Beaucoup d’agitation sur le marché des changes. C’est d’ailleurs le seul marché, avec le pétrole, qui bouge un peu. Avec un grand gagnant depuis quelques jours. Le dollar. L’euro lui résiste un peu mais le yen cède et c’est surtout la livre sterling qui n’en finit pas d’inscrire des records à la baisse vieux de plus de 31 ans.

Morning du 11 Octobre, FAITES VOS COURSES A LONDRES, PAS A NEW YORK

Beaucoup d’agitation sur le marché des changes. C’est d’ailleurs le seul marché, avec le pétrole, qui bouge un peu. Avec un grand gagnant depuis quelques jours. Le dollar. L’euro lui résiste un peu mais le yen cède et c’est surtout la livre sterling qui n’en finit pas d’inscrire des records à la baisse vieux de plus de 31 ans.

Source :

VRAI OU FAUX DEPART?
Cela fait des mois que le dollar cherche une tendance avec une série de faux départs à la baisse ou à la hausse.
On assiste donc à un nouveau départ à la hausse, et il faudra attendre quelques jours pour savoir si c’est un vrai ou faux départ. Les justifications de ce mouvement de hausse? Toujours la même rengaine. Des chiffres économiques Américains plutôt favorables et qui militent pour une hausse des taux d’intérêt en Décembre. Et des élections Américaines qui semblent avoir basculé depuis quelques jours en faveur d’Hillary Clinton.

LE DOLLAR ET LE PESO VOTENT CLINTON
Un signe d’ailleurs qui ne trompe pas : le peso mexicain est une des très rares monnaies qui progresse contre le dollar. Et le peso mexicain, comme vous le savez maintenant, est devenu le meilleur indicateur de tendance sur les élections. Pour les Républicains, les présidentielles sont pliées et ils sont désormais concentrés sur les élections au Congrès où ils vont chercher à sauver les meubles.

LONDRES PLUTOT QUE NEW YORK
Ce n’est quand même pas la grande flambée du dollar...non seulement ce n’est pas une grande flambée mais comme ça a été le cas depuis des mois, tout peut se retourner rapidement. Il suffirait d’un mauvais chiffre économique pour qu’on nous explique que la FED ne montera pas les taux et on repartira pour un tour. En attendant, pour les prochaines périodes de soldes, c’est à Londres qu’il faudra aller. Pas à New York. C’est déjà une indication précieuse.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.