L’Arabie Saoudite est à la manœuvre. Si sur le terrain militaire, son action est désastreuse, notamment au Yemen, sur le terrain des marchés, elle fait un carton plein. Hier elle a finalisé son emprunt sur les marchés. 17.5 milliards de dollars levés tout en réussissant à doubler le cours du pétrole en quelques mois.

Morning du 20 Octobre, L'ARABIE SAOUDITE A LA MANOEUVRE

L’Arabie Saoudite est à la manœuvre. Si sur le terrain militaire, son action est désastreuse, notamment au Yemen, sur le terrain des marchés, elle fait un carton plein. Hier elle a finalisé son emprunt sur les marchés. 17.5 milliards de dollars levés tout en réussissant à doubler le cours du pétrole en quelques mois.

Source :

UNE STRATEGIE GAGNANTE
Le succès de cet emprunt est déjà impressionnant puisque c’est la plus grosse levée d’un pays émergent. Le record était détenu par l’Argentine qui a emprunté cette année 16.5 milliards de dollars. Mais le plus impressionnant, c’est la demande. Les investisseurs se sont rués sur l’emprunt saoudien et auraient voulu prêter 67 milliards de dollars. Il n’y en a pas eu pour tout le monde.
Qu’est ce qui a provoqué cette frénésie ?
Tout d’abord les taux bien sûr. Toujours cette course hystérique au rendement dans des marchés à taux zéro ou négatifs. L’Arabie Saoudite a offert des taux respectivement à 2.60% pour le 10 ans, 3.41% pour le 20 ans et 4.63% pour le 30 ans. Il y a en ce moment, de façon générale, une véritable ruée sur les emprunts des pays émergents. Même dans des pays dont la situation économique et financière est nettement plus mauvaise que celle de l’Arabie Saoudite. Rappelons que le royaume est très peu endetté et qu’il y a une garantie de fait de cet emprunt par les réserves immenses de pétrole saoudien.

LA MANIPULATION SUBTILE DES COURS DU PETROLE
Le pétrole a encore progressé hier et ce ne n’est pas du tout une coïncidence. Après avoir provoqué l’écroulement du pétrole à 26 dollars, l’Arabie Saoudite a sifflé la fin de partie et joue depuis, directement ou à travers l’OPEP, la hausse du pétrole. Les cours ont doublé en quelques mois. Pour l’Arabie Saoudite, l’objectif était de favoriser, avec un cours du pétrole plus élevé, le succès de cet emprunt mais surtout le succès de l’introduction en Bourse de l’Aramco, la compagnie pétrolière nationale. Que ce soit sur les cours du pétrole, ou sur les marchés, la jeune génération de dirigeants saoudiens fait un sans faute. Tout le jeu va consister maintenant à contenir le pétrole dans une fourchette 50...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.