Auteurs de dernières publications en nette baisse, Apple et Samsung, les deux mastodontes du smartphone, deux des plus grandes entreprises de la planète et parmi les actuels et futurs maîtres du monde, montrent des signes de faiblesse. Mais ne pleurez pas trop pour eux

Morning du 27 Octobre, Les géants des smartphones dans le dur

Auteurs de dernières publications en nette baisse, Apple et Samsung, les deux mastodontes du smartphone, deux des plus grandes entreprises de la planète et parmi les actuels et futurs maîtres du monde, montrent des signes de faiblesse. Mais ne pleurez pas trop pour eux

Source :

SATURATION DU MARCHÉ
Après l'hypercroissance des années 2010-2015, les constructeurs de smartphone doivent faire face à un marché qui arrive à saturation. Et Apple est à court d'innovation. Preuve en est le recul à 618 dollars du prix moyen des iPhones contre 670 dollars il y a un an. En Chine, marché clé, les ventes d'Apple ont plongé de 30 % au troisième trimestre et souffrent de la concurrence des champions chinois avec les modèles d'Huawei, Oppo et Vivo

PIRE CHEZ SAMSUNG
Seule bonne nouvelle pour la marque à la pomme : C'est encore pire chez son concurrent coréen qui doit faire face au dysfonctionnement de son dernier appareil, le Galaxy Note 7, et le rappel planétaire de 2,5 millions de smartphones. Hier Samsung a annoncé une baisse de 30 % de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre

NE PLEUREZ PAS TROP
Les temps sont durs pour les géants de smartphones : Malgré un bénéfice en baisse de 14 % sur un an, Apple est toujours l'entreprise la plus rentable au monde avec un bénéfice trimestriel de 9 milliards de dollars, et détient plus de 215 milliards de dollars de trésor de guerre. Samsung est toujours numéro 1 mondial avec près de 400 millions d'appareils vendus sur les 3 premiers trimestres. Il y a des difficultés plus supportables que d'autres...

QUAND LA BELGIQUE FAIT RAGER BRUXELLES
La Belgique est toujours le seul pays de l'Union Européenne dans l'incapacité d'apposer sa signature à l'accord de libre-échange avec la Canada. La signature était prévue aujourd'hui mais la Wallonie a maintenu son veto et obligé le gouvernement canadien à reporter son déplacement à Bruxelles. Si officiellement, la Commission européenne a loué « la détermination et l'engagement » des négociateurs, Bruxelles aimerait bien que se règle vite cette histoire belge.

PAS LA DOLCE VITA
Pauvre Italie. Son budget présenté la semaine dernière à Bruxelles suscite l'interrogation de la...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.