… mais pour vous ! Dans trois (longs) jours, les contribuables français seront libérés, délivrés de leurs obligations fiscales. Ils auront accumulé suffisamment d'argent pour pouvoir payer les prélèvements obligatoires dont ils sont débiteurs. Si la date n’a pas changé par rapport à l’an dernier, les charges sociales, d'impôt sur le revenu et de TVA pénalisent encore fortement le salarié moyen sur tous les tableaux.

Impôts, à partir du 29 juillet, vous ne travaillerez plus pour l’État…

… mais pour vous ! Dans trois (longs) jours, les contribuables français seront libérés, délivrés de leurs obligations fiscales. Ils auront accumulé suffisamment d'argent pour pouvoir payer les prélèvements obligatoires dont ils sont débiteurs. Si la date n’a pas changé par rapport à l’an dernier, les charges sociales, d'impôt sur le revenu et de TVA pénalisent encore fortement le salarié moyen sur tous les tableaux.

Source :

Champions d'Europe de la taxe

Comme l’an passé, les champions de la fiscalisation sont la Belgique et la France, selon une étude de l’Institut Économique Molinari. A la différence près, et elle est de taille, la France prend la tête de ce classement peu flatteur, la Belgique ayant cédé sa place à la faveur d’un plan de baisses des charges sociales. La « pause » fiscale tarde à porter ses fruits.

Ainsi, les prélèvements obligatoires en France culminent à 57,5 % contre une moyenne Européenne de 44,96%. Suivent ensuite l’Autriche, la Hongrie, la Grèce et l’Allemagne. Les taux de prélèvements obligatoires y varient entre 54,10 % et 50,13 % et les jours de libération fiscale s’y échelonnent entre les 2 et 17 juillet. En revanche, les chypriotes se défont très rapidement de leurs obligations fiscales dès le 29 mars avec une taxation seulement de… 23,85%. Et oui, ça fait rêver…

Réduisez votre pression fiscale !

Depuis la crise de 2009, vous n'avez jamais été aussi peu à payer des impôts et, conséquence logique, on va vous demander de payer de plus en plus... Alors, ne vous laissez pas faire, renseignez-vous sur notre sélection de FIP Corse 2016. Ces produits sont destinés à réduire votre impôt sur vos revenus de 38% du montant investi. Et comme certains FIP ont été ouverts à la souscription fin 2015, vous gagnez un an par rapport à une souscription en fin d'année. Dépêchez-vous


Copyright ©2016 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.