J’espère que vous êtes bien assis... Je vais  franchir un pas que je n’aurais jamais imaginé franchir de ma vie. Je veux remercier la CGT. Oui la CGT. Un syndicat un chute libre, qui représente de moins en moins de monde, et qui mobilise allègrement des activistes de tous les métiers, y compris des fonctionnaires qui ne sont absolument pas touchés par la loi Travail.

Morning du 25 Mai, MERCI A LA CGT

J’espère que vous êtes bien assis... Je vais franchir un pas que je n’aurais jamais imaginé franchir de ma vie. Je veux remercier la CGT. Oui la CGT. Un syndicat un chute libre, qui représente de moins en moins de monde, et qui mobilise allègrement des activistes de tous les métiers, y compris des fonctionnaires qui ne sont absolument pas touchés par la loi Travail.

Source :

UNE RUPTURE DIFFERENTE
Si je les remercie, c’est que leur stratégie jusque au boutiste permet de faire tomber les masques et d’exposer les Français, au-delà de la pénurie d’essence ou des perturbations de transport, à un vrai choix de société.
Certes on a déjà eu des mouvements de ce type, en 2010 par exemple pour la loi sur les retraites mais cette fois c'’est différent. Ici la loi Travail, vidée déjà de toute substance, qui n’est même plus une loi, ni même une mini réforme, n’est absolument le sujet. Ce n’est qu’un prétexte. Comme vous l’avez remarqué, nous sommes déjà en pleine campagne électorale. C’est de 2017 qu’il s’agit et d’un débat qui a déjà commencé sur notre modèle social et économique. Et chacun va devoir choisir son camp. Le compromis à la Française du pseudo socialisme démocrate qui laisse la gauche de la gauche miner l’économie est condamné. Comme celui de la droite sociale pseudo libérale qui parle mais ne fait rien. Aujourd’hui il y a ceux qui veulent un modèle socialiste, un vrai, la CGT et la gauche de la gauche, des sociaux démocrates au centre gauche et droite, et des libéraux, des vrais.

UNE PREUVE DE NAIVETE
J'ai donc espoir que les choses changent...
Même à mon âge on peut être encore naîfs. Depuis que la CGT a pris cette posture, je me dis que chacun se positionne, de la CGT à la Hollande, jusqu’à Juppé ou Sarkozy en passant par Macron ou Valls. L’économie Française est bloquée depuis trop longtemps, minée par son rêve de maintenir un modèle social certes idéal mais totalement irréaliste. Nous avons besoin de réformes, de vraies, massives, comme en Allemagne sous Schroder. Et pour cela nous avons besoin d’un vrai affrontement, de fond, quel qu’en soient les conséquences.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 25/05/2016 à 20:23

Les aides pour les PME et les artisans et commerçants ont permis à ceux-ci de survivre, de conserver leur personnel et d'investir, afin de se mettre aux normes européennes. Certains métiers de bouche ou d'assistance à la personne recrute du personnel mais ont toutes les difficultés pour en trouver.

Pour moi , en France, rien n'est possible, nous sommes incapables d'accepter des réformes chacun voulant tirer la couverture à soi.Heureusement que je ne suis plus en activité.

Le 25/05/2016 à 08:19

Une bonne foi pour toutes,certains accords ont été signés avec le MEDEF,souvenez

vous de la promesse du dénommé P Gattaz,1000000 d'emplois qui devaient être créés!Avant toute discussion avec cette organisation,ne devrait on pas mettre les

cartes sur la table.Ceux qui n'ont pas rempli leurs contrats remboursez les aides.

Et si la solution était de viser plutôt les PME et les PTE.!!!!  

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.