement mais ne cherche pas vraiment à renverser une tendance qui est très favorable évidemment à la croissance chinoise.

TENSIONS
Et on commence à s’accuser mutuellement. C’est parti. Des proches de Trump ont commencé à fulminer et accusé les Chinois de manipulation. Les Chinois eux se défendent en expliquant que c’est une hausse du dollar et pas une baisse du yuan et qu’en plus, si le yuan baisse, c’est que leur économie est confrontée à des problèmes et en particulier une bulle massive dans le domaine de l’immobilier. Les investisseurs internationaux s’inquiètent et préfèrent, momentanément, sortir leur argent de Chine. Ce sera un premier test pour Trump. La lutte contre la Chine est un sujet très populaire aux États-Unis mais tout affrontement commercial avec la Chine pourrait avoir des répercussions certes pour la Chine mais également pour les États-Unis et pour le reste du...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.