La tension diplomatique est à son comble entre la France et la Russie. Après les hésitations de François Hollande, Vladimir Poutine a reporté sa visite à Paris.

Morning du 12 Octobre, Coup de frois sur les relations franco-russes

La tension diplomatique est à son comble entre la France et la Russie. Après les hésitations de François Hollande, Vladimir Poutine a reporté sa visite à Paris.


Source :


COMME UN AIR DE GUERRE FROIDE
« La crise diplomatique s’envenime entre la France et la Syrie » titre les Échos. Le Kremlin a coupé court aux hésitations de l’Élysée qui s’interrogeait sur le fait de maintenir une invitation à un chef d’un régime accusé de complicité de crime de guerre à Alep, en Syrie. Vladimir Poutine a annulé son déplacement en France et espère que cela va susciter un débat politique en France. Un regain de tension qui inquiète les milieux d’affaires.

« JE SUIS LE SPECTRE DE L’ÉLYSÉE »
Le Parisien nous livre les confessions de François Hollande et y consacre une double page. On y trouve des citations bien explosives comme Sarkozy, « de Gaulle le petit » qui lui sortirait par les yeux. Et pourtant, Hollande voterait pour lui en cas de duel avec Marine Le Pen. Ou tient une position assez inédite sur l’immigration : « Je pense qu'il y a trop d'arrivées, d'immigration qui ne devrait pas être là ».

TRUMP POURRAIT PERDRE... LE CONGRÈS
Les récentes difficultés de Trump lors des débats, et la débâcle qu'il crée au sein du camp républicain conduit les investisseurs à craindre un scénario qu'ils n'avaient pas envisagé jusqu'alors : À la victoire de Clinton s'ajouterait celle des Démocrates au Congrès. Et si les marchés ne se sont pas prononcés pour Trump, ils seraient encore moins favorables à une majorité de démocrates au Congrès : Cette issue pourrait se révéler dommageable à certains secteurs tels que la finance, la santé et l'énergie, et pénaliser les ménages à plus hauts revenus.

CHÈRE OBAMACARE
Même si elle correspond à un souhait des classes moyennes américaines, l' « Obamacare » divise les Américains. 47 % d'entre eux ont une opinion défavorable. Car si elle a permis d'assurer au moins 21 millions d'Américains, elle a fait augmenter les primes d'assurance, faute d'avoir pu organiser une véritable concurrence. Quant aux remboursements de soins, ils ne sont pas toujours clairs, et souvent inférieurs aux attentes des...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.