Amateurs de salles obscures et de solutions de défiscalisation, la campagne de souscription des SOFICA 2016 est ouverte ! Ce produit permet aux particuliers de réduire leur impôt sur le revenu par un investissement destiné à financer le cinéma et l'audiovisuel. Cette année, seules onze Sociétés de financement de l'industrie cinématographique et de l'audiovisuel (SOFICA) sont agréées pour la collecte 2016. Et comme chaque année, MonFinancier leur déroule le tapis rouge. Action !

Payez moins d’impôt sur le revenu en 2017, la SOFICA fait son cinéma

Amateurs de salles obscures et de solutions de défiscalisation, la campagne de souscription des SOFICA 2016 est ouverte ! Ce produit permet aux particuliers de réduire leur impôt sur le revenu par un investissement destiné à financer le cinéma et l'audiovisuel. Cette année, seules onze Sociétés de financement de l'industrie cinématographique et de l'audiovisuel (SOFICA) sont agréées pour la collecte 2016. Et comme chaque année, MonFinancier leur déroule le tapis rouge. Action !

Source :

Un dispositif efficace et pérenne



Produire des films, tout en réalisant des économies d’impôts, c’est possible ! Il suffit d’investir dans les SOFICA, produit rare et unique, qui permet aux particuliers de financer la création cinématographique française. En plus de soutenir le 7ème art français, le fisc vous le rend bien avec une réduction d'impôt de 36%* du montant investi. Autrement dit, un investissement de 10.000 euros dans une SOFICA permet d’alléger sa feuille d’imposition de 3.600 euros. C’est le produit à l'heure actuelle qui offre le plus important taux de défiscalisation sur l’impôt sur le revenu (qui ont sacrément augmenté ces dernières années...). Même la Cour des comptes pourtant très tatillonne dès qu'il s'agit des deniers publics juge ce dispositif de défiscalisation efficace.

En contrepartie de cette carotte fiscale immédiate, les SOFICA ont une durée de blocage généralement fixée à six ans, ce qui correspond plus ou moins à la durée de vie économique d’un film. Mais pour un produit de défiscalisation, c'est une durée très courte !

>> Je découvre la sélection SOFICA à 0% de droits d'entrée

Une enveloppe rare



Le dispositif offre également un gage de stabilité du fait de son utilité unanimement reconnue pour l’industrie du cinéma et de la télévision. En 2016, onze SOFICA agréées disposent une nouvelle fois d'une enveloppe d'un peu plus de 63 millions d'euros. Cette enveloppe globale est limitée chaque année par l’État. De par sa rareté, la SOFICA est un produit de défiscalisation très prisé : les plus rapides seront les premiers servis.


>> Je demande un complément d'information sur l'offre SOFICA. Attention, l'enveloppe est limitée !

Le cinéma : un loisir prisé des Français



La fréquentation des salles françaises a fait preuve de résistance en 2015 avec 206 millions d’entrées, soit la deuxième meilleure année depuis 1967. Ce résultat est au-dessus du niveau moyen des dix dernières années (199,58 millions). La fréquentation des salles de cinéma en France est toujours en 2015 la plus élevée d'Europe. Beaucoup de films ont rencontré de larges succès. 3 films ont réalisé plus de 5 millions d'entrées et 12 films ont réalisé plus de 3 millions d'entrées, soit le plus haut niveau de la décennie. Malgré la crise qui perdure, le cinéma reste l’un des loisirs les plus prisés des Français car accessible à tous. Par ailleurs, ce marché est stimulé par de nouveaux relais de croissance : vidéo à la demande (VOD), films en 3D, séries télévisées et films pour le marché international,…

Et si votre film était récompensé ?



L'exception culturelle française fait mouche à l'étranger. En 2016, 3 des 4 films présélectionnés pour représenter la France aux États-Unis lors de la cérémonie des Oscars faisaient l’objet d’un investissement SOFICA : "Les Innocentes" d'Anne Fontaine, "Cézanne et moi" de Danièle Thompson et "Franz" de François Ozon.

Sans les SOFICA des films à succès tels que "Les Garçons et Guillaume, à Table !", "Potiche", "Cherchez Hortense"," L’écume des Jours" etc., des films d’auteur ("Dheephan", Le "Passé", "De Rouille et D’Os, "Des hommes et des Dieux"…), n'auraient jamais pu voir le jour dans les salles obscures.

Depuis leur création il y a plus de 30 ans, les SOFICA ont ainsi contribué à financer 1 850 longs métrages dont 20 à 25 projets chaque année. Peu d'élus pour beaucoup de recalés au casting puisque les sociétés de gestion reçoivent près de 150 dossiers par an. Un vrai bon taux de sélectivité !

Des investissements de plus en plus sécurisés



En plus d'être sélectives dans leur choix de film, les sociétés de gestion de SOFICA sécurisent pour moitié (au maximum) leurs investissements : le mécanisme de l'adossement permet de s'associer à un partenaire solide qui garantit le rachat des droits acquis par la SOFICA à ce même partenaire. Et cette année encore, de nombreuses SOFICA ont relevé la part de leurs investissements adossés pour garantir leurs investissements. Ainsi, les investissements adossés atteignent 45% chez Cinemage 12 par exemple. La société de gestion, leader sur son marché, peut également compter sur un marché secondaire organisé avec l'appui de grands groupes tels que TF1, Studio Canal, Pathé, Gaumont...

Manon 8 de son côté bénéficie de l'expertise de Mars Films une des sociétés de production et de distribution d’œuvres cinématographiques indépendantes les plus reconnues du secteur dont Vivendi est rentré récemment au capital à hauteur de 20%. Et pour le souscripteur, c’est beaucoup plus rassurant ! L'objectif des gestionnaires sélectionnés par MonFinancier étant de rendre votre nominal à horizon 6 ans. Ainsi, lorsque les SOFICA restituent entre 75% et 90% du capital collecté au bout de 6 ans, la performance, avantage fiscal inclus, se situe entre 2 et 5%* par an.



>> Je reçois une information détaillée sur la sélection SOFICA 2016 sans frais d'entrée


Clap de fin !



Attention toutefois à ne pas consacrer plus de 5 à 10 % de votre patrimoine mobilier. Les SOFICA demeurent un placement intégrant un risque d'illiquidité et les investisseurs doivent toutefois être conscients du risque de perte en capital lié aux échecs des films financés.


L'accompagnement MonFinancier

>> Nous restons bien évidemment à votre entière disposition afin de répondre à vos éventuelles questions, vous apporter une explication détaillée sur le produit que nous avons décidé de référencer, valider la pertinence de cette solution au regard de vos objectifs et bien sûr étudier d'autres alternatives en adéquation avec votre sensibilité.


>> Je demande à être rappelé par un conseiller




Communication publicitaire non contractuelle

*Ce régime attrayant ne doit pas faire oublier que cet investissement comporte aussi des risques (Risque d'illiquidité, de pertes en capital)... Certes, les meilleures SOFICA permettent de retrouver sa mise en l’espace de cinq années avec un rendement de 7% à la clé avec l’avantage fiscal compris ! Mais les moins chanceux peuvent ne pas échapper à certaines déconvenues comme un risque de perte en capital ainsi qu'une absence de liquidité jusqu'au terme (minimum 5 ans, maximum 10 ans). Ainsi, les SOFICA ne doivent pas dépasser 5 à 10% d’un patrimoine mobilier.
Copyright ©2016 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.