En fait le problème ce n'était pas la loi Travail! Mais non. Il n'y a plus rien dans la loi Travail. Non. Si la CGT bloque la France c'est uniquement à cause de l'article 2 de la loi dont tout le monde parle depuis hier! Cet article qui donne la primauté aux accords d'entreprise. Le seul article encore intéressant de la loi Travail. Et on sent que le gouvernement s'apprête à reculer.

Morning du 27 Mai, ON N'AVAIT RIEN COMPRIS

En fait le problème ce n'était pas la loi Travail! Mais non. Il n'y a plus rien dans la loi Travail. Non. Si la CGT bloque la France c'est uniquement à cause de l'article 2 de la loi dont tout le monde parle depuis hier! Cet article qui donne la primauté aux accords d'entreprise. Le seul article encore intéressant de la loi Travail. Et on sent que le gouvernement s'apprête à reculer.

Source :

LE FAMEUX ARTICLE 2
Inconnu du public lundi, il a débarqué hier et emplit tous les médias, provoquant une totale cacophonie au gouvernement. Cet article aurait permis de contourner la main mise de syndicats destructeurs d'emplois mais il va être remanié et vidé de sa substance. On le sent. Dès lors, on pourra dire qu'il ne restera plus rien de la loi Travail.

CE QUI EST DEPRIMANT
C'est que 75% des Français sont opposés à la loi Travail et que plus de 60% soutiennent le mouvement social actuel. On a finalement les politiques qu'on mérite?

LE POINT SUR LE PETROLE
2016 est une année vraiment passionnante sur le marché du pétrole. Vous vous rappelez qu’avec la Chine, l’effondrement du pétrole était le sujet d’inquiétude majeure qui avait fait plonger les marchés en début d’année. Et personne ne voyait la fin de la baisse avec des prévisions autour de 20 dollars le baril. Résultat, comme souvent, le pétrole a presque doublé passant de 27.88 au plus bas le 20 Janvier, du jamais vu depuis 2003, à 50.49 au plus haut cette semaine.

POURQUOI CETTE HAUSSE?
L’élément déclencheur a été la reprise en mains du marché par l’Arabie Saoudite, qui joue le rôle équivalent d’une quasi banque centrale sur le marché du pétrole. Ils ont sonné la fin de partie à 30 dollars. Mais au sommet de Doha, rappelez vous, suite à la remontée des cours, ils ont fait capoter toute accord de réduction de la production. Et c’est ça qui est intéressant et essentiel. Si c’est l’Arabie Saoudite qui a arrêté la baisse et permis la première phase de rebond, c’est le marché lui-même qui a trouvé, à nouveau par le jeu de l’offre et de la demande son équilibre. Car l’effondrement du pétrole a mis hors jeu une multitude de producteurs indépendants Américains, entraînant la...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 27/05/2016 à 08:14

et pendant que tout le monde manifeste ..les marches degringolent ,,les commandes sont annulées (motus ) le president se balade au japon ,etc  etc ,,et le prix de l'essence comme d'habitude  remonte .. douce france c'est fini ....pays de contestataires chroniques ,MAIS bravo  aux chantiers de ST nazaire ,,un bateau fini  3autres en commande ,,,chapeau !!!

 

 

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.